Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Droit de l'Homme » Crise centrafricaine : Human Rights Watch salue l’incarcération par la CPI d’un premier suspect
Crise centrafricaine : Human Rights Watch salue l’incarcération par la CPI d’un premier suspect

 

(Agence Ecofin)  jeudi, 22 novembre 2018 08:39 - Dans un communiqué publié sur son site internet, l’Ong de défense des droits de l’homme Human Rights Watch a salué le placement en détention par la Cour pénale internationale (CPI), d’un premier suspect dans le cadre de l’enquête ouverte sur les crimes graves commis en Centrafrique depuis 2012.L’Ong voit dans cette mesure, « une nouvelle opportunité pour rendre justice aux victimes ».

 

« L’arrestation de Yekatom est une étape bienvenue. Les victimes en République centrafricaine veulent à bon droit voir les auteurs d’atrocités tenus responsables.», s’est notamment réjouie Elise Keppler, directrice adjointe du programme justice internationale à Human Rights Watch.

L’intéressé, Alfred Yekatom, surnommé « Rombhot », est un dirigeant anti-balaka accusé de crimes commis entre décembre 2013 et août 2014 à Bangui. Il avait notamment été élu en 2016 au parlement comme représentant de Mbaiki. Il est poursuivi devant la CPI pour plusieurs chefs d’accusation, notamment le meurtre, la torture et les crimes de guerre.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
La première comparution d'Alfred Yekatom devant la Chambre préliminaire II de la Cour pénale internationale (« CPI » ou « Cour ») aura lieu le » ...la suite
e député Alfred Yekatom Rombhot, arrêté le 29 octobre et transféré le 17 novembre 2018 à la Cour pénale internationale (CPI), sera jugé pour » ...la suite
Le peuple centrafricain a subi et a enduré des crimes atroces dans l'un des violents conflits de ce siècle. Je me félicite du transfèrement aujour » ...la suite
Soupçonné de nombreuses exactions pendant la crise de 2014, Alfred Yekatom alias Rambo a été envoyé ce samedi à la Haye en vue de comparaître d » ...la suite
A l’issue de leur congrès qui s’est achevé, dimanche soir au siège de la CEMAC à Bangui, les membres de la ligue centrafricaine des droits de » ...la suite
Cette juridiction hybride a lancé officiellement ses activités lundi au cours d’une session inaugurale. Créée le 3 juin 2015, la Cour pénale » ...la suite
Au moins 27 civils sont tués par les rebelles de la Séléka et des Anti-Balaka depuis juin 2018 à Bria. C’est ce qu’a dénoncé dans un communi » ...la suite
La FIDH, la LCDH et l’OCDH mènent depuis 2013 des actions conjointes pour documenter les crimes commis et lutter contre l’impunité des auteurs d » ...la suite
Alors qu’il est prévu, le 27 août, une rencontre de haut niveau entre l’Union africaine (UA ) et les autorités centrafricaines sur l’épineux » ...la suite
Le dialogue politique ne doit pas absoudre les criminels de guerre (Bangui) 24 août 2018 5:00AM – L’octroi d’une amnistie générale dans l » ...la suite