Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Droit de l'Homme » JUSTICE: LE PR
JUSTICE: LE PR

Déterminé à rendre opérationnelle la Cour Pénale Spéciale pour juger les crimes de guerre en Centrafrique, le Président Touadera s'est entretenu avec Mme Fatou Bensouda, Procureure Générale de la Cour Pénale Internationale.


Cette opportunité a permis au Numéro un centrafricain et la juge gambienne de faire le point sur l'état d'avancement des enquêtes criminelles que la Cour Pénale Internationale mène dans ce pays depuis 2013.

Autre élément à apporter à ce dossier, la formation des juges et du personnel de la Cour Pénale Spéciale de Centrafrique.


Notons que le Gouvernement centrafricain a nommé des juges internationaux et nationaux et s'apprête à rendre opérationnelle cette Cour de justice.


Les victimes de la tragédie centrafricaine ont dit non à l'impunité et à l'amnistie des chefs de guerre. Ces vœux sont partagés par le Président Touadera et son Gouvernement qui tiennent à rendre justice au peuple centrafricain.

 

Source : Présidence

2 commentaires

C
"Qui veux la paix prepare la guerre".
Maintenant que TOUADERA recherche la paix, il ne doit pas oublier que l'un des deux pieds de la paix est la justice. Je crois que l'acte qu 'il pose auprès de Mme BENSOUDA ( Procureure de la CPI )a tout son sens. Que les leaders de groupes veuillent le pouvoir ? Ils seront Procureure de la CPI )a tout son sens. Que les leaders de groupes veuillent le pouvoir ? Ils seront obligés de revenir près dela mangeoire qui se trouve à Bangui.Certains d'ailleurs n'ont pas hésité à revenir en courant pour prendre les postes qui leur ont été proposés c'est en ce moment qu 'ils seront tous récupérés comme dans une souricière pour répondre de leurs actes devant la justice.
Qui a dit que la tortue mais si lelle n'a pas de forces ne peut aussi être à cours de strategies ?
» lire la suite
C
Je me réjouis de ce qui arrive à D

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Il s’agit d’un pas important vers la justice pour les victimes de crimes commis dans le cadre du conflit depuis 2012 Le procès de deux dirigea » ...la suite
Le procès de deux ex-dirigeants « anti-balaka » qui s’ouvrira le 9 février à la Cour pénale internationale (CPI) sera le premier à être tenu » ...la suite
Arrêté en Centrafrique le 20 janvier, Mahamat Saïd a été transféré hier soir au siège de la Cour pénale internationale, à La Haye. Le parcou » ...la suite
Il s’appelle Mahamat Said Abdel Kani. C’est un ancien chef rebelle de l’ex-Séléka, du nom de cette milice à majorité musulmane qui, avec sa » ...la suite
Un manifeste pour les droits humains, destiné aux candidats à l’élection présidentielle en République centrafricaine (RCA), a été lancé par » ...la suite
La Cour Pénale Spéciale de Centrafrique fait face ces derniers jours à une vague de critiques, notamment de certaines organisations internationales » ...la suite
Amnesty International a dénoncé jeudi l’impunité des chefs des milices qui contrôlent les deux tiers de la Centrafrique et ne sont pas déféré » ...la suite
Ces actes coercitifs, dirigés contre une institution judiciaire internationale et ses fonctionnaires, sont sans précédent et constituent de graves » ...la suite
L’ONG des droits humains Amnesty International a appelé à « redoubler d’efforts » pour rendre pleinement opérationnelle la Cour pénale spéc » ...la suite
Les mines d'or exploitées par des entreprises chinoises à Bozoum (nord de la Centrafrique) représentent un danger pour les droits humains des popul » ...la suite