Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » MARIE-THÉRÈSE KEITA BOCOUM: LA SITUATION EN CENTRAFRIQUE S’EST FORTEMENT DÉTÉRIORÉE
MARIE-THÉRÈSE KEITA BOCOUM: LA SITUATION EN CENTRAFRIQUE S’EST FORTEMENT DÉTÉRIORÉE

Experte indépendante sur la situation des droits de l’homme en RCA a exhorté la communauté internationale à accroître son aide à ce pays d'Afrique centrale

 

http://pagesafrik.info  Par Alain Bouithy  7 juillet 2018

 

“Malgré des progrès dans le domaine des réformes institutionnelles depuis le début de l’année, la situation sécuritaire et même politique s’est fortement détériorée en Centrafrique, a récemment déclaré Marie-Thérèse Keita Bocoum devant le Conseil des droits de l’homme.

Selon cette experte indépendante sur la situation des droits de l’homme en République centrafricaine (RCA), la situation est telle qu’elle affecte gravement les populations dont le sentiment d’insécurité et la perte de confiante dans les acteurs de protection s’accroissent.

Marie-Thérèse Keita Bocoum dont la dernière visite à Bangui et Bangassou s’est déroulée du 12 au 22 juin, a aussi déploré “la détérioration de la situation humanitaire, le nombre croissant contre les humanitaires, leurs équipements et les casques bleus”.

Dans son exposé, l’experte a exhorté les autorités locales à renforcer leurs “autorités légitimes” et les a invitées à “condamner ces actes odieux”.

“L’Etat a fait des efforts pour protéger la population, déployer l’administration et les forces de sécurité nationale dans quelques régions, mais il reste fragilisé par les abus continus des groupes armés méprisant leur engament pour la paix”, a-t-elle affirmé.

Devant le Conseil des droits de l’homme, Marie-Thérèse Keita Bocoum n’a pas manqué de condamner également toutes les attaques contre les lieux de culte y compris l’assassinat récent de l’Abbé Firmin Gbagoua par des hommes armés à Bambari.

A ce titre, elle a appelé l’Etat centrafricain et la Minusca (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique) “à protéger efficacement la population et les lieux de culte afin d’éviter une dérive confessionnelle du conflit”.

 

Alain Bouithy

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Alfred Yekatom Rombhot aurait mieux fait de se souvenir que les usages de la vie de député obéissent à des règles différentes de celles d’un p » ...la suite
L’évêché d’Alindao cible d’une attaque meurtrière qui aurait provoqué la mort de 37 personnes, parmi lesquels deux prêtres, dont le vicair » ...la suite
Soupçonné de nombreuses exactions pendant la crise de 2014, Alfred Yekatom alias Rambo a été envoyé ce samedi à la Haye en vue de comparaître d » ...la suite
Un député centrafricain, ancien chef de milice Alfred Yékatom, a été extradé samedi 17 novembre vers la Cour pénale internationale (CPI) de La » ...la suite
Bangui - Un député centrafricain, l'ex-chef de milice Alfred Yekatom, a été extradé samedi vers la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye q » ...la suite
La Russie a demandé jeudi à la France de fournir des “efforts supplémentaires significatifs” pour rendre possible un renouvellement régulier d » ...la suite
« Le règne de la terreur : un business florissant en République centrafricaine. Illustré par l’itinéraire d’un chef de guerre, homme d’affa » ...la suite
Comment la République centrafricaine se retrouve-t-elle au cœur d'une guerre d'influence entre trois des cinq membres permanents du Conseil de Sécu » ...la suite
En visite à Bangui, le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, a promis un soutien de la France à la République Centrafricaine, à ha » ...la suite
Malgré les interventions de l'ONU, en République Centrafricaine, la tragédie des personnes déplacées victimes d'une guerre civile éprouvante ne » ...la suite