Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Politique » Procédure de destitution lancée contre le président de l'Assemblée nationale centrafricaine
Procédure de destitution lancée contre le président de l'Assemblée nationale centrafricaine

 

https://www.voaafrique.com  18 octobre 2018

 

En Centrafrique, une procédure de destitution est lancée contre Abdou Karim Méckassoua, président de l'Assemblée nationale centrafricaine.

 

Une demande signée par 95 députés sur les 140 doit être examinée par la conférence des présidents des commissions avant d'être exposée à une session en plénière la semaine prochaine. Une démarche qui fait craindre une nouvelle crise politique dans le pays.


C'est finalement jeudi dans la soirée que la demande a été déposée au secrétariat permanent de l'Assemblée nationale pour être transférée à la conférence des présidents des commissions parlementaires.

 

Les 95 députés qui ont signé le document accusent Abdou Karim Méckassoua de manquement à son devoir et de mauvaise gestion.

"Quel exemple pouvons-nous donner aujourd’hui ? Parce que nous sommes vraiment plongés dans des scandales financiers et administratifs. L’assemblée nationale est devenue la risée de la population. Alors qu’est-ce que nous allons dire ? Quel compte allons-nous rendre à nos électeurs? " se questionne Mathurin Dimbele Nakoe, second vice-président de l'Assemblée Nationale.


Dans son discours le 1er octobre dernier à l'ouverture des travaux de la 2e session ordinaire de l'Assemblée nationale en cours, le président du parlement s'était montré déterminé à affronter ses adversaires, arguant "que ceux qui veulent lancer la procédure de destitution le fassent. Je suis prêt. Je ne suis pas naïf. Mais qu'ils le fassent dans la transparence et le respect de la constitution".

Si cette demande arrivait à être validée, les députés procéderaient la semaine prochaine à l'élection d'un nouveau président.


Ce climat délétère au sein du parlement inquiète les Centrafricains qui craignent une nouvelle crise politique dans un pays déjà fragilisé par de nombreuses années de conflits armés.​

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le chef de l’Etat rwandais Paul Kagamé, se rendra dans la capitale centrafricaine Bangui, aujourd’hui mardi, pour discuter avec le président cen » ...la suite
L’ancien président nigérian, Goodluck Jonathan a déclaré que les éloges excessifs aux présidents en exercice leur faisaient croire qu’ils so » ...la suite
La limitation des mandats des chefs d'État était au menu d'un forum de trois jours qui réunissait d'anciens présidents africains à Niamey, au Nig » ...la suite
Sans langue de bois, le chef de l'Etat qui a lui-même solennellement annoncé de respecter la constitution qui limite à deux, le nombre de mandats a » ...la suite
DISCOURS DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, CHEF DE L’ÉTAT PROFESSEUR FAUSTIN ARCHANGE TOUADERA » ...la suite
Le président de la République centrafricaine, déchirée par la guerre, a averti dimanche que la stabilité en Europe était conditionnée à la sta » ...la suite
Lors de la conférence de presse hebdomadaire du mouvement cœurs unis (MCU) de Faustin Archange Touadéra, animé par son porte-parole Evariste Gaman » ...la suite
Le 15 septembre 2019, lors de l’inauguration de la 33e Rencontre internationale de prière pour la paix, le président de la République centrafrica » ...la suite
Faustin-Archange Touadéra, le président de la République Centrafricaine est l’une des personnalités du monde politique qui prend part à la renc » ...la suite
La rencontre annuelle de la communauté Sant’Egidio se tient jusqu’au 17 septembre à Madrid, autour du thème la “Paix Sans frontières”. 300 » ...la suite