Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Economie » Centrafrique : 16 milliards de la Bad pour le développement des activités agropastorales
Centrafrique : 16 milliards de la Bad pour le développement des activités agropastorales

 

APA-Bangui (Centrafrique) décembre 04, 2018 à 12:05De notre correspondant : Pierre Koutoukpe

 

Félix Moloua, ministre de l’Economie et Joël Tokindang Sibaye, le Représentant de la Banque africaine de développement (Bad) en Centrafrique ont signé, lundi à Bangui, un protocole d’accord de financement de plus de 16 milliards F CFA pour un projet d’appui au développement des chaînes de valeurs agricoles dans les savanes (Padecas).

Ce projet, d’une durée d’exécution de cinq ans, concerne des activités de développement des filières végétales et animales et vise à développer les chaînes de valeurs pour les filières du manioc, du maïs, du riz, du haricot et du bovin. Le projet introduira également des technologies pour améliorer la productivité, la transformation et la commercialisation des produits agroalimentaires.

Ce financement va participer au renforcement des capacités des institutions agropastorales telles que l’Agence nationale de développement de l’Elevage (ANDE), la Fédération nationale des éleveurs centrafricains (Fnec) et l’Agence centrafricaine de développement agricole (Acda).

La République centrafricaine (RCA) dispose d’importants potentiels agro-écologiques et hydrologiques. Selon Joël Tokindang Sibaye, le représentant de la Bad, le secteur agricole en RCA emploie 66 % de la population active et représente environ 23 % du Produit intérieur brut (PIB) et l’élevage est pratiqué par plus de 80 % de la population rurale ».

Le secteur agricole emploie 63 % des ménages pauvres et joue un rôle majeur pour l’amélioration de la sécurité alimentaire et la réduction de la pauvreté en Centrafrique.

