Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Afrique Centrale & la CEMAC » Abdoulaye Bathily, représentant spécial de l'ONU, égraine les obstacles au développement de l
Abdoulaye Bathily, représentant spécial de l'ONU, égraine les obstacles au développement de l

(Agence Ecofin)    mercredi, 19 octobre 2016 14:12 - A l’occasion de la table ronde qu’abrite Yaoundé depuis mardi sur le thème « L’intégration régionale, levier incontournable pour la paix et le développement en Afrique centrale ? », le représentant spécial de l’ONU pour l’Afrique centrale, Abdoulaye Bathily, a égrainé les maux qui constituent les goulots d’étranglement du développement de la sous-région.

Il a parlé de la montée des actes de terrorisme avec l’avènement du groupe fondamentaliste Boko Haram qui écume certains pays de la région comme le Cameroun et le Tchad, les trafics de drogue dont les réseaux étendent leurs tentacules jusqu’au-delà des frontières de l’Afrique centrale, la piraterie et l’insécurité en mer, le pillage des matières premières comme le bois, l’ivoire, les ressources minérales et énergétiques. Sans oublier les replis identitaires.

Saluant les infrastructures qui ont été construites ces dernières années dans plusieurs pays de l'espace communautaire, le professeur Bathily a déploré le fait que les marchés liés à ses réalisations sont pour la plus part attribués aux étrangers, ce qui à ses yeux, ne favorise pas l’émergence d’une classe d’hommes d’affaires nationaux et régionaux.

Cette situation, a martelé le représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU, freine la progression des Etats de la sous-région et surtout, prépare un terreau fertile à la résurgence d’un nouveau partage de l’Afrique par les grandes puissances, comme il en a été le cas à la Conférence de Berlin en 1884-1885, où l’Afrique a été saucissonnée contre la volonté de ses fils.

Abdoulaye Bathily en veut pour preuve, les différents sommets « Chine-Afrique », « Japon-Afrique », « Turquie-Afrique » et bien d’autres auxquelles les puissances «  font des yeux doux » pour mieux appâter au maximum les Africains.

Pour le diplomate, la solution à ses handicaps passe par la création d’une classe d’entrepreneurs conquérants, la mise en commun des centres de recherches, des universités et surtout par la libre circulation des hommes, des services et des biens pour asseoir les bases réelles d’une intégration régionale.

Sylvain Andzongo

 

 

ONU : François Fall désigné  représentant spécial de Ban Ki-moon pour l’Afrique centrale

Le Guinéen François Lounceny Fall va remplacer à partir du 1er novembre le Sénégalais Abdoulaye Bathily au poste de représentant spécial de Ban Ki-moon pour l’Afrique centrale.

Selon nos informations, Abdoulaye Bathily, représentant spécial de Ban Ki-moon pour l’Afrique centrale, a présenté sa démission au secrétaire général de l’ONU.

Dès que celle-ci prendra effet, le 31 octobre prochain, le diplomate sénégalais compte se consacrer entièrement à sa candidature au poste de président de la Commission de l’Union africaine, qui devrait être pourvu en janvier 2017 lors du prochain sommet des chefs d’État de l’institution.

Pour le remplacer à la tête du bureau des Nations unies pour l’Afrique centrale (Unoca), basé à Libreville, Ban Ki-moon a désigné l’ancien Premier ministre et ministre guinéen des Affaires étrangères, François Lounceny Fall.

Ce dernier a accepté le mandat intérimaire qui s’étend jusqu’au 31 décembre 2016, date du départ de l’actuel secrétaire général. Le successeur de ce dernier, Antonio Guterres, dont la nomination doit encore être approuvée par l’Assemblée générale des Nations unies, devrait le confirmer dans ses fonctions après le 1er janvier 2017.

JA

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Plus d’un mois après la mort de Martinez Zogo, un journaliste enlevé puis tué après avoir été torturé au Cameroun, l’influent homme d’aff » ...la suite
Depuis quelques années la Russie essaie de s’imposer comme un partenaire pour plusieurs pays africains notamment dans le domaine sécuritaire. Son » ...la suite
Pour apprendre le métier de journaliste, les Tchadiens sont principalement formés dans d’autres pays, notamment au Cameroun. Le 30 janvier, les mi » ...la suite
Manuela Roka Botey a été nommée Première ministre de Guinée équatoriale et devient la première femme de l’histoire de ce petit pays d’Afriq » ...la suite
Selon la Ligue tchadienne des Droits de l’Homme, au moins 11 civils ont été victimes d’exécution extrajudiciaire dans le lac Tchad. Dans un com » ...la suite
Les informations faisant état de la présence d'une nouvelle rébellion dans le sud du Tchad continuent de susciter des inquiétudes. D'après des » ...la suite
Il faut ouvrir des enquêtes sur les meurtres, la torture, les décès en détention et les détentions illégales d’un régime tchadien que la Fran » ...la suite
Un arbitrage favorable à une filiale du groupe Bolloré dans un litige l'opposant au port camerounais de Douala a été annulé à cause d'un "doute" » ...la suite
L'ONG Human Rights Watch (HRW) dénonce dans un rapport lundi 23 janvier des «meurtres», des «décès en détention», des «disparitions forcées » ...la suite
L’homme d’affaires canado-congolais Lucien Ebata ne mégotait sur les dépenses lorsqu’il s’agissait de soigner ses relations politiques ou di » ...la suite