Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Economie » Centrafrique : l'UE va débloquer 38 millions d'euros pour la reconstruction du pays
Centrafrique : l'UE va débloquer 38 millions d'euros pour la reconstruction du pays

 

02/12 - 10:37

 

Trente-huit millions d’euros pour la reconstruction de l’Etat seront décaissés sur quatre ans par l’Union européenne en Centrafrique, un pays dominé par des groupes armés et qui s’est récemment tourné vers la Russie pour aider à reformer son armée, a appris l’AFP samedi auprès de l’UE.

L’appui du Fonds européen pour le développement (FED) vise à reconstruire les forces de sécurité intérieures, la justice et l‘état civil, et fera l’objet d’un premier versement de deux millions d’euros en février prochain, selon un conseiller de l’UE à Bangui.

Dix millions d’euros seront alloués aux forces de sécurité intérieures, avec par exemple l’ouverture de casernes.

L’Union européenne prévoit aussi des formateurs pour la police et la gendarmerie.

Depuis 2015, l’UE est engagée dans le programme EUTM RCA de formation de l’armée centrafricaine.

Début 2018, la Russie a envoyé cinq officiers des forces armées et 170 instructeurs civils (des mercenaires selon certains experts), tout en livrant des armes à l’armée nationale après avoir obtenu une exemption face à l’embargo de l’ONU.

En novembre, la France, l’ex-puissance coloniale, a elle aussi annoncé une aide de 24 millions d’euros et une livraison d’armes, assurant le faire “dans le cadre strict des Nations unies”.

Le nouveau don de l’UE a été annoncé vendredi sans détails d‘échéances par Stefano Manservisi, le directeur général de la coopération et du développement à la Commission européenne, après une visite de trois jours en Centrafrique.

Manservisi a également évalué le fonds fiduciaire européen “Bêkou” (“espoir” en sangö, langue locale), qui arrive à son terme en juillet, mais qui devrait être reconduit pour 18 mois supplémentaires si le Parlement européen l’autorise.

Etabli en juillet 2014, le fonds était de 239 millions d’euros, et une trentaine de millions d’euros restent à investir.

En Centrafrique, “les besoins ne sont pas uniquement sécuritaires, il y a un déséquilibre structurel et un problème de capacité de l’Etat”, a déclaré M. Manservisi, ajoutant que l’UE “passe d’une aide d’urgence à une aide structurante.”

La quasi-totalité de la Centrafrique, un pays de 4,5 millions d’habitants, est sous la coupe de groupes armés qui vivent du trafic de l’or, du diamant et du bétail.

AFP

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Alors que la Centrafrique est menacée par une grave crise humanitaire, le contrôle du tronçon routier Garoua-Bangui, principale voie d’approvisio » ...la suite
Des autorités centrafricaines se sont rendues, du 3 au 7 février, à Zinga- Mongoumba-Gouga, localité située à la frontière entre le Congo et la » ...la suite
La ville aux frontières du Cameroun et la Rca est sous la surveillance constante des forces de défense et de sécurité ; les populations sont sur l » ...la suite
En Centrafrique, la mairie de Bangui s’est lancée dans une opération de recensement de ses commerçants et de leurs activités afin d’améliorer » ...la suite
Dans ce pays qui regorge d’opportunités d’affaires et d’investissements, quelles sont mains qui contrôlent l’économie en Centrafrique ? » ...la suite
Le Fonds monétaire international a tenu, vendredi 9 octobre, une réunion virtuelle sur l'impact du coronavirus en Afrique, en présence de sa direct » ...la suite
C'est une bouffée d'oxygène en ces temps difficiles. Le Fonds Monétaire International a approuvé le versement d'une nouvelle aide d'urgence pour 2 » ...la suite
La cérémonie d’inauguration du bâtiment annexe du cabinet du ministre des finances et du budget, construit sur financement du budget de l’Etat, » ...la suite
La Banque mondiale prévoit le lancement d’un nouveau cadre de partenariat 2021-2025 avec la Centrafrique pour renforcer les investissements dans le » ...la suite
Mercredi 15 avril, Pékin a accepté, avec les autres pays du G20, de geler, pour une année, une partie de la dette de 77 pays dont une quarantaine d » ...la suite