Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » MARIE-THÉRÈSE KEITA BOCOUM: LA SITUATION EN CENTRAFRIQUE S’EST FORTEMENT DÉTÉRIORÉE
MARIE-THÉRÈSE KEITA BOCOUM: LA SITUATION EN CENTRAFRIQUE S’EST FORTEMENT DÉTÉRIORÉE

Experte indépendante sur la situation des droits de l’homme en RCA a exhorté la communauté internationale à accroître son aide à ce pays d'Afrique centrale

 

http://pagesafrik.info  Par Alain Bouithy  7 juillet 2018

 

“Malgré des progrès dans le domaine des réformes institutionnelles depuis le début de l’année, la situation sécuritaire et même politique s’est fortement détériorée en Centrafrique, a récemment déclaré Marie-Thérèse Keita Bocoum devant le Conseil des droits de l’homme.

Selon cette experte indépendante sur la situation des droits de l’homme en République centrafricaine (RCA), la situation est telle qu’elle affecte gravement les populations dont le sentiment d’insécurité et la perte de confiante dans les acteurs de protection s’accroissent.

Marie-Thérèse Keita Bocoum dont la dernière visite à Bangui et Bangassou s’est déroulée du 12 au 22 juin, a aussi déploré “la détérioration de la situation humanitaire, le nombre croissant contre les humanitaires, leurs équipements et les casques bleus”.

Dans son exposé, l’experte a exhorté les autorités locales à renforcer leurs “autorités légitimes” et les a invitées à “condamner ces actes odieux”.

“L’Etat a fait des efforts pour protéger la population, déployer l’administration et les forces de sécurité nationale dans quelques régions, mais il reste fragilisé par les abus continus des groupes armés méprisant leur engament pour la paix”, a-t-elle affirmé.

Devant le Conseil des droits de l’homme, Marie-Thérèse Keita Bocoum n’a pas manqué de condamner également toutes les attaques contre les lieux de culte y compris l’assassinat récent de l’Abbé Firmin Gbagoua par des hommes armés à Bambari.

A ce titre, elle a appelé l’Etat centrafricain et la Minusca (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique) “à protéger efficacement la population et les lieux de culte afin d’éviter une dérive confessionnelle du conflit”.

 

Alain Bouithy

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
—Une campagne de sensibilisation sur la Cour Pénale Spéciale a été lancée ce 17 juillet à travers le pays sur l’appui du PNUD en Centrafriqu » ...la suite
La Russie qui, en plus de sa présence militaire mène une offensive diplomatique à Bangui a tenté à son tour de réunir autour d’une même table » ...la suite
Six ans après le début d’un conflit meurtrier, l’Etat ne contrôle toujours qu’une partie du territoire national malgré des efforts consentis » ...la suite
La Russie a tenté d’organiser jeudi une rencontre entre le gouvernement centrafricain et des groupes armés dans la capitale soudanaise Khartoum, a » ...la suite
En Centrafrique, pays déchiré par la guerre, les ex-rebelles putschistes rêvent désormais d'indépendance. Les reporters de France 24 James André » ...la suite
La rencontre n'a pas eu lieu car, selon la présidence centrafricaine, le président Faustin-Archange Touadéra estime qu'il n'y a pas lieu d'engager » ...la suite
A qui profitent les violences contre l’Église ? C’est la question que se posait la Conférence épiscopale de Centrafrique le 30 juin 2018, à la » ...la suite
L'un des deux mercenaires français présumés accusés par la Centrafrique d'avoir aidé un chef de milice à Bangui, lors d'une attaque contre une » ...la suite
Une femme d'affaires malienne, Kanté Diébou Ndiaye, s'est lancée lundi dans la course à l'élection présidentielle du 29 juillet, où elle affron » ...la suite
Le passeport diplomatique de l'ex-star du tennis allemand Boris Becker est "un faux", a déclaré mardi à l'AFP le directeur de cabinet du ministre d » ...la suite