Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

Centrafrique : Retour Massif des déplacés de Paoua vers les villages d’origine

 

PAR FRIDOLIN NGOULOU LE 7 AOÛT 2018

 

PAOUA, 07 aout 2018 (RJDH)–A Paoua, presque tous les déplacés on regagné leurs villages respectifs au bénéfice de la sécurité dans la région. C’est le constat fait par le RJDH en mission samedi dernier dans cette région du nord du pays.

De 75.000 déplacés, il n’en reste que 2.500, selon les acteurs humanitaires dans la région. La ville de Paoua n’accueille plus plusieurs milliers des déplacés qui avaient envahi cette ville en fin 2017 suite aux violences dans le secteur.

La ministre de l’action humanitaire et de la réconciliation nationale, Virginie Mbaïkoua, présente la situation actuelle de ces déplacés, « nous avons quitté de 11.000 ménages à  500 soit 2.500 déplacés. Nous sommes en train d’organiser une évaluation pour projeter quel appui nous devons apporter aux retournés dans leurs villages respectifs», a-t-elle présenté samedi dernier à Paoua.

Le Capitaine Thierry Dassin Nambobona, Commandant des Forces armées Centrafricaines (FACA) dans la région parle de situation stable qui a facilité le retour et la reprise des activités humanitaires.

« Les déplacés sont retournés suite à la situation de quiétude. Nous continuions à travailler pour consolider la paix et la sécurité dans la région. Le périmètre de sécurité se situe à plus de 100 Km vers les frontières », a-t-il dit.

L’étroite collaboration entre les forces nationales et les casques bleus de la Minusca, la détermination des autorités et des habitants ont conduit au retour de ces déplacés.

 

 

Centrafrique : L’ambassadrice Samuela Isopi visite les prisons réhabilitées par l’Union Européenne

 

PAR CARLOS WATOU LE 8 AOÛT 2018

 

BANGUI le 07 Aout 2018(RJDH)—La Chef de délégation de l’Union Européenne, l’Ambassadrice Samuela Isopi a visité hier les prisons centrales de Ngaragba et de Bimbo, réhabilitées par cette institution européenne en Centrafrique. L’Union Européenne a mis 300 milles Euro pour la réfection de ces maisons carcérales et il est question de vérifier les travaux réalisés mais aussi les conditions de détention.

La crise aigüe qu’a connue la République Centrafricaine, a une répercussion néfaste sur les infrastructures du pays. Car la plupart de ses infrastructures sont en état de dégradation avancée. Et les prisons n’y sont pas épargnées. Compte tenu du nombre considérable des prisonniers, l’Union Européenne a mis un projecteur dans ce secteur pour sécuriser ces derniers.

Livio Granzotto, chef de l’équipe d’assistance technique de ce projet  salut l’intervention de l’Union Européenne. 

Pour Samuela Isopi, Cheffe de la délégation de l’Union Européenne en Centrafrique, la meilleure façon d’aider la RCA est de lui donner la possibilité de se prendre en charge. « Si on veut de ce pays, la première des choses à faire, c’est d’aider le gouvernement et le pays lui-même à se prendre en charge. C’est la forme de coopération la plus importante ».

C’est  dans le cadre du projet de Réhabilitation des Secteurs de la Justice et de la Police en République Centrafricaine (RESEJEP-RCA) que ces deux maisons carcérales ont été réhabilitées par l’Union Européenne.

La Prison de Ngaragba compte au moins 800 prisonniers alors qu’elle a été construite pour accueillir 450 prisonniers.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
L’hôpital pédiatrique du Bambino Gesù veut s’engager davantage en République centrafricaine. À l’occasion de l’inauguration du centre de » ...la suite
"Il est devenu rare d'entendre des détonations d'armes": A Bambari, ville du centre de la Centrafrique où des combats ont éclaté en janvier entre » ...la suite
Portrait (Histoire) – Elisabeth Domitien fut la première femme nommée au poste de Premier ministre. Une décision historique en Centrafrique, mais » ...la suite
Onze des quatorze groupes armés présents à Addis Abeba, ont posé le départ du Premier Ministre comme une de leurs conditions. Ils l’ont fait sa » ...la suite
Onze des quatorze groupes armés présents à Addis Abeba, ont posé le départ du Premier Ministre comme une de leurs conditions. Ils l’ont fait sa » ...la suite
La réunion de suivi de l’Accord de paix entre le gouvernement et les groupes armés a démarré ce 18 mars à Addis Abeba en Ethiopie au siège de » ...la suite
Pour une grande partie des habitants de Bangui, la capitale de la République Centrafricaine, la journée commence de très bonne heure. Certains d » ...la suite
Le commandant de Brigade de la ville d’Obo tué hier vers 19h30 à son domicile par des hommes armés encore non identifiés. Selon les informati » ...la suite
Alors que le gouvernement et les quatorze groupes armés viennent de ratifier l’accord de paix, le mercredi 6 février 2019 à Bangui la capitale ce » ...la suite
Des experts et les Directeurs Généraux des Douanes ont démarré hier matin à Bangui la 22èmeRéunion des experts et la 24ème conférence des Dir » ...la suite