Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Livres & Médias » Le Ministre Charles Paul Lemasset Mandya relance le projet de réhabilitation de l'audiovisuel public
 Le Ministre Charles Paul Lemasset Mandya relance le projet de réhabilitation de l'audiovisuel public

Bangui, 12 déc. (ACAP)- Le Ministre de la Communication et de l’Information, Charles Paul Lemasset Mandya, a présidé, lundi 12 décembre 2016 au siège de l'Agence Centrafrique Presse (ACAP) à Bangui, la première réunion du comité mixte chargé de relancer la réalisation du projet de couverture du territoire national en signal satellitaire pour les médias du service public. 

Le but de cette réunion est de préparer le comité technique pour la validation du projet de réhabilitation de la radio et de la télévision centrafricaines pour leur permettre de couvrir tout le territoire national. 
  
  
La première phase de préfinancement vise notamment la réhabilitation du bâtiment et des locaux de la  télévision, la construction d’un nouveau local en préfabriqué pour la radio nationale, la  fourniture d'équipements pour la production des programmes de la télévision en technologie numérique, la fourniture et l’installation d’un « Up Link » satellite en bande « C » doté de la capacité d’un programme de Télévision en DVD-S2 et de deux programmes radio. 
  
 Le Ministre Charles-Paul Lemasset Mandya s’est réjoui du fait que le gouvernement a pu renégocier la durée du remboursement mis à la charge de l’Etat pour la réalisation dudit projet dont le coût est évalué à plus de 7 milliards CFA. 
cela a permis la signature par le gouvernement et son partenaire Teleconsult d’un avenant technique  qui a modifié et complété le contenu de la convention afin de permettre la couverture du territoire national en signal satellitaire. 
  
A travers ce projet, a précisé Charles-Paul Lemasset Mandya, le gouvernement entend œuvrer davantage pour une réconciliation nationale durable et prometteuse d’un avenir meilleur, d’être très proche et à l’écoute du peuple, de dialoguer avec le peuple par la seule voie la plus appropriée que sont les médias d’Etat. 
  
Il convient de noter que cette première réunion du Comité mixte technique chargé du pilotage a regroupé une dizaine de cadres des différents départements ministériels concernés par ledit projet.

1 commentaire

C
Merci monsieur le Ministre.
Il faut penser à democratiser le paysage audio-visuel de notre pays.
La radio et la tele d'etat ne suffisent plus.
Nous avons besoin d'operateurs privés pour diversifier ce paysage. il faut laisser les gens et toutes les sensibilites s'exprimer.

Mon commentaire

Dans la même catégorie
En Centrafrique, le ministre de la Santé a appelé ce week-end les médias à lutter contre la désinformation concernant le coronavirus, qui a fait » ...la suite
Créée le 22 février 1974 par l’empereur Jean-Bedel Bokassa, la télévision centrafricaine occupait une place prépondérante dans la sous-régio » ...la suite
Martin ZIGUÉLÉ tel qu’il n’a jamais été raconté auparavant pourrait valablement convenir comme titre à cet opuscule. Familier des arcanes de » ...la suite
Ernest Obama n’aura pas chômé trop longtemps. Tout récemment limogé de la Direction général de Vision 4, Ernest Obama a été promu en Centraf » ...la suite
Son premier roman, Batouala, aura été le bon. René Maran, né il y a 132 ans jour pour jour, en 1887, à bord d'un bateau qui conduisait ses parent » ...la suite
Sur l’écran, un type brandit un énorme parpaing. C’est pour fracasser la tête d’un malheureux qui, une minute plus tôt, poussait des hurleme » ...la suite
Ce livre est écrit selon l’auteur, pour que la transition dirigée par Catherine Samba-Panza en Centrafrique ne s'oublie pas. Dans l'histoire polit » ...la suite
Il y avait foule à Bangui pour assister aux premières projections du film "Camille" qui retrace les derniers mois de la vie de la photojournaliste f » ...la suite
Cinq ans après sa mort en République Centrafricaine, un film sur la photojournaliste angevine, Camille Lepage, sortira en salles le 16 octobre proch » ...la suite
La fille de l’ancien dictateur de Centrafrique, autrice du « Château de l’ogre », tourne la page d’une histoire éloignée des contes de fée » ...la suite