Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » RCA: l'armée poursuit sa reconstruction
RCA: l'armée poursuit sa reconstruction

Par RFI Publié le 05-08-2018 Modifié le 05-08-2018 à 03:53

 

En Centrafrique, la reconstruction de l'armée après la crise est une phase importante. Samedi 4 août, un troisième volet de formation s'est terminé à Berengo, l'ancien domaine du président Bokassa transformé en camp de formation militaire. Là-bas, les Russes, dans le cadre d'un accord, forment les Forces armées centrafricaines notamment au maniement des armes livrées en début d'année. Une cérémonie officielle est venue boucler la formation d'un nouveau contingent de 400 soldats, en présence de nombreux officiels et du président Touadéra.

Une démonstration est réalisée devant le président. « Joujou, ça veut dire je te couvre ». Quatre cents éléments en ont donc terminé avec la formation menée par l'équipe russe. Le président Touadéra se dit fier de cette armée en reconstruction : « Ce qui est un fait important, c'est que dans cette formation il y a aussi les 200 éléments qui ont été dans le DDR pilote. Aujourd'hui, ils ont réintégré l'armée nationale et ils sont formés au même titre que tous les autres. Notre vision c'est de construire une armée républicaine, apolitique, représentative ».

Une armée en reconstruction : 1 200 FACA passeront par la formation russe, une formation de deux mois. D'autres sont entraînés par la mission européenne. Mais pour le président Touadéra ce n'est pas suffisant : « Ce n'est pas encore ça. Ces éléments ont beaucoup de difficultés parce que nous n'avons pas encore les ressources pour leur donner tout ce qu'il faut. Mais petit à petit, avec le soutien de nos amis (...) il y a de la place pour tout le monde. Il y a nos forces de sécurité intérieures qui ont besoin d'équipement, de formations. Aujourd'hui c'est un pas, c'est 400 éléments c'est encore insignifiant, il faut poursuivre ».

L'armée manque de matériel et notamment d'armes et de munitions. La Centrafrique est aujourd'hui sous embargo, mais les Russes ont obtenu une dérogation auprès du Conseil de sécurité de l'ONU.

 

 

LES FACA : D'UNE ARMEE EN VOIE DE REFONDATION A UNE QUASI PUISSANCE MILITAIRE DE LA SOUS-REGION

 

Après les séries de dons de matériel de campements, véhicules et matériels de soutiens d’homme, de la France de la semaine dernière, les Etats-Unis d’Amérique ont remis les clés de 48 véhicules aux autorités centrafricaines pour les FACA.


Ce don qui devrait normalement contenir 57 véhicule, estimé à 8,5 millions de dollars américain soit 4 milliards 790 million 855 mille, comprends des véhicules, les pièces de rechange, les trousses et les radios, ainsi que la formation des conducteurs et mécaniciens. 


Aujourd’hui au camp BSS en présence du président Toudera et des autorités militaires centrafricaines, 42 Toyota Hilux (dont 30 avec banquette pour transport de troupes et 12 sans banquettes) et 6 gros véhicules de transport logistiques et des matériels de marque Renault ont été remis aux FACA. 
Notons que 9 camions citerne encore parquer au port de Douala vont être remis ultérieurement aux autorités centrafricaines pour atteindre le nombre de 57 véhicules promis. 


Soulignons que le lot du don contient également un équipement de garage de réparation des pièces détachés de véhicules et des outils, ainsi que de ponchos, trousses de premiers secours, compas et autres matériels. 


Rappelons que le mercredi 8 août la chine va également faire un don de véhicules aux FACA. La cérémonie de remise aura lieu toujours au camps BSS. 
Les indices qui promet :


1- L’EUTM RCA a déjà réussi à remettre sur pieds trois bataillons des FACA (BIT 1, BIT2 et BIT3) soit approximativement 1800 hommes. La mission européenne a aussi permis à deux vagues des ex combattants de regagner les rangs des FACA soit 300 hommes


2- 160 nouveaux soldats formés en Guinée et à peu près 140 soldats formés au Rwanda ainsi que quelques soldats formés au Soudan de sud, en tout plus 300 soldats ont également grossi le rang des FACA.


3- D’ici la fin de l’année, un nouveau recrutement de 1023 soldats augmenter le nombre des FACA en compensation avec la mise en retraite de 800 soldats, action qui consiste à rajeunir l’armée centrafricaine.


4- Après l’obtention de la levée partielle de l’embargo sur les armes à destination de la RCA par la Russie, maintenant 1100 militaires centrafricains sont aptes à manier les armes russes


5- D’ici quelques mois, si tout va bien la chine va également être autorisée à doter les FACA d’armes. 


En vérité, nous pouvons affirmer sans détour que les FACA sont en train de monter en puissance en Homme et en armes, en moyens logistiques et en matériels.

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
95 députés ont déposé mercredi 17 octobre en fin de journée sur la table de l'Assemblée une motion en destitution contre le président de l'Asse » ...la suite
La malnutrition et le paludisme affectent les enfants à Bossangoa, dans la préfecture de l’Ouham au nord pays. Plusieurs patients ont été trait » ...la suite
L'exploitation des mines d'or à Koundé et Abba dans la Nana-Mambéré (Ouest) cause des dégâts environnementaux énormes. Situation décriée par » ...la suite
Le Secrétaire Général Adjoint des Nations-Unies et Directeur Exécutif de l’ONUSIDA, Michel Sidibé, en fin de visite de quatre jours en Centrafr » ...la suite
Le directeur exécutif de l'Onusida est en voyage officiel en Centrafrique. Le taux de prévalence du virus est de 4%, 110 000 personnes vivent avec l » ...la suite
Les autorités nationales demeurent optimistes pour une levée immédiate de l’embargo sur les armes à destination de la République Centrafricaine » ...la suite
Le président centrafricain, Faustin Archange Touadera, et le Directeur exécutif de l’ONUSIDA, Michel Sidibé, ont signé ce 08 octobre, un protoco » ...la suite
Le 9 octobre 2017 est marqué comme début de la coopération entre la RCA et de la Fédération de la Russie. Un an après cette coopération, quelqu » ...la suite
Michel Sidibé en séjour depuis dimanche 7 octobre à Bangui va évaluer durant 4 jours, les avancées réalisées dans le processus de paix, de l'ac » ...la suite
L’observatoire Pharos, association de veille du pluralisme, a mené pendant un an une enquête en Centrafrique, interrogeant près de 400 victimes d » ...la suite