Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Afrique Centrale & la CEMAC » Le Cameroun pourrait bientôt approvisionner la Centrafrique, le Congo, le Tchad, le Nigeria en électricité
Le Cameroun pourrait bientôt approvisionner la Centrafrique, le Congo, le Tchad, le Nigeria en électricité

https://teles-relay.com  by TELES RELAY 3 mai 2018

 

Les autorités camerounaises ont affirmé, jeudi, qu’avec la mise sur pied de la Société nationale du transport d’électricité (SONTREL), le Cameroun se positionne de plus en plus comme le potentiel fournisseur de l’électricité en direction des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) et du Nigeria.

 

Au regard des infrastructures existantes et de l’entrée en fonction des barrages hydroélectriques de Memv’ele et Mekin (Sud), Lom Pangar (Est) et Warack (Adamaoua) et les autres, le Cameroun qui dispose actuellement d’une capacité installée de 1200 Mégawatts (MW) pourrait enregistrer près de 700 MW supplémentaires d’ici à l’année prochaine.

Un « excédent » pour approvisionner la Centrafrique, le Congo, le Tchad et le Nigeria qui en ont besoin.

C’est donc à cette lourde mission que la SONATREL qui a voté un budget de 109 milliards de francs CFA pour exercice en cours, va s’atteler à remplir dès courant mai 2018, au moment où 230 agents de la société Energy of Cameroon (ENEO) chargée de la production de l’électricité et à qui incombe encore le transport, ont été transférés à la SONATREL.

A cause de la vétusté des infrastructures et de leur insuffisance, près de 40 % de l’électricité produite se perd dans le transport, renseigne-t-on à ENEO.

Des manquements que la SONATREL qui dispose d’un plan d’investissement de 900 milliards de francs CFA devrait palier alors que le Cameroun projette de produire à l’horizon 2025, plus de 3 000 MW d’électricité.

 

1 commentaire

N
"LE CAMEROUN POURRAIT BIENT

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Les conditions sont remplies pour permettre le retour de l'administration de la commission de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique c » ...la suite
Zackaria Garba est un officier de renseignement de B2 affecté en RCA (République centrafricaine). Après le retrait des éléments tchadiens de RCA, » ...la suite
Dans le monde, l’Afrique centrale détient le triste record du plus fort taux de corruption. Les neuf pays de la sous-région occupent les bas-fonds » ...la suite
Une mission de la Commission de la Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad) s’est rendue, la semaine dernière, a » ...la suite
Le colonel Orock Samuel Tabot commandant du 6e contingent camerounais de la Mission multidimensionnelle des Nations unies pour la stabilisation de la » ...la suite
Dès cette année 2020, les établissements de crédit de la Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée Équatoriale et Tchad) seront désor » ...la suite
Au terme des récents entretiens annuels concernant les politiques communes de la Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée Équatoriale et » ...la suite
La réforme de la CEEAC, qui dote l’organisation d’une architecture institutionnelle ambitieuse au regard des nouveaux enjeux, condamne la Communa » ...la suite
Les travaux de la 14ème session de la commission de coopération Tchad-Centrafrique ont pris fin samedi à N'Djamena. Les deux parties ont défini de » ...la suite
Ndjamena accueille, depuis le vendredi 20 décembre, la commission mixte Tchad-Centrafrique. Il s’agit d’une réunion qui regroupe les deux États » ...la suite