Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Basse-Kotto : La situation humanitaire demeure préoccupante à Alindao deux semaines après le drame
Basse-Kotto : La situation humanitaire demeure préoccupante à Alindao deux semaines après le drame

 

https://www.radiondekeluka.org  lundi 3 décembre 2018 13:43

 

Plus de deux semaines après le drame de Alindao dans la Basse Kotto, les déplacés manquent de tout et appellent à l'aide. Plus de quinze mille personnes ont regagné le site de l’évêché après l’incendie de ce site par des hommes armés le 15 novembre dernier.

La situation humanitaire est d'autant plus alarmante avec la population affectée qui fait face à une pénurie et à la flambée des prix des denrées alimentaires selon les mêmes sources locales.

Pour illustration, une demi-cuvette de manioc se vend en ce moment à 3500 F à Alindao alors qu’elle coûtait 750 F quelques semaines en arrière. La viande de bœuf devient aussi de plus en plus rare, conséquence de la fuite des éleveurs peuls de la localité.

Si une accalmie semble revenir dans cette localité touchée par les violences, toutes les activités demeurent paralysées. Sur le terrain, les éléments de l’UPC sont visibles dans quelques secteurs en dépit de la présence des soldats de la MINUSCA qui font de temps en temps des patrouilles.

Cependant à Bangui, l'assistance humanitaire s'organise. Le Cardinal Dieudonné Nzapalaïnga a reçu des russes un don en vivre pour assister les personnes vulnérables de Alindao.

Ce don fait suite à la mobilisation des ressources dans toutes les paroisses ce 2 décembre en faveur des déplacés de Alindao.

L'attaque du site des déplacés de l'évêché de cette ville le 15 novembre dernier a fait plus 40 morts.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Interpellé par l’Assemblée Nationale ce mercredi 12 décembre 2018 sur le retard de la tenue du dialogue de l’initiative de l’Union Africaine » ...la suite
Patrice Edouard Ngaissona, coordonnateur politique des miliciens Anti-Balaka est arrêté ce 12 décembre 2018 à Paris pour crimes contre l’humanit » ...la suite
La cérémonie de remise des armes promises par la France a eu lieu ce mardi 11 décembre 2018 au camp M’poko, en présence de la ministre français » ...la suite
En RCA, les conflits communautaires ont fait plusieurs millions de déplacés internes depuis 2013. Beaucoup ont pu retourner chez eux, ou trouvé un » ...la suite
Les associations des victimes et certaines organisations de la société civile ont plaidé pour un Centrafrique sans violence d'ici 2019. Face à la » ...la suite
Le Haut Conseil de la Communication avec l’appui d’Internews et de la Francophonie procède à l’appropriation de l’avant-projet de la nouvell » ...la suite
Allié récent de la Centrafrique, pays riche en minerais, la Russie y exerce aussi son «soft power». Ainsi, c’est grâce à son soutien que le » ...la suite
Le Secrétaire général par intérim du parti Rassemblement Démocratique Centrafricain (RDC), Clément De-Boutet M’Bamba, souhaite que le contenu » ...la suite
Dans un rapport publié vendredi, l'Unicef pousse un cri d'alarme face au nombre croissant d'enfants atteints de malnutrition aiguë. Cinq ans après » ...la suite
Plus de 500 personnes environs, étaient rassemblées devant le monument de la paix ce 29 novembre 2018. Ceci pour exprimer leur soutien à Faustin ar » ...la suite