Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Economie » Electrification de l’Afrique : encore loin du compte…
Electrification de l’Afrique : encore loin du compte…

http://www.medias-presse.info  par Hristo Xiep — 21 août 2018

 

Selon la revue The Economist, l’accès très restreint de l’Afrique à l’électricité est toujours un problème. A l’heure où le monde vit à l’ère d’Internet, l’Afrique voit encore plus de la moitié de sa population n’ayant pas encore accès à l’électricité. Alors que l’Asie a décollé économiquement, l’Afrique peine encore, comme exclue des grands mouvements mondiaux (sauf nous exporter son surplus démographique). Voici l’état des lieux :

  • Plus de 75 % de la population sans accès à l’électricité : Burkina Faso, Burundi, Centrafrique, République Démocratique du Congo, Ethiopie, Gambie, Guinée, Kenya, Liberia, Madagascar, Malawi, Mauritanie, Niger, Ouganda, Rwanda, Sierra Leone, Somalie, Soudan du Sud, Tanzanie, Tchad
  • Plus de 50 % sans accès à l’électricité : Angola, Bénin, Cap Vert, Comores, Congo, Côte d’Ivoire, Djibouti, Erythrée, Guinée Bissau, Lesotho, Mali, Mozambique, Namibie, Nigeria, Soudan, Swaziland, Togo, Zambie, Zimbabwe,
  • Plus de 25 % sans accès à l’électricité :Botswana, Cameroun, Gabon, Ghana, Guinée Equatoriale et Sénégal.
  • Moins de 25 % sans accès à l’électricité : Afrique du Sud, Algérie, Egypte, Libye, Maroc, Ile Maurice, Seychelles et Tunisie.
  • Chiffres inconnus :Sahara occidental et Sao Tome & Principe.

L’indice de couverture des réseaux mobiles n’offre que des données très partielles

  • Plus de 60 % : Afrique du Sud (68 %)
  • Plus de 50 % :Kenya (59 %), Zimbabwe (58 %), Congo (58 %), Côte d’Ivoire (53 %),
  • Plus de 40 % : Mozambique (47 %), Nigeria (45%), Tanzanie (42 %), Sierra Leone (42 %), Ouganda (41 %), Cameroun (40 %),
  • Plus de 30 % : Togo (38 %), Ethiopie (34 %), Angola (31 %)
  • Plus de 20 % : République Démocratique du Congo (26 %), Centrafrique (22 %)

En ce qui concerne la couverture en réseaux Internet, c’est évidemment des résultats corrélés, avec seulement trois pays ayant plus de 50 % de réseau, hors DOM bien évidemment.

  • Plus de 80 % :Mayotte, La Réunion
  • Plus de 50 % : Seychelles (58 %), Maroc (57,5 %), Afrique du Sud (52 %),
  • Plus de 40 % :Tunisie (48 %), Nigeria (46 %), Kenya (45 %), Cap Vert (42,5 %), Ile Maurice (42,5 %)
  • Plus de 30 % :Egypte (33 %).
  • Plus de 20 % :Ghana (28,5 %), Swaziland (28 %), Soudan (26,5 %), Sao Tome & Principe (25,5 %), Sénégal (23,5 %), Angola (23 %), Côte d’Ivoire (22 %), Botswana (21,5 %), Libye (21 %), Zimbabwe (21 %), Guinée Equatoriale (21 %), Lesotho (20,5 %).
  • Plus de 10 % :Algérie (19,5 %), Ouganda (19 %), Zambie (19 %), Cameroun (18 %), Soudan du Sud (17 %), Mauritanie (17 %), Gambie (17 %), Namibie (15,5 %), Rwanda (12,5 %), Mali (12 %), Djibouti (11,5 %), Gabon (10 %), Burkina Faso (10 %).
  • Moins de 10 % :Liberia (8,5 %), Congo (7,5 %), Togo (7,5 %), Comores (7,5 %), Malawi (6,5 %), Mozambique (6,5 %), Bénin (5,5 %), Tanzanie (5,5 %), Centrafrique (4,5 %), Madagascar (4,5 %), Ethiopie (4 %), République Démocratique du Congo (4 %), Guinée-Bissau (3,5 %), Tchad (2,5 %), Sierra Leone (2,5 %), Niger (2 %), Guinée (2 %), Somalie (1,5 %), Burundi (1,5 %), Erythrée (1 %).

