Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Droit de l'Homme » Scrutins laborieux à l'ONU pour renouveler cinq juges de la CPI
Scrutins laborieux à l'ONU pour renouveler cinq juges de la CPI

Nations unies (Etats-Unis) AFP / 09 novembre 2017 23h23 - Longue journée pour les membres de l'ONU où l'Assemblée générale des Nations Unies - 193 membres - et le Conseil de sécurité - 15 membres - votent pour attribuer cinq postes de juges à la Cour pénale internationale (CPI).


Problème: il y a six candidats. Deuxième problème: l'Assemblée et le Conseil doivent choisir les mêmes candidats au même moment dans deux salles différentes. Troisième problème, pour être élu, un candidat doit obtenir une majorité de 97 voix à l'Assemblée, et de 8 au Conseil de sécurité.

Et jusqu'à présent, tous les candidats sont au-dessus de ces deux barres.

A l'Assemblée générale, quatre tours scrutins plus tard, chacun des six candidats en lice a recueilli plus d'une centaine de voix. Au Conseil, ils ont tous obtenu plus d'une dizaine de voix lors des premiers tours.

Le règlement impose de nouveaux scrutins jusqu'à ce que les deux organes des Nations unies parviennent simultanément au même résultat. Cela pourrait durer jusqu'à lundi, estime-t-on avec prudence à l'ONU. Si deux ou trois candidats sur les cinq sont choisis par les deux enceintes, cela clarifierait le processus, ajoute un diplomate.

Parmi les six candidats à un mandat de neuf ans débutant le 6 février 2018, cinq - France, Inde, Brésil, Somalie, Royaume-Uni et Inde -, sont déjà juges de la Cour et demandent une réélection. Le sixième est un candidat du Liban.

Lors des quatre premiers tours de scrutin, tous les postulants ont globalement vu baisser leurs scores. Celui qui s'approche le plus de la barre fatidique des 97 voix à l'Assemblée est le candidat britannique, crédité de seulement 107 suffrages au 4e tour contre 147 au 1er. Mais même en passant sous les 97 voix, il restera en lice s'il obtient la majorité dans l'autre enceinte. Et donc peut se refaire à l'Assemblée générale au tour suivant... 

La procédure de vote est entrecoupée de pauses interminables, surtout pour le Conseil de sécurité où le scrutin est très rapide. A l'Assemblée, certains représentants se font prendre en photo lors du vote.

La Cour pénale internationale est composée de 15 membres, renouvelables par tiers tous les trois ans. En 2014, il avait fallu 7 scrutins à l'Assemblée générale et 4 au Conseil de sécurité pour parvenir à élire cinq juges.

Juridiction unique, basée à La Haye, la Cour est destinée à poursuivre les plus hauts responsables de génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre lorsque les justices nationales ne le peuvent ou ne le veulent pas.


(©)

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Il s’agit d’un pas important vers la justice pour les victimes de crimes commis dans le cadre du conflit depuis 2012 Le procès de deux dirigea » ...la suite
Le procès de deux ex-dirigeants « anti-balaka » qui s’ouvrira le 9 février à la Cour pénale internationale (CPI) sera le premier à être tenu » ...la suite
Arrêté en Centrafrique le 20 janvier, Mahamat Saïd a été transféré hier soir au siège de la Cour pénale internationale, à La Haye. Le parcou » ...la suite
Il s’appelle Mahamat Said Abdel Kani. C’est un ancien chef rebelle de l’ex-Séléka, du nom de cette milice à majorité musulmane qui, avec sa » ...la suite
Un manifeste pour les droits humains, destiné aux candidats à l’élection présidentielle en République centrafricaine (RCA), a été lancé par » ...la suite
La Cour Pénale Spéciale de Centrafrique fait face ces derniers jours à une vague de critiques, notamment de certaines organisations internationales » ...la suite
Amnesty International a dénoncé jeudi l’impunité des chefs des milices qui contrôlent les deux tiers de la Centrafrique et ne sont pas déféré » ...la suite
Ces actes coercitifs, dirigés contre une institution judiciaire internationale et ses fonctionnaires, sont sans précédent et constituent de graves » ...la suite
L’ONG des droits humains Amnesty International a appelé à « redoubler d’efforts » pour rendre pleinement opérationnelle la Cour pénale spéc » ...la suite
Les mines d'or exploitées par des entreprises chinoises à Bozoum (nord de la Centrafrique) représentent un danger pour les droits humains des popul » ...la suite