Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Basse-Kotto : La situation humanitaire demeure préoccupante à Alindao deux semaines après le drame
Basse-Kotto : La situation humanitaire demeure préoccupante à Alindao deux semaines après le drame

 

https://www.radiondekeluka.org  lundi 3 décembre 2018 13:43

 

Plus de deux semaines après le drame de Alindao dans la Basse Kotto, les déplacés manquent de tout et appellent à l'aide. Plus de quinze mille personnes ont regagné le site de l’évêché après l’incendie de ce site par des hommes armés le 15 novembre dernier.

La situation humanitaire est d'autant plus alarmante avec la population affectée qui fait face à une pénurie et à la flambée des prix des denrées alimentaires selon les mêmes sources locales.

Pour illustration, une demi-cuvette de manioc se vend en ce moment à 3500 F à Alindao alors qu’elle coûtait 750 F quelques semaines en arrière. La viande de bœuf devient aussi de plus en plus rare, conséquence de la fuite des éleveurs peuls de la localité.

Si une accalmie semble revenir dans cette localité touchée par les violences, toutes les activités demeurent paralysées. Sur le terrain, les éléments de l’UPC sont visibles dans quelques secteurs en dépit de la présence des soldats de la MINUSCA qui font de temps en temps des patrouilles.

Cependant à Bangui, l'assistance humanitaire s'organise. Le Cardinal Dieudonné Nzapalaïnga a reçu des russes un don en vivre pour assister les personnes vulnérables de Alindao.

Ce don fait suite à la mobilisation des ressources dans toutes les paroisses ce 2 décembre en faveur des déplacés de Alindao.

L'attaque du site des déplacés de l'évêché de cette ville le 15 novembre dernier a fait plus 40 morts.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
A l'arrivée du convoi humanitaire chargé de vaccins, une clameur jaillit de la foule réunie sur la place de l'église évangélique, à Mingala, un » ...la suite
Le Conseil des administrateurs de la Banque mondiale a approuvé, ce 17 mai dernier, un don de l’Association Internationale de Développement (IDA) » ...la suite
Une forte section de militaires des Forces armées centrafricaine (FACA), composée d'une centaine d'hommes, est arrivée samedi dans la ville centraf » ...la suite
Dirigeants et habitants s’en remettent à la religion dans ce pays en proie à la misère et où une guerre confessionnelle a explosé il y a six an » ...la suite
Le parti Kwa na kwa de l’ancien président, François Bozizé monte au créneau pour dénoncer le harcèlement du régime actuel par rapport à la p » ...la suite
32 femmes, toutes membres de 16 associations féminines, se rendront, à partir du 13 mai 2019, dans les 16 préfectures du pays. Leur objectif : sens » ...la suite
La Chambre préliminaire II de la Cour Pénale Internationale (CPI) a décidé ce 15 Mai 2019 de reporter le début de l'audience de confirmation des » ...la suite
Les greffiers centrafricains ne décolèrent pas et continuent d'exiger du gouvernement le payement de leurs indemnités de salaire de 7 mois. Ces gre » ...la suite
24h après le communiqué du Conseil national de défense et de sécurité (CNDS) du FPRC de Abdoulaye Issene s’opposant au déploiement des FACA » ...la suite
Les usagers du tronçon Pétévo-Bimbo se plaignent de la dégradation très avancée de cette route. Cette avenue devient de plus en plus impraticabl » ...la suite