Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Afrique Centrale & la CEMAC » Cameroun - Mission de stabilisation de la paix: Un nouveau contingent de 295 gendarmes en route pour la RCA
Cameroun - Mission de stabilisation de la paix: Un nouveau contingent de 295 gendarmes en route pour la RCA

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net   YAOUNDE - 02-Aug-2018 - 12h41  

 

Ils ont achevé vendredi au Centre de perfectionnement aux techniques de maintien de l’ordre (Cptmo) d’Awae leur stage de pré-déploiement au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique (Minusca).

 

La formation aura duré deux mois. Période durant laquelle les stagiaires ont bénéficié d’enseignements inspirés des standards onusiens au Centre de perfectionnement aux techniques de maintien de l’ordre à Awae. Selon Cameroon Tribune du jeudi 2 Août 2018, les 295 personnels de la gendarmerie nationale dont quatre médecins ont ainsi été édifiés par leurs encadreurs camerounais et américains sur diverses notions.

Il s’agissait notamment «de la connaissance du système des Nations unies, la topographie, les transmissions, les tactiques d’intervention, la protection des hautes personnalités, le maintien et le rétablissement de l’ordre public, la maîtrise de l’adversaire, la formation des cadres de commandement, entre autres», apprend-on.

En clôturant le stage au nom du secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Défense chargé de la gendarmerie nationale, le général de brigade Elokobi Ndjock Daniel a exhorté le personnel formé à mettre en pratique les enseignements reçus.

Il n’a pas manqué de les mettre en garde contre tout abus pouvant porter atteinte à leur réputation et ternir l’image du Cameroun ainsi que de des Nations unies dans le contexte volatile du théâtre des opérations centrafricain.

Toujours selon le journal, ces personnels qui seront déployés en deux unités de police prendront une part active dans la Mission intégrée multidimensionnelle des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique. Leur rôle consistera à protéger les emprises et personnels des Nations unies, assurer le maintien de l’ordre tout en soutenant les unités de police locale et en protégeant la population.

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique (MINUSCA) est une opération de maintien de la paix des Nations unies en Centrafrique. Elle intervient dans le cadre de la guerre en Centrafrique.

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Des "rebelles venus de Libye" ont attaqué samedi matin la localité de Kouri Bougri, dans le Tibesti, une région de l'extrême-nord du Tchad à la f » ...la suite
Les ministres des Transports de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Cemac) ont parachevé le processus de liquidation de la » ...la suite
L'ex-chef de guerre congolais Jean-Pierre Bemba a déposé jeudi sa candidature à la présidentielle en République démocratique du Congo, au lendem » ...la suite
En sommet conjoint CEDEAO-CEEAC, les chefs d'Etat et de gouvernement de l'Afrique de l'Ouest et du Centre ont exprimé leurs "profondes préoccupation » ...la suite
Candidat à la présidentielle d'octobre 2006, il s'était hissé au second tour d'un scrutin qui avait vu Joseph Kabila l'emporter. Incarcéré à La » ...la suite
L’ambassadeur, Haut représentant de la France au Gabon, Dominique Renaux a annoncé le 14 juillet dernier à l’occasion de la commémoration de l » ...la suite
La paix et la sécurité en Centrafrique étaient au centre d’un entretien entre le Premier ministre et une délégation de l’UNOCA à Libreville. » ...la suite
Pendant la Coupe du monde, la diplomatie russe ne chômait pas. En marge des rencontres sportives, Vladimir Poutine a reçu plusieurs dirigeants ét » ...la suite
Elles sont au total 17, les sociétés qui ont soumissionné à l’appel d’offre international lancé le 13 juin 2018 par la République du Congo p » ...la suite
Le secrétaire général de l'organisation sous-régionale, Ahmad Allam-mi, a évoqué la question, le 14 juillet, au cours d'un entretien avec le sec » ...la suite