Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Livres & Médias » Le Grand Débat du Mercredi 27 juin sur AFRICA n° 1
Le Grand Débat du Mercredi 27 juin sur AFRICA n° 1
Par Jérôme Giliberto, le 27 juin 2012

Edition « Spéciale Centrafrique ».

Quel avenir pour la Centrafrique ? Près de dix ans après l

5 commentaires

R
Quelle occasion de fou rire m'a donné ce grand débat!
Les interventions du chargé de mission Ouambo alias "DJENTO" qui s'emmêle les pédales confondant Hiroshima et Fukushima, qui affiche de surcroît une totale méconnaissance du dossier AREVA. nous a donné l'impression qu'il a étrcroît une totale méconnaissance du dossier AREVA. nous a donné l'impression qu'il a été, soit "forcé" de prendre part à ce débat, soit qu'il était en mal de reconnaissance dans la sphère bozizéenne, où il est temps de se faire remarquer pour espérer entrer dans la prochaine équipe gouvernementale!
Dans tous les cas il nous a servi un piètre spectacle, allant jusqu'à faire la révélation, en fin de débat s'agissant de la motivation du dialogue à venir, que Bozizé veut aller à cette concertation avec les autres forces vives du pays, dans le but de sortir la RCA de la situation dans laquelle son équipe et lui l'ont plongée!
Il n'y a pas mieux en matière de dérapage... A moins que cette boutade soit voulue! Dans ce cas qu'il soit plus clair: qu'il aille directement au clash!
Indirectement, en sa qualité de chargé de mission, il aurait eu pour mission de reconnaître publiquement tous les crimes, détournements, toutes les injustices, tous les manquements en matière de sécurité, de diplomatie etc... qui sont l'apanage du régime auquel il appartient
» lire la suite
N
Cette émission devrait être une occasion pour Ouambo Maurice d'expliquer comment il s'arrange pour être chargé de Mission à la présidence à bangui exerçant à l'ambassade de la rca à paris avec résidence à paris sans avoir une adresse à paris ou les ecentrafriains qu'il est sensé représentdence à paris sans avoir une adresse à paris ou les ecentrafriains qu'il est sensé représenté puissent le rencontrer. Ce poste n'ets-il pas une façon déguisée de Bozizé de le recompenser sans qu'il ne fournissent un travail? Que fait-il exactement puisque représentant les centrafricains de l'étranger, il n'a jamais organisé une sseule séance de rencontre avec ces derniers. Qui repésente t-il exactement?
Ensuite parlant de la rebiellon de 1982, il aurait eu le courage de mentionner que Bozize, Mbaikou et Demafouth en étaient le sauteurs, ce qui prouve que Bozizé est l'auteur de tous ce srebeillions qui ruinent et fragilisent la rca. Maurice, tu peux te féliciter d'avoir enfoncé le clou pour ce qui concerne la responsabilité de Bozizé dans la situation d ela rca. Oui, vous avez mis le pays par terre avec votre Kala Na Kala et avec la politique de prédation
» lire la suite
J
C'est tout simplement pitoyable, de voir cette génération de vieux crocodiles dépassée par la situation dont ils sont eux même les instigateurs, s'accrocher au pouvoir.
Le fameux chargé de mission payé 3500
D
Ala zia yaya ti mbi lo gui kobè ti yanga. Koli so a ba passi mingui na ndon ti fdounia ti lo.
Yaya, zia nga léguè ti sou mbéti na ya ti vouko ndo na térè ti a zo.
N
les Problèmes que traversent la RCA depuis presque 2 décennies ne peuvent pas seulement être résolu par le gouvernement en place qui s'entête à vouloir ne pas le reconnaître mais par tous les centrafricains que ce soit ceux de l'opposition ou du gouvernement. Si le pays garde ce rythme, quel avenir sera e ce soit ceux de l'opposition ou du gouvernement. Si le pays garde ce rythme, quel avenir sera pour nos enfants ? les centrafricains vivent dans la misère, on n'existe pratiquement pas sur le plan mondial, comment pouvons continuer à vivre de la sorte? je pense qu'avec toutes les ressources que regorge notre pays on devrait s'en sortir. On passe plus de temps a demander que de trouver nous même des solutions en vue d'aider le pays. une bonne partie de nos intellectuels se trouvent à l'étranger. ils préfèrent investir ailleurs que chez eux à cause de l'insécurité. ce mots qui revient presque tout le temps. ceux qui vivent loin de la capitale soufrent a cause de la rébellion ou encore des coupeurs de route. comment puis dormir alors que mes centrafricains sont assaillis pas ces hors la loi? Il est vraiment temps quand se serre les coudes pour voir notre pays revenir sur les railles et je me demande même si une fois il a été sur les railles. » lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Ernest Obama n’aura pas chômé trop longtemps. Tout récemment limogé de la Direction général de Vision 4, Ernest Obama a été promu en Centraf » ...la suite
Son premier roman, Batouala, aura été le bon. René Maran, né il y a 132 ans jour pour jour, en 1887, à bord d'un bateau qui conduisait ses parent » ...la suite
Sur l’écran, un type brandit un énorme parpaing. C’est pour fracasser la tête d’un malheureux qui, une minute plus tôt, poussait des hurleme » ...la suite
Ce livre est écrit selon l’auteur, pour que la transition dirigée par Catherine Samba-Panza en Centrafrique ne s'oublie pas. Dans l'histoire polit » ...la suite
Il y avait foule à Bangui pour assister aux premières projections du film "Camille" qui retrace les derniers mois de la vie de la photojournaliste f » ...la suite
Cinq ans après sa mort en République Centrafricaine, un film sur la photojournaliste angevine, Camille Lepage, sortira en salles le 16 octobre proch » ...la suite
La fille de l’ancien dictateur de Centrafrique, autrice du « Château de l’ogre », tourne la page d’une histoire éloignée des contes de fée » ...la suite
Le 20 mai, une religieuse franco-espagnole était retrouvée assassinée en Centrafrique, où elle était missionnaire. Dans ce pays où des groupes a » ...la suite
Lors d’une manifestation de l’opposition, samedi 15 juin à Bangui, interdite par les autorités, deux journalistes français travaillant pour l » ...la suite
Deux journalistes français de l'AFP ont été violemment interpellés puis molestés par la police, samedi, alors qu'ils couvraient une manifestation » ...la suite