Hristo XIEP

 

1 commentaire

N
JE NE COMPRENDS PAS POURQUOI JEAN LOUIS BORLOO S'ETAIT-IL PERMIS DE PARLER DE LA POSSIBILITE D'ELECTRIFICATION DE TOUTE L'AFRIQUE ? ALORS QUE 80% DES PEUPLES SUBSAHARIENS VIVENT SOUS LE SEUIL DE LA PAUVRETE; CE QUI SIGNIFIE QUE LES VRAIS SOUCIS DE CES PEUPLES C'EST SURTOUT DE TROUVER A MANGER AU QUOTIDIEN AFIN D'EVITERFIE QUE LES VRAIS SOUCIS DE CES PEUPLES C'EST SURTOUT DE TROUVER A MANGER AU QUOTIDIEN AFIN D'EVITER LA MORT CERTAINE PAR LA FAIM, JEAN LOUIS BORLOO QUANT-A LUI PROMET AUX AFRICAINS UN PLAN MARSHALL D'ELECTRFICATION DE TOUTE L'AFRIQUE AFIN DE METTRE FIN A LA MISERE ETERNELLE DONT-ILS SOUFFRENT COMME UNE MALEDICTION. L'AMBITION DE CET HOMME QUI POURTANT EST RAISONNABLE CAR TOUT DEVELOPPEMENT EN VUE DE L'ELEVATION DU NIVEAU DE VIE DES PEUPLES NE PEUT SE FAIRE QUE GRÂCE A L'ELECTRICITE. MAIS LA QUESTION EST DE SAVOIR EN REALITE, QUI VA FINANCER CE GIGANTESQUE PROGRAMME POUR CES PAYS D'AFRIQUE NOIRE DEJA TRES ACCABLES PAR LES DETTES DES GRANDES INSTITUTIONS FINANCIERES ET EMBOBINES PAR LES MECANISMES DU FRANC CFA ET BIEN D'AUTRES POLITIQUEMENT QUI NE LEUR DONNENT AUCUNE CHANCE D'ÊTRE REELLEMENT INDEPENDANTS ETDE S'ENSORTIR ? COMMENT DANS CE CONTEXTE AVEC DE MULTIPLES SYSTEMES DE BLOCAGES EN VUE DE TENIR CES PAYS D'AFRIQUE PRESQU'EN ETAT D'ESCLAVAGE (DEPENDANCE ECONOMIQUE ET MONETAIRE), PEUT-ON PARLER D'ELECTIFICATION DE TOUTE L'AFRIQUE ? N'EST-CE PAS UNE MOQUERIE ? LES AFRICAINS DOIVENT SE REVEILLER. A BON ENTENDEUR SALUT ! » lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Les autorités centrafricaines ont annoncé la fin, ou en tout cas la réévaluation, de la coopération douanière russe. Cet accord signé le 7 mai » ...la suite
VALIDATION DU CODE MINIER DE LA RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE BANGUI, LE 5 OCTOBRE 2021 - Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale ; - » ...la suite
Fortement enclavée, la République centrafricaine se rabat principalement sur le port de Douala (Cameroun) pour ses échanges commerciaux. Mais en pl » ...la suite
Le Président de la République Son Excellence Professeur Faustin Archange TOUADERA a effectué ce matin à 8heures dans les bureaux de la Banque mond » ...la suite
Ousmane Diagana, vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique centrale et de l’Ouest, achève ce samedi 18 septembre une visite de quatre » ...la suite
Le Président de la République Son Excellence Professeur Faustin Archange TOUADERA a présidé ce jour, vendredi 17 septembre 2021, une réunion de t » ...la suite
Aujourd’hui, c’est un Grand Jour pour la Commercial Bank Centrafrique. BGFI BANK va racheter 71% des parts d’actions détenues par l’Etat cent » ...la suite
La Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) a ouvert une ligne de crédit de 15 milliards de FCFA (26 millions de dollars) » ...la suite
La Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (Bdeac) veut aider la Centrafrique à renforcer son système sanitaire pour mieux lutter » ...la suite
Encore en phase d’exploration, la Centrafrique prévoit de passer à l’exploitation de sa ressource pétrolière. Le pays veut anticiper en forman » ...la suite