Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Annonces & Divers » RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE : LES CIVILS ONT BESOIN DE PROTECTION ET D'ASSISTANCE D’URGENCE - OCHA
RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE :  LES CIVILS ONT BESOIN DE PROTECTION ET D'ASSISTANCE D’URGENCE - OCHA

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE :

LES CIVILS ONT BESOIN DE PROTECTION ET D'ASSISTANCE D’URGENCE

 

Bangui/Genève, 21 novembre 2018 - La crise humanitaire en République centrafricaine (RCA) continue de se détériorer à un rythme alarmant, marquée par l’augmentation des déplacements forcés, l'insécurité et des contraintes d'accès pour les civils et les travailleurs humanitaires. Au cours des trois dernières semaines seulement, plus de 50 000 personnes ont été affectées dans les villes de Batangafo, dans la préfecture de l’Ouham, et Alindao, dans la préfecture de Basse Kotto, où deux principaux sites des personnes déplacées ont été incendiés.

 

« Le monde ne peut pas fermer les yeux sur ce qui se passe en RCA. Nous sommes de retour à la case départ ! », a déclaré la Coordonnatrice humanitaire en RCA, Mme Najat Rochdi. « Ces attaques ignobles ont d’énormes conséquences sur les vies d‘hommes, de femmes, de garçons et de filles innocents. Ils ont tout perdu, y compris l’espoir. En tant que travailleurs humanitaires, nous continuons d’intensifier l’aide d'urgence, mais dans ces deux villes, nous devons tout reprendre à zéro, car ce que nous avions réussi à accomplir a été détruit. »

 

Mme Rochdi condamne fermement la recrudescence des attaques contre les civils et les infrastructures publiques, et appelle toutes les parties à respecter leurs obligations en vertu des droits de l'homme et du droit international humanitaire. Les civils, en particulier les femmes et les enfants, continuent de subir les conséquences du conflit et sont de plus en plus exposés à des risques liés à la protection et aux incidents.

 

Environ 2,9 millions de personnes ont besoin d'assistance et de protection en RCA. Entre janvier et septembre, plus de 9 000 incidents de protection ont été enregistrés, soit plus de 1 000 par mois en moyenne, dans des zones affectées par l'insécurité et la violence. À la fin octobre, plus de 338 incidents contre des travailleurs humanitaires ont été enregistrés, faisant de la République centrafricaine l'un des endroits les plus dangereux au monde pour les travailleurs humanitaires.

 

Malgré la générosité des donateurs, le Plan de réponse humanitaire 2018 pour la RCA, d’un montant de $515,6 millions de dollars américains, n’a été financé qu’à hauteur de $240,6 millions. Des fonds supplémentaires sont nécessaires, et cela de toute urgence, pour renforcer la réponse humanitaire, sauver des vies et répondre aux besoins croissants.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Denise Brown, la Coordonnatrice Humanitaire pour la Centrafrique a alloué 20 millions de dollars du Fond Humanitaire de la République Centrafricaine » ...la suite
Les membres du gouvernement issus des groupes armés ne parviennent pas à asseoir leurs autorités sur leurs collaborateurs qui les considèrent touj » ...la suite
La conférence de presse hebdomadaire de la MINUSCA a été consacrée, ce mercredi 15 mai, à la situation sécuritaire et politique ainsi qu’à la » ...la suite
La conférence de presse hebdomadaire de la MINUSCA a été consacrée, ce mercredi 15 mai, à la situation sécuritaire et politique ainsi qu’à la » ...la suite
Au deuxième jour de sa visite en Centrafrique, Alain Berset s'est rendu compte des conditions très difficiles pour les habitants d'accéder aux soin » ...la suite
Le Directeur du Bureau Afrique au siège du Haut-Commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés à Genève en Suisse Raouf Mazou a entamé ce di » ...la suite
Le gouvernement centrafricain entend travailler avec les différentes couches de la société pour intensifier la campagne de vulgarisation de l'accor » ...la suite
La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique (Minusca) a indiqué, dans un communiqué dont APA a » ...la suite
Le programme de désarmement, démobilisation, réintégration et rapatriement des ex-combattants de la République centrafricaine s'étendra dans les » ...la suite
Un incendie dont on ignore les origines a touché 4 boutiques au marché Sica 2 dans le 2ème arrondissement de Bangui, occasionnant la perte de plus » ...la suite