Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Droit de l'Homme » Joseph Bidoumi réelu président de la Ligue centrafricaine des droits de l’homme
Joseph Bidoumi réelu président de la Ligue centrafricaine des droits de l’homme

 

APA-Bangui (Centrafrique)  novembre 12, 2018 à 15:55 De notre correspondant : Pierre Koutoukpé

 

A l’issue de leur congrès qui s’est achevé, dimanche soir au siège de la CEMAC à Bangui, les membres de la ligue centrafricaine des droits de l’homme ont réelu, Joseph Bidoumi, magistrat hors hiérarchie président de leur organisation.

 

Cette réélection lui permet de réaliser les nouveaux objectifs assignés à cette organisation de défense des droits de l’homme en RCA.

 

Il s’agit, selon Joseph Bidoumi, de sensibiliser sur la réconciliation nationale, de lutter pour la fin de l’impunité dans le pays et de la traduction en justice des auteurs des crimes graves par l’assistance des victimes.


Pour cela, le nouveau bureau exécutif composé de neuf personnes a un mandat de 4 ans renouvelable, selon les nouveaux statuts votés lors de cette assemblée générale, pour mettre en œuvre ces objectifs alors qu’il en disposait pour 3 ans.


Lors de ce congrès, les membres de la Ligue centrafricaine des droits de l’homme ont passé en revue les différents projets et autres programmes réalisés durant les 3 ans écoulés.


Joseph Bidoumi qui vient d’être réelu pour un nouveau mandat a été ministre de la Défense nationale pendant la transition dirigée par Mme Catherine Samba Panza.

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
La Cour pénale spéciale (CPS) de la République centrafricaine a arrêté et inculpé un ministre du gouvernement pour crimes de guerre et crimes co » ...la suite
Près de deux semaines après l’arrestation du capitaine Eugène Ngaïkoisset, l’Organisation de défense des droits de l’Homme Human Right Watc » ...la suite
La Cour pénale spéciale (CPS) en République centrafricaine a mis en examen l’ex-capitaine Eugène Ngaïkosset, surnommé le « Boucher de Paoua » ...la suite
Un important ancien chef d'une des milices qui s'affrontaient au plus fort de la guerre civile en Centrafrique a été inculpé vendredi 10 septembre » ...la suite
La Cour pénale spéciale pour la Centrafrique a été créée en 2015 pour juger les crimes de guerre et contre l’humanité commis en Centrafrique » ...la suite
À La Haye, les audiences dans l'affaire centrafricaine Alfred Yekatom Rhombot/Patrice Edouard Ngaïssona ont repris ce lundi 30 août après avoir é » ...la suite
A peine désigné procureur de la Cour pénale internationale, Karim Khan se saisit de la plainte déposée contre le gouvernement tchadien pour “cr » ...la suite
Ce mercredi 16 juin, Fatou Bensouda quitte ses fonctions, après avoir occupé pendant 17 ans les deux positions les plus élevées du bureau du procu » ...la suite
Il s’agit d’un pas important vers la justice pour les victimes de crimes commis dans le cadre du conflit depuis 2012 Le procès de deux dirigea » ...la suite
Le procès de deux ex-dirigeants « anti-balaka » qui s’ouvrira le 9 février à la Cour pénale internationale (CPI) sera le premier à être tenu » ...la suite