Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » Un rapport dévoile comment l'Ouganda a aidé le Soudan du Sud à contourner l'embargo sur les armes imposé par l'Union européenne
Un rapport dévoile comment l'Ouganda a aidé le Soudan du Sud à contourner l'embargo sur les armes imposé par l'Union européenne

Un rapport dévoile comment l'Ouganda a aidé le Soudan du Sud à contourner l'embargo sur les armes imposé par l'Union européenne

 

(Agence Ecofin) vendredi, 30 novembre 2018 16:41 - L’Ouganda aurait-il aidé le Soudan du Sud à violer l’embargo sur les armes imposé par l’Union européenne ? C’est en tout cas ce que semble affirmer un rapport de la Conflict Armament Research (CAR), publié cette semaine.

D’après le rapport relayé par Reuters, l’Ouganda aurait joué un rôle central dans le réapprovisionnement des belligérants dans la guerre civile qui a éclaté dans le pays en 2013, deux ans après l’indépendance. Alors que l’Union européenne (UE) a étendu au jeune pays l’embargo sur les armes qu’il avait imposé au Soudan en 1994, les experts indiquent que Juba aurait sollicité l’aide du gouvernement ougandais pour acheminer dans le pays, des armes en provenance de Bulgarie, Roumanie et Slovaquie.

« Nous avons une trace écrite depuis le lieu de fabrication, en passant par l'exportation vers l'Ouganda, le détournement vers le Soudan du Sud et la récupération des armes sur le champ de bataille.», a à cet effet déclaré James Bevan, directeur de la CAR, après avoir ajouté que lesdites armes seraient arrivées à Kampala entre 2014 et 2015.

Le rapport indique également que le Soudan aurait soutenu les rebelles de Riek Machar opposés au président Salva Kiir avec des armes (d’origine chinoise notamment), alimentant ainsi avec l’Ouganda, la circulation de plus d’une centaine d’armes et de plus de 200 000 munitions dans un conflit qui a déjà fait plus de 4 millions de réfugiés et déplacés et plus de 300 000 morts.

Pour l’instant, les gouvernements ougandais et soudanais qui ont été également deux acteurs clés de l’accord de paix signé en septembre entre les parties en conflit, n’ont donné aucune confirmation par rapport aux éléments avancés par la CAR.

Pour rappel, la CAR est un groupe d’investigation basé au Royaume-Uni fondée en 2011, et spécialisé dans la surveillance de l'approvisionnement en armes conventionnelles, munitions et matériels militaires connexes dans les zones touchées par des conflits.

Moutiou Adjibi Nourou

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Négocié à Khartoum et signé à Bangui le 6 février 2019, le gouvernement inclusif est un engagement des pouvoirs publics. C'est aussi la consé » ...la suite
Le Conseil de sécurité de l’ONU a exhorté mercredi, les parties au conflit en Centrafrique à appliquer «de bonne foi et sans retard» l’accor » ...la suite
En 2018, il y a eu une montée des violences en Centrafrique, selon un rapport de Human Rights Watch publié début février 2019 et dont APA a obtenu » ...la suite
On en sait un peu plus sur l'expulsion du Français Christophe Raineteau de Madagascar, ce consultant spécialisé sur l'Afrique accusé par Bangui d' » ...la suite
Le gouvernement centrafricain a confirmé lundi que l'accord de paix conclu entre le gouvernement et 14 groupes armés, dont la publication serait imm » ...la suite
Le texte, négocié sous l’égide de l’UA, prévoit notamment la levée des barrages synonymes de racket, et une commission Vérité et Réconcili » ...la suite
La ministre de la Défense nationale de la République centrafricaine (RCA), Marie-Noëlle Koyara, a déclaré le 10 janvier qu'une base militaire rus » ...la suite
La République centrafricaine a obtenu un accord de paix entre les factions rebelles et le gouvernement, devant sortir le pays de près de sept année » ...la suite
Un accord de paix entre Bangui et les groupes armés contrôlant 80 % du territoire de la Centrafrique a pour objectif de mettre rapidement fin aux vi » ...la suite
La plus grande inconnue de l’heure reste la question des concessions faites par le Gouvernement de Faustin Archange Touadéra aux groupes armés. Un » ...la suite