Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Annonces & Divers » Lu pour vous : LA SEULE FEMME À LA CONQUÊTE DU FAUTEUIL PRÉSIDENTIEL DE 2018
 Lu pour vous : LA SEULE FEMME À LA CONQUÊTE DU FAUTEUIL PRÉSIDENTIEL DE 2018

 

http://bamada.net  Par bamada.net 09/07/2018

 

Djénébou N’Diaye, entrepreneur de son état, est la seule femme candidate pour l’élection présidentielle du 29 juillet prochain. Elle sera dans la course avec 23 hommes dont le Président de la République sortant Ibrahim Boubacar Kéïta. Madame Kanté est la deuxième femme dans l’Histoire du Mali démocratique à se présenter à une élection présidentielle après Sidibé Aminata Diallo en 2007.

 

« Je suis candidate parce que je suis révoltée. Les hommes qui sont là ne pensent qu’à eux-mêmes, pas au pays », a déclaré à l’AFP Kanté Djénébou N’Diaye.

La Représentante des femmes maliennes aux élections présidentielles de 2018 est âgée de 55 ans. Elle est entrepreneur et a fait fortune en Centre Afrique où elle était proche de l’ancien Président François Bozizé et de son épouse. Elle est rentrée au bercail il y a une dizaine d’années. À son retour, Djébou, comme la surnomment ses proches, s’est lancée dans l’immobilier.

Le fait de ne pas être connue par le Public ne lui a pas empêché de se lancer pour manifester son intention politique à l’égard de son pays, le Mali.

Lors de l’annonce officielle de sa candidature, le 16 juin dernier, elle s’est dite préoccupée par la condition de ses sœurs maliennes. «Les femmes du Mali sont isolées dans la Politique ; or, aujourd’hui il n’y a pas de différence entre les hommes et les femmes. Ce que l’homme peut faire, la femme peut le faire aussi», a-t-elle dit.

Elle s’est présentée sous la coloration du mouvement des migrants pour la reconstruction du Mali ou « Mali Dio Ton ». Mme Kanté Djénébou N’Diaye est candidate indépendante.

La femme candidate est, donc, dans la course à la conquête de Koulouba avec 23 Adversaires, tous des hommes.

 

Adama A. Haïdara : LE COMBAT

 

 

Campagne présidentielle 2018 : La candidate Djénéba N’Diaye explique sa vision pour le Mali

 

https://www.maliweb.net  Par Le Républicain  9 Juil 2018

 

A peine lancée la campagne présidentielle du 29 juillet 2018, la candidate de la Femme en marche pour un Mali émergent (FEMME), Mme Kanté Djénébou N’Diaye dite « Djébou », soutenue par plus 800 associations et mouvements (du Mali et de la diaspora), n’a pas tardé à se lancer dans la bataille. Le samedi 7 juillet 2018, à son quartier général (QG) de campagne, sis à Lafiabougou, elle a animé un point de presse pour informer l’opinion nationale et internationale, sur ses intentions pour un Mali meilleur, de paix, de santé, de travail, etc.

 

Seule femme parmi les 24 prétendants au fauteuil présidentiel, « Djébou N’Diaye » s’engage à consolider l’entraide, la cohésion sociale, à faire une répartition équitable des ressources entre le Maliens, un  programme de développement accéléré majorant le taux de représentativité, des femmes  en plaçant la barre 40% au lieu de 30% de places dans les instances de décision.

De plus, elle s’engage à assurer la sécurité des Maliens et du pays, gage de tout de développement. «J’appliquerai simplement les stratégies politiques  adaptées aux réalités   maliennes sur le plan social, communicationnel », promet « Djébou N’Diaye ».  De plus, dit-elle, « je vais beaucoup  m’investir pour  avoir le maximum d’électorat féminin possible avec un bon programme.  Si je suis candidate pour avoir le suffrage des Maliens pour être présidente de la République », déclare-t-elle.

Elle se définit comme une femme  certes, mais explique que la femme  est tout, connait tous les problèmes du pays  et est la première victime aussi des problèmes. Que ce soit les difficultés liées à la  santé, l’éducation, au  chômage, à la migration, etc., indique-t-elle, si la femme  n’est pas touchée  au départ, elle l’est au milieu ou à la fin. «C’est pourquoi je demande à mes sœurs, mères, filles rurales et urbaines, aux jeunes, de voter, d’avoir confiance cette fois ci- à une femme, une mère de famille », raconte-elle

Elle a invité la population à essayer les femmes cette fois-ci pour éviter d’être déçue par la suite. « Voter pour moi sœurs pour qu’on cesse de perdre la vie en accouchant, soit éduquer, qu’il y ait du travail pour nos jeunes, que les ressources du pays soit partager équitablement. J’invite les femmes et les jeunes qui constituent le plus grand électorat, de  cesser de prendre les 5000 Fcfa pour vendre leurs voies», a-t-elle dit.

Djénéba N’Diaye est née le 10 septembre 1963 à Sikasso, au Mali. Fille d’un administrateur civil, elle effectua ses études primaires à Sikasso et Mopti où elle obtint  le Def  en 1979. Orientée au Centre Sankoré de Mopti, elle obtient pour un cycle professionnel qui sera sanctionné pour un diplôme en comptabilité en 1982. Avec ce diplôme, elle se lance dans plusieurs activités commerciales et industrielles, dont le négoce commerce entre le Mali et la Côte d’Ivoire et l’entreprenariat dans le domaine du Bâtiment de l’entreprise Mallal BTP, elle est aussi administrateur dans plusieurs sociétés, au Mali et à l’étranger.

En matière de gestion des affaires publiques, elle a exercé les fonctions de chargé de mission auprès de l’ancienne première dame de Centrafrique, en la personne de madame Monique Bozizé, et de conseillère politique après du président François Bozizé.

 

Hadama B. Fofana

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) est une organisation humanitaire, neutre et indépendante. Sa mission exclusivement humanitaire est » ...la suite
Dans un document de juillet 2017 dont nous avons obtenu copie, la FIFA annonce aux fédérations dans le besoin qu’elle met à leur disposition un f » ...la suite
Les porte-parole du Gouvernement centrafricain et de la MINUSCA ont réaffirmé mercredi à Bangui, l’importance de l’initiative de l’Union Afri » ...la suite
La force mixte Tchad-Soudan et la force mixte tripartite Tchad-Soudan-Centrafrique ont été fusionnées et restructurées en une seule force dénomm » ...la suite
Dans le cadre du programme de qualification de la composante éducation de l’EUTM-RCA au profit des FACA, un stage spécialiste et une formation ont » ...la suite
Une délégation du Panel de l'initiative africaine a fait le voyage à Kampala cette semaine où elle a rencontré l'ancien président centrafricain » ...la suite
Le Représentant spécial du Président de la Commission de l’Union africaine (UA), Chef de la Mission de l’UA pour la Centrafrique et l’Afrique » ...la suite
Le Conseil de sécurité des Nations unies a lancé vendredi un nouvel appel à l'arrêt de la violence en Centrafrique, affirmant sa "profonde préoc » ...la suite
Le secrétaire général adjoint de l’Organisation des Nation unies (ONU) est présent dans la capitale gabonaise depuis ce jeudi, officiellement po » ...la suite
Eric Gérard, ancien commandant du GIGN, actuellement consul général de France à Alger, où il est réputé avoir imposé une politique restrictive » ...la suite