Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Droit de l'Homme » République centrafricaine : le Parlement a adopté le règlement de la Cour pénale spéciale
République centrafricaine : le Parlement a adopté le règlement de la Cour pénale spéciale

Le procureur devrait aller de l’avant avec les enquêtes

 

(Bangui) 4 juin 2018 2:01AM EDT – Le parlement centrafricain a adopté, le 29 mai 2018, le règlement de procédure et de preuve pour la Cour pénale spéciale, le tribunal chargé de juger des crimes de guerre au sein du système de justice de la République centrafricaine, avec une participation et un soutien internationaux.

 

« L’adoption par le Parlement du règlement de procédure et de preuve est un pas important vers l’opérationnalisation de la Cour pénale spéciale », ont commenté conjointement 40 organisations centrafricaines, ainsi que Human Rights Watch et la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH). « Nous nous tournons maintenant vers le procureur spécial de la Cour pénale spéciale pour qu’il enquête sur les crimes commis, et vers le tribunal pour que les victimes soient pleinement associées à ses procédures afin que justice puisse être rendue. 

 

Préalablement au vote, ces organisations ont écrit aux parlementaires et organisé une conférence de presse pour demander l’adoption du règlement. La Cour est confrontée à d’autres défis, notamment la protection des victimes et des témoins ainsi que le soutien et la sécurité du personnel judiciaire. Mais ce vote est un pas en avant vers la fin de l’impunité qui a recouvert des années de conflits sanglants et de violations des droits humains en République centrafricaine, ont estimé les organisations.

 

Les organisations centrafricaines sont les suivantes :

 

  1. Association chrétienne d’aide sociale (ACAS)
  2. Association chrétienne pour l’abolition de la torture (ACAT-RCA)
  3. Association des éleveurs centrafricains de volailles (AECV)
  4. Association espérance pour la paix en Centrafrique (AEPAC)
  5. Association des femmes juriste de Centrafrique (AFJC)
  6. Association pour l’intégration des jeunes (AIJ)
  7. Association des jeunes pour l’éducation chrétienne et les œuvres sociales (AJECOS)
  8. Association de secours aux enfants atteints de concert (ASEAC)
  9. Association de solidarité pastorale pour un développement communautaire holistique (ASPDCH)
  10. Association des victimes des événements de Fatima (ASVI-2015)
  11. Association des victimes des événements de 2012-2014 (AVED)
  12. AVIDESC
  13. Association des victimes de la LRA en Centrafrique (AVLRAC)
  14. Association des victimes solidaires (AVS-2013)
  15. Centre d’alphabétisation pour la formation des aveugles en Centrafrique (CAFBAC)
  16. Coopération agro-pastorale et minière pour le développement (CAMDCA)
  17. Alerte humanitaire (CALL)
  18. Carrefour des jeunes
  19. Coalition pour la cour pénale spéciale (CCPS)
  20. Centre de documentation d’information et de formation pour le développement (CEDIFOD)
  21. Commission épiscopale justice et paix (CEJP)
  22. Civisme et démocratie (CIDEM)
  23. Conseil inter organisation non gouvernementale centrafricain (CIONGCA)
  24. Coordination des organisations musulmanes de Centrafrique (COMUC)
  25. Coordination des plates-formes des organisations nationales d‘action humanitaire et de développement en Centrafrique (CPFON-AHDCA)
  26. Femme homme action plus (FHAP)
  27. Gestion durable des ressources naturelles et environnementales (GDRNE)
  28. Groupe de travail de la société civile pour la justice transitionnelle (GTSC-JT)
  29. Ligue centrafricaine des droits de l’Homme (LCDH)
  30. Mouvement de défense des droits de l’Homme (MDDH)
  31. Observatoire centrafricain de droits de l’Homme (OCDH)
  32. OECSPAE
  33. Organisation des partisans pour le développement communautaire (OPPDCH)
  34. Radis-Formation
  35. Réseau des peuples autochtones et locaux de Centrafrique (REPALCA)
  36. Réseau national des organisations de la jeunesse pour les droits de l’Homme (RNOJDH)
  37. Sewa maï (SEMA)
  38. SOS-Environnement
  39. SISSITIAKO
  40. Volontaires unis pour la paix et le développement (VUPAD)

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
La Cour pénale spéciale (CPS) de la République centrafricaine a arrêté et inculpé un ministre du gouvernement pour crimes de guerre et crimes co » ...la suite
Près de deux semaines après l’arrestation du capitaine Eugène Ngaïkoisset, l’Organisation de défense des droits de l’Homme Human Right Watc » ...la suite
La Cour pénale spéciale (CPS) en République centrafricaine a mis en examen l’ex-capitaine Eugène Ngaïkosset, surnommé le « Boucher de Paoua » ...la suite
Un important ancien chef d'une des milices qui s'affrontaient au plus fort de la guerre civile en Centrafrique a été inculpé vendredi 10 septembre » ...la suite
La Cour pénale spéciale pour la Centrafrique a été créée en 2015 pour juger les crimes de guerre et contre l’humanité commis en Centrafrique » ...la suite
À La Haye, les audiences dans l'affaire centrafricaine Alfred Yekatom Rhombot/Patrice Edouard Ngaïssona ont repris ce lundi 30 août après avoir é » ...la suite
A peine désigné procureur de la Cour pénale internationale, Karim Khan se saisit de la plainte déposée contre le gouvernement tchadien pour “cr » ...la suite
Ce mercredi 16 juin, Fatou Bensouda quitte ses fonctions, après avoir occupé pendant 17 ans les deux positions les plus élevées du bureau du procu » ...la suite
Il s’agit d’un pas important vers la justice pour les victimes de crimes commis dans le cadre du conflit depuis 2012 Le procès de deux dirigea » ...la suite
Le procès de deux ex-dirigeants « anti-balaka » qui s’ouvrira le 9 février à la Cour pénale internationale (CPI) sera le premier à être tenu » ...la suite