Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Afrique Centrale & la CEMAC » Le Cameroun pourrait bientôt approvisionner la Centrafrique, le Congo, le Tchad, le Nigeria en électricité
Le Cameroun pourrait bientôt approvisionner la Centrafrique, le Congo, le Tchad, le Nigeria en électricité

https://teles-relay.com  by TELES RELAY 3 mai 2018

 

Les autorités camerounaises ont affirmé, jeudi, qu’avec la mise sur pied de la Société nationale du transport d’électricité (SONTREL), le Cameroun se positionne de plus en plus comme le potentiel fournisseur de l’électricité en direction des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) et du Nigeria.

 

Au regard des infrastructures existantes et de l’entrée en fonction des barrages hydroélectriques de Memv’ele et Mekin (Sud), Lom Pangar (Est) et Warack (Adamaoua) et les autres, le Cameroun qui dispose actuellement d’une capacité installée de 1200 Mégawatts (MW) pourrait enregistrer près de 700 MW supplémentaires d’ici à l’année prochaine.

Un « excédent » pour approvisionner la Centrafrique, le Congo, le Tchad et le Nigeria qui en ont besoin.

C’est donc à cette lourde mission que la SONATREL qui a voté un budget de 109 milliards de francs CFA pour exercice en cours, va s’atteler à remplir dès courant mai 2018, au moment où 230 agents de la société Energy of Cameroon (ENEO) chargée de la production de l’électricité et à qui incombe encore le transport, ont été transférés à la SONATREL.

A cause de la vétusté des infrastructures et de leur insuffisance, près de 40 % de l’électricité produite se perd dans le transport, renseigne-t-on à ENEO.

Des manquements que la SONATREL qui dispose d’un plan d’investissement de 900 milliards de francs CFA devrait palier alors que le Cameroun projette de produire à l’horizon 2025, plus de 3 000 MW d’électricité.

 

1 commentaire

N
"LE CAMEROUN POURRAIT BIENT

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Annoncé depuis 2015, le projet d’augmentation de capital de la Banque de développement des Etats de l’Afrique Centrale (BDEAC), à 1 200 milliar » ...la suite
Depuis son AVC survenu en Arabie saoudite le 24 Octobre 2018, l’état de santé réel d’Ali Bongo intrigue. Un état de fait alimenté par la comm » ...la suite
Le contingent conduit par le colonel Tabot Orock Samuel a reçu ce 3 septembre 2019, le drapeau national au cours d’une cérémonie présidée par l » ...la suite
Les pays de la Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad) pourraient bientôt doper leurs échanges commerciaux avec » ...la suite
Le président français a échangé le 3 septembre au Palais de l’Elysée, à Paris, avec son homologue congolais sur les dossiers liés au climat, » ...la suite
Le milieu des affaires prend un plomb dans l’aile dans la zone CEMAC, et particulièrement au Gabon où la santé d’Ali Bongo suscite des interrog » ...la suite
Kildadi Taguiéké Boukar est allé féliciter les forces de défense camerounaises. Elles ont refusé il y a quelques semaines de se plier à l’inj » ...la suite
Le Tchad a fermé ses frontières avec le Soudan, la Libye et la Centrafrique. Une mesure prise dans le cadre de l'état d'urgence mise en place dans » ...la suite
En publiant la situation monétaire de la Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad) comptant pour le mois de juillet » ...la suite
A fin mai 2019, le volume global des injections a reculé, conformément à la stratégie de gestion de la liquidité arrêtée par le Comité du marc » ...la suite