Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Point de vue » RCA : l’Imam de la grande mosquée d’Arabie Saoudite Abdul Rahman Ibn Abdul Aziz Al-Sudais lors d’un prêche
RCA : l’Imam de la grande mosquée d’Arabie Saoudite Abdul Rahman Ibn Abdul Aziz Al-Sudais lors d’un prêche

 

29 OCTOBRE 2018

L’homme de Dieu a lancé un message fort à la communauté musulmane de la République Centrafricaine

« Je demande aux musulmans  de la République Centrafricaine d’arrêter de se faire utiliser par des ennemis de l’islam.  Nous avons été sollicités par nos frères musulmans lorsque cette guerre religieuse,  fabriquée et bien orchestrée par nos propres frères musulmans a éclaté. Nous  considérons pour notre part que ceux qui se font passer pour des musulmans et qui font tuer leurs frères,  juste pour des intérêts partisans,  iront directement en enfer.

La communauté musulmane dans le monde entier doit respecter les règles de l’islam.  Vous ne pouvez pas faire passer des individus au-dessus de votre religion. C’est pour cela que je demande à la communauté musulmane de la République Centrafricaine,  de ne pas suivre les politiciens criminels,  les mécréants qui utilisent le nom de l’islam,  les ennemis de la paix et de l’islam. Ce qui s’est passé dans votre pays est horrible et cela ne doit plus se répéter avec le nom de l’islam », a martelé l’homme de Dieu.

Pour lui, on ne s’improvise pas musulman. « L’homme politique qui se dit musulman,  doit avoir des partenariats avec les pays islamiques qui font en ce moment beaucoup de don pour aider les pays pauvres. Nous avons un de vos compatriotes qui est membre du bureau à travers lui nous avons des informations et nous prions Allah pour qu’Il vous accorde la bonne compréhension », a estimé l’imam.

Ibra Kariss

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
L’AFRIQUE : Bonjour Monsieur le ministre, merci pour les dix minutes accordées de votre temps. L’année 2018 s’est achevée par une croissance » ...la suite
Le pilonnage médiatique, diplomatique et militaire auquel est soumis le Centrafrique ces derniers temps de la part des autorités françaises confin » ...la suite
Faut-il brûler la Cour pénale internationale ? Cette année 2018 a été marquée, le 8 juin dernier, par une volte-face incroyable : l'acquittement » ...la suite
L’Archevêque métropolitain de Bangui, le Cardinal Dieudonné Nzapalaïnga, a exhorté les Centrafricains à s’engager dans « un dialogue sincè » ...la suite
Le chef de l'Etat, qui se rendra à N'Djamena ce samedi et dimanche, doit cesser tout pacte avec le président tchadien Idriss Déby et, plus généra » ...la suite
Commençons par quelques éléments de contexte : la République centrafricaine (RCA) connaît, depuis décembre 2012, le conflit le plus important de » ...la suite
Laurent Foucher, patron du groupe Telecel et chef de file dans l’industrie des télécommunications dans un certain nombre de pays africains, nous l » ...la suite
Ce 1er décembre, la République centrafricaine aura 60 ans et rien à célébrer. Le 15 novembre, un massacre de grande ampleur, un de plus, a été » ...la suite
lu pour vous Parfait Onanga-Anyanga, le chef de la Minusca, l'opération de maintien de la paix de l'ONU en Centrafrique, a reçu «Libération» » ...la suite
Le président centrafricain, Faustin-Archange Touadera, appelle la communauté internationale à lever l’embargo sur les armes pour, dit-il, permett » ...la suite