Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Près de la moitié de la population centrafricaine en besoin alimentaire "urgent"
Près de la moitié de la population centrafricaine en besoin alimentaire

 

Près de deux millions de personnes sur les 4,5 millions d'habitants de la Centrafrique nécessitent une "action alimentaire urgente", a alerté l'ONU dans un communiqué soulignant que c'était la "pire" situation depuis 2014.

 

Une étude sur la sécurité alimentaire en Centrafrique en septembre a délivré "les pires résultats depuis 2014 avec 1,9 million de personnes nécessitant une action alimentaire urgente", a averti Hervé Verhoosel, porte-parole du Programme alimentaire mondial (PAM).

 

UN Geneva

✔@UNGeneva

 

 

#RCA : le regain de tension à Batangafo et #Bambari risque d’impacter directement sur la sécurité alimentaire, selon @WFP_FR.

Le point avec @HerveVerhoosel - https://bit.ly/2JJqP7X 

19:17 - 6 Nov 2018

 

Twitter Ads information and privacy

Une "attention" et une "action" sont "nécessaires pour prévenir une tragédie humaine", a-t-il dit.

"Les conditions nutritionnelles en RCA continuent de se détériorer en raison de l'insécurité persistante", a encore déclaré M. Verhoosel.

Début novembre, une nouvelle vague de violences a eu lieu à Batangafo (nord), Bambari (centre) et Zémio (sud-est), obligeant des milliers de civils à fuir.

Sur les 620.000 déplacés, 60% vivent dans des familles d'accueil, a indiqué le PAM qui souligne que la "détérioration continue d'une situation déjà extrêmement grave sur le terrain (a) une implication directe sur la sécurité alimentaire".

Depuis 2013, la quasi-totalité du territoire de la Centrafrique vit sous la coupe de groupes armés dans ce pays de 4,5 millions d'habitants, classé parmi les plus pauvres au monde mais riche en diamants, or et uranium.

 

La chute cette année-là du président François Bozizé, renversé par l'ex-rébellion de la Séléka, à majorité musulmane, avait entraîné une contre-offensive des milices antibalaka, prétendant défendre les populations du sud non-musulmanes.

Dix-huit groupes armés opérant en Centrafrique combattent pour le contrôle des ressources et d'une influence locale, dans un conflit qui a obligé plus d'un quart des 4,5 millions d'habitants à fuir leur domicile.

Avec AFP

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le gouvernement et les 14 groupes armés sont tombés d’accord sur la reconfiguration du gouvernement Ngrebada 1. C’est la conclusion, selon des s » ...la suite
En Centrafrique, les spécialistes de santé se penchent sur la stratégie de prévention du VIH/SIDA pour la période de 2019 à 2020. La stratégie » ...la suite
L’hôpital pédiatrique du Bambino Gesù veut s’engager davantage en République centrafricaine. À l’occasion de l’inauguration du centre de » ...la suite
"Il est devenu rare d'entendre des détonations d'armes": A Bambari, ville du centre de la Centrafrique où des combats ont éclaté en janvier entre » ...la suite
Portrait (Histoire) – Elisabeth Domitien fut la première femme nommée au poste de Premier ministre. Une décision historique en Centrafrique, mais » ...la suite
Onze des quatorze groupes armés présents à Addis Abeba, ont posé le départ du Premier Ministre comme une de leurs conditions. Ils l’ont fait sa » ...la suite
Onze des quatorze groupes armés présents à Addis Abeba, ont posé le départ du Premier Ministre comme une de leurs conditions. Ils l’ont fait sa » ...la suite
La réunion de suivi de l’Accord de paix entre le gouvernement et les groupes armés a démarré ce 18 mars à Addis Abeba en Ethiopie au siège de » ...la suite
Pour une grande partie des habitants de Bangui, la capitale de la République Centrafricaine, la journée commence de très bonne heure. Certains d » ...la suite
Le commandant de Brigade de la ville d’Obo tué hier vers 19h30 à son domicile par des hommes armés encore non identifiés. Selon les informati » ...la suite