4 commentaires

N
EN CONCLUSION, SI NOUS PERSISTONS A UTILISER QUE LA MACHETTE ET LA HOUE POUR CULTIVER LA TERRE, SI NOUS CONTINUONS A EFFECTUER LES TRAVAUX AGRICOLES QU'A LA MAIN, SANS MACHINE, NOUS RESTERONS ETERNELLEMENT PAUVRES ET TOUJOURS AFFAMES MALGRE NOS BONNES TERRES NATURELLES. COMMENT POUVEZ VOUS IMAGINER QUE TOUS LES JOURS, JOURS AFFAMES MALGRE NOS BONNES TERRES NATURELLES. COMMENT POUVEZ VOUS IMAGINER QUE TOUS LES JOURS, C'EST DES TONNES D'ALIMENTS INVENDUS EN SUPER MARCHE OU NON CONSOMMES EN RESTAURATION OU PAR LES MENAGES QUI SONT JETES A LA POUBELLE ? COMMENT SE PERMET-ON DE JETER DES SACS DE PAIN OU DES QUANTITES IMPRESSIONNANTES DE BONNE VIANDE CUITE SIMPLEMENT PARCE QU'IL S'AGIT D'UN SURPLUS QUI NE DEVRA PLUS ÊTRE CONSERVE POUR LE LENDEMAIN ? DANS CES PÄYS, MÊMES LES FOUS MANGENT GRATUITEMENT DE LA BONNE NOURRITURE, LA MÊME QUE POUR TOUT LE MONDE ET A LEUR FAIM SANS DISCRIMINATION. LA NOURRITURE DANS CES PAYS N'EST PAS UNE PREOCCUPATION. SI CES PAALIMENTAIRE » lire la suite
N
EN CONCLUSION, SI NOUS PERSISTONS A UTILISER QUE LA MACHETTE ET LA HOUE POUR CULTIVER LA TERRE, SI NOUS CONTINUONS A EFFECTUER LES TRAVAUX AGRICOLES QU'A LA MAIN, SANS MACHINE, NOUS RESTERONS ETERNELLEMENT PAUVRES ET TOUJOURS AFFAMES MALGRE NOS BONNES TERRES NATURELLES. COMMENT POUVEZ VOUS IMAGINER QUE TOUS LES JOURS, JOURS AFFAMES MALGRE NOS BONNES TERRES NATURELLES. COMMENT POUVEZ VOUS IMAGINER QUE TOUS LES JOURS, C'EST DES TONNES D'ALIMENTS INVENDUS EN SUPER MARCHE OU NON CONSOMMES EN RESTAURATION OU PAR LES MENAGES QUI SONT JETES A LA POUBELLE ? COMMENT SE PERMET-ON DE JETER DES SACS DE PAIN OU DES QUANTITES IMPRESSIONNANTES DE BONNE VIANDE CUITE SIMPLEMENT PARCE QU'IL S'AGIT D'UN SURPLUS QUI NE DEVRA PLUS ÊTRE CONSERVE POUR LE LENDEMAIN ? DANS CES PÄYS, MÊMES LES FOUS MANGENT GRATUITEMENT DE LA BONNE NOURRITURE, LA MÊME QUE POUR TOUT LE MONDE ET A LEUR FAIM SANS DISCRIMINATION. LA NOURRITURE DANS CES PAYS N'EST PAS UNE PREOCCUPATION. SI CES PAALIMENTAIRE » lire la suite
N
(SUITE)
SI CES PAYS SONT ARRIVES A CE STADE D'AUTOSUFFISANCE ALIMENTAIRE, C'EST PARCE QUE LES CULTIVATEURS OU AGRICULTEURS OU PRODUCTEURS EN UN MOT, N'UTILISENT PAS QUE LA FORCE DE LEURS MAINS POUR PRODUIRE EN QUANTITE. ILS FONT DES PRODUCTIONS INDUSTRIELLES. MÊME ARTISANALEMENT, ILS UTILISENT DES MACHINES. RESNTITE. ILS FONT DES PRODUCTIONS INDUSTRIELLES. MÊME ARTISANALEMENT, ILS UTILISENT DES MACHINES. RESULTAT: ILS FONT DE LA SURPRODUCTION ET LE SURPLUS MÊME JETE A LA POUBELLE N'IMPACTE PAS AU BESOIN DE LA CONSOMMATION NI A L'OFFRE. TOUT LE SECRET EST LA. ARRÊTONS DONC L'USAGE DE LA HOUE "KPOKA" CHEZ NOUS QUI FATIGUE NOS VILLAGEOIS POUR RIEN. » lire la suite
N
SI LES TRAVAUX AGRICOLES SE FONT SANS MACHINE C'EST A DIRE A LA MAIN EN S'APPUYANT QUE SUR LA FORCE PHYSIQUE, COMMENT VOULEZ VOUS QUE L'ON PUISSE PRODUIRE EN QUANTITE SUFFISANTE POUR NOURRIR TOUS LES CENTRAFRICAINS ? MÊME CONSTAT POUR L'ELEVAGE DE POULETS DONT LA PRODUCTION ARTISANALE NE PERMET PAS D'ATTEINDRE 3000 A ME CONSTAT POUR L'ELEVAGE DE POULETS DONT LA PRODUCTION ARTISANALE NE PERMET PAS D'ATTEINDRE 3000 A 6000 POULETS PAR FERME. OR, DANS D'AUTRES PAYS, LE PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT EN VUE DE MAÎTRISER L'AUTOSUFFISANCE ALIMENTAIRE, C'EST DE TOUJOURS FAVORISER LES EFFORTS DE RECHERCHES, DE CREATION ET DE L'INNOVATION TECHNOLOGIQUE EN VUE D'UNE BONNE ET TRES GRANDE PRODUCTION. MALHEUREUSEMENT EN CENTRAFRIQUE, CE COTE N'A JAMAIS EXISTE. TOUT SE FAIT A LA MAIN ET DE MANIERE ARTISANALE. EN CENTRAFRIQUE, LE MANIOC CONSTITUE L'ALIMENT DE BASE. LA QUESTION EST DE SAVOIR POURQUOI A UNE PERIODE DE L'ANNEE, IL YA PENURIE DE MANIOC ET QUE LES PRIX GRIMPENT ? ET POURTANT, LE CLIMAT EST TRES FAVORABLE A CETTE CULTURE. LA FAUTE SE SITUE A DEUX NIVEAUX: 1- L'INSUFFISANCE DE PRODUCTION BASEE SUR UNE PRODUCTION TRES ARTISANALE, 2- TRES MAUVAISE CONSERVATION EN SAISON DES PLUIES (L'HUMIDITE A UN TAUX TRES ELEVE SOUILLE LE MANIOC TRADITIONELLEMENT CONSERVE DANS DE GROS SACS PERMEABLES STOCKES A L'AIR LIBRE OU DANS DES LOCAUX HUMIDES); RESULTAT: LE MANIOC EN CETTE PERIODE DE L'ANNEE EST GENERALEMENT POURRI ENTRAÎNANT AINSI LA PENURIE.
PUISQUE LE MANIOC EST L'ALIMENT DE BASE COMME LE PAIN CHEZ LES OCCIDENTAUX, LE PAIN N'ARRIVE JAMAIS A EPUISEMENT SUR LE MARCHE. POURQUOI NE FAISONS NOUS PAS LA CULTURE INDUSTRIELLE (MECANISEE) DU MANIOC SUIVIE PAR UN TRAITEMENT FINI A L'USINE ? J'ENTENDS PAR TