Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » "Remobiliser autour de l'initiative africaine" de paix en Centrafrique

 

La France et le Tchad veulent "remobiliser autour de l'initiative africaine" de paix en Centrafrique, a déclaré à N'Djamena la ministre française des Armées, Florence Parly, à l'issue d'un entretien avec le président tchadien Idriss Déby Itno.

"Nous avons (...) évoqué la situation en Centrafrique, qui est l'objet d'une particulière vigilance de notre part et de la part du président Déby. Nous avons partagé l'analyse de la situation et nous convergeons sur cette analyse", a dit Mme Parly.

"La conclusion que nous en tirons, c'est la nécessité de remobiliser autour de l'initiative africaine autour de la Centrafrique", a-t-elle ajouté, afin de "faire en sorte que l'Union africaine puisse remobiliser autour de cette initiative".

Selon elle, "il est probable que cette question soit de nouveau abordée très directement au niveau des chefs d'Etat".

Paris voit d'un mauvais oeil la présence russe en Centrafrique où Moscou est notamment impliquée dans des tentatives de médiation entre le gouvernement et les groupes armés, souligne-t-on de source française.

Fin septembre à New York, le président centrafricain Faustin-Archange Touadéra avait affirmé que la médiation pour une paix dans son pays relevait de l'Union africaine, jugeant que l'implication de la Russie dans des pourparlers avec des groupes armés n'avait qu'un but de "facilitation".

Fin août, Moscou avait réuni chez son allié soudanais, à Khartoum, quatre des principaux groupes armés pour y signer une "déclaration d'entente". Cette médiation parallèle a "agacé" les partenaires de la RCA et a été clairement rejetée par la France.

La Centrafrique, que se partagent des groupes armés, est embourbée dans un conflit meurtrier depuis six ans qui a déplacé plus d'un quart de ses 4,5 millions d'habitants.

 

Avec AFP

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
L’élection de Patrice Edouard Ngaïssona au Comité exécutif de la CAF fait polémique. De forts soupçons pèsent en effet sur le rôle qu’a jo » ...la suite
Moins d’un mois après le transfert vers la Cour Pénale Internationale (CPI) d’Alfred « Rombhot » Yekatom, c'est au tour de l’ex chef de guer » ...la suite
Il s’appelle Patrice-Edouard Ngaïssona. Son nom ne dit, a priori, pas grand-chose. Mais il fut le coordonnateur général des anti-balaka, du nom d » ...la suite
Don d’armes, formation des forces armées, financement d’activités culturelles, …. La France et la Russie rivalisent d’initiatives pour aider » ...la suite
L’ancien chef rebelle centrafricain Patrice-Edouard Ngaïssona a été arrêté ce mercredi 12 décembre 2018 par les autorités françaises. Ancien » ...la suite
Après les attaques d’Alindao, les trois leaders de la plateforme des confessions religieuses de Centrafrique, le Cardinal Dieudonné Nzapalainga, l » ...la suite
Au coeur du continent africain, Paris et Moscou sont désormais en concurrence ouverte en République centrafricaine, comme en témoigne la visite sur » ...la suite
La ministre française des armées Florence Parly va réaffirmer lundi 10 décembre et mardi 11 décembre à Bangui le soutien de la France à la Cent » ...la suite
Ali Darassa Mahamat né le 23 juillet 1965, Peul originaire de la frontière tchado- nigérienne, le fameux Ali Mahamat Darassa est un jeune bouvier » ...la suite
L’Ouganda aurait-il aidé le Soudan du Sud à violer l’embargo sur les armes imposé par l’Union européenne ? C’est en tout cas ce que semble » ...la suite