Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Politique » Centrafrique :mobilisation tous azimuts de la Russie pour la stabilisation du pays
Centrafrique :mobilisation tous azimuts de la Russie pour la stabilisation du pays

https://africandailyvoice.com 

 

Casablanca (ADV) 2018-08-07– En octobre 2017, le président centrafricain Faustin-Archange Touadéra s’est rendu à Sotchi en Russie pour rencontrer le ministre des Affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov.

Les deux parties ont convenus d’accélérer leur rapprochement, en s’ouvrant sur des domaines jusqu’alors pas encore visités, comme le domaine militaire avec notamment l’arrimage des FACA au maniement des armes de fabrication russe pour une meilleure sûreté nationale.

Dans un rapport adressé au Conseil de sécurité en date du 23 juillet 2018, le groupe d’experts des Nations Unies relève que « la livraison d’armes russes à l’armée de la Centrafrique a déclenché une course à l’armement chez les rebelles, qui se tournent vers les trafiquants ».

Toutefois des analystes politiques africains parlent eux d’une vaine et maladroite tentative de légitimation et de justification du véritable arsenal de guerre que détiennent essentiellement les principaux groupes armés.

Les efforts que ne cesse de déployer le président Touadéra pour réhabiliter et former des forces armées centrafricaines dignes de ce nom pour protéger son peuple et défendre l’intégrité territoriale de son pays, rejoignent parfaitement les aspirations profondes des Centrafricains.

Dès son accession à la magistrature suprême, le président Touadéra n’a eu de cesse de tendre la main aux groupes armés, de les inviter au dialogue, de leur envoyer des signaux et messages de paix, répétant inlassablement son refus de la solution militaire à la crise que connaît le pays.

Faustin Archange Touadéra était jusque l’appuie in-extremis russe pour l’aide à la stabilisation du pays, le seul président de la République dans le monde à ne disposer ni d’une armée, ni d’une police et d’une gendarmerie conventionnelles.

Des experts des champs africains s’interrogent sur la nouvelle politique française dans la région.

Paris qui pendant des années était très présente à Bangui, montre aujourd’hui des signes de faiblesse (peut-être d’ordre financière) face à la continuation du rapprochement entre belligérants. La projection de la France en Afrique aujourd’hui est limitée à l’appui logistique qu’elle met à disposition de la force G5 Sahel dans sa lutte contre les terroristes dans les pays riverains du grand Erg du Sahara.

Force est de constater que la Russie aujourd’hui a apporté un sang nouveau, de nouvelles idées et une sagesse nouvelle dans le règlement des conflits internationaux. Le président Touadéra a nommé des représentants des groupes armés au gouvernement, dans son cabinet présidentiel et celui du Premier ministre.

Un récent rapport d’opinion de la chaine panafricaine Afrique-Media est unanime. Les Centrafricains soutiennent Touadéra dans sa politique de nouer une coopération mutuellement profitable avec la Russie.

La Centrafrique renait de ses cendres progressivement. Les Forces armées centrafricaines de leur côté continuent de monter en régime pour défendre davantage l’intégrité du pays et de ses citoyens.

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le leader centrafricain du Front démocratique du peuple centrafricain (FDPC), Martin Koumtamadi, a renoncé au poste ministériel qui lui a été att » ...la suite
Les autorités et les quatorze groupes rebelles signataires de l’accord de paix en Centrafrique se sont mis d’accord, le 20 mars à Addis Abeba, e » ...la suite
«Je suis heureux d'annoncer qu'aujourd'hui au siège de l'Union africaine, les signataires ont trouvé un accord sur un gouvernement inclusif en Cent » ...la suite
Son avenir politique se joue peut-être au cours des négociations qui se sont ouvertes à Addis-Abeba pour tenter de sauver l’Accord de paix signé » ...la suite
Les Présidents Félix Antoine Tshilombo et Faustin-Archange Touadera se sont entretenus en tête-à-tête lundi, à la Cité de l’Union africaine. » ...la suite
Le 8 mars 2019, la CRPS de Me Nicolas TIANGAYE, le RPR de Ferdinand Alexandre NGUENDET et le MDREC de Joseph BENDOUNGA avait rendu publique une "Déc » ...la suite
L’Assemblée nationale centrafricaine a ouvert sa session ordinaire 2019 le 1er mars 2019. Cette session devra tabler sur des textes favorisant la m » ...la suite
La route d’approvisionnement du Cameroun était toujours coupée samedi par le groupe armé FDPC en contestation. Au cours de cette semaine, une diz » ...la suite
Le Groupe de Travail de la Société Civile (GTSC) a dénoncé dans une conférence de presse ce 5 février à Bangui, le caractère non inclusif du G » ...la suite
Le gouvernement dirigé par Firmin Ngrébada continue d'être critiqué par les parties signataires de l'accord de paix promulgué le 6 février à Ba » ...la suite