Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Politique » La vraie raison de l’absence du président TOUADERA au dernier sommet de l’UA
 La vraie raison de l’absence du président TOUADERA au dernier sommet de l’UA

 

Lu pour vous 

 

Bangui, 21 juillet 2018 (CNC)

 

Par : Alain Nzilo, Directeur de publications du CNC.

 

Le Président Faustin Archange TOUADERA on le sait, n’a pas pris part au dernier sommet des Chefs d’Etat de l’Union Africaine qui s’est tenu à Nouakchott en Mauritanie. Une certaine presse s’en est émue tout en se demandant si ce n’est pas une bouderie de l’Institution africaine par le président centrafricain.

De source bien informée, ce dernier s’est préparé pour se rendre dans la capitale mauritanienne afin de participer bel et bien à ce sommet mais au dernier moment, le ministre des affaires étrangères Charles Armel DOUBANE qui, depuis Nouakchott prenait déjà part à la réunion ministérielle préalable au sommet des Chefs d’Etat, l’informera que la République avait des arriérés de cotisation à l’UA qui s’élèvent à 1.000.000 de dollars US, près de 500.000 millions de F CFA, et que faute d’acquitter au moins la moitié de cette somme c’est-à-dire 500.000 dollars US soit environ 250.000 millions de F CFA immédiatement, le chef de l’Etat centrafricain serait privé de parole lors du sommet des Chefs d’Etat et n’aurait même droit à un minimum de privilège protocolaire.

Devant une telle situation, le Président centrafricain a jugé inutile dès lors de se rendre à Nouakchott où il ne pourrait pas s’exprimer au nom de son pays. C’est donc tout sauf de la bouderie mais plutôt une double peine pour la RCA qui, après le coup de force de la Séléka en 2013, avait été suspendue de l’UA pour n’être réadmise qu’en 2016 après les élections démocratiques ayant porté Faustin Archange TOUADERA à la magistrature suprême.

L’UA a hélas continué à comptabiliser les cotisations correspondant aux trois années de suspension de la RCA pour les réclamer d’un coup avant le sommet de Mauritanie. C’est faire fi du fait que ce pays membre se débat encore dans une grave crise pour laquelle la même Union Africaine a pourtant décrété que c’est par elle et par elle seule que doit passer toute solution de sortie de crise. C’est ce qui justifie la présence à Bangui du Panel de l’Initiative Africaine qui est en train dérouler une feuille de route ficelée par toujours la même UA.

Sauf à être vraiment d’une mauvaise foi évidente, on ne peut sérieusement soupçonner ni accuser TOUADERA de bouder l’Union Africaine étant entendu que son Panel est à pied d’œuvre depuis plusieurs mois déjà suite à l’Initiative dite Africaine qui travaille pour la tenue d’un dialogue de sortie de crise dans les prochaines semaines entre les groupes armés et l’exécutif centrafricain.

Le problème des arriérés de cotisation de la RCA à l’UA qui devrait faire l’objet de négociations à un niveau diplomatique entre cette Institution et notre ministre des affaires étrangères en poste pourtant présent à Nouakchott l’a-t-il vraiment été ? Des rumeurs plus ou moins fondées circulent depuis plusieurs mois déjà sur son intention de rendre son tablier mais il n’y a toujours rien d’officiel. Le ministère des affaires étrangères est un département de souveraineté qui doit fonctionner à plein régime. Si son chef a des états d’âme ou n’est pas en phase avec le chef de l’exécutif, il n’y a rien d’étonnant d’assister à de tels désagréments et que l’image du pays soit si malmenée. Pas de ministre des AE dans l’avion…. !

 

Directeur de publication du CNC.

Copyright2018CNC.

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
En République Centrafricaine, les enfants de moins de cinq ans, les femmes enceintes, les femmes allaitantes, et les victimes des violences basées s » ...la suite
Les journaux centrafricains de ce jeudi traitent principalement des rumeurs d’un remaniement ministériel et de la grogne des militaires retraités. » ...la suite
Présent à Addis Abéba pour prendre part au 34 è Sommet de l’Union Africaine, le Président Touadera a rencontré hier dans la nuit Mme Federica » ...la suite
Signé mardi à Khartoum au Soudan, l'accord de paix entre le gouvernement centrafricain et 14 groupes armés permettra-t-il de mettre un terme aux vi » ...la suite
C’est avec une réelle et vive émotion que je prends la parole pour apporter une bonne nouvelle à mes compatriotes Centrafricaines et Centrafricai » ...la suite
C’est dans l’après-midi du 24 janvier 2019 à Khartoum que s’est ouvert le dialogue entre le gouvernement de la République Centrafricaine et 1 » ...la suite
Le Président de la République centrafricaine Faustin Archange TOUADERA » ...la suite
Le président centrafricain a entamé depuis le 3 janvier les concertations avec les forces vives de la nation à fin d’harmoniser leurs points de v » ...la suite
Après 2003 et 2013, le sultan du Tchad, Idriss Déby Itno, est en train de se lancer dans une troisième aventure militaire en Centrafrique. Comme le » ...la suite
Centrafricaines, Centrafricains ; Mes Chers Compatriotes, C'est avec un plaisir renouvelé que je m'adresse à vous, à l'occasion du passage à » ...la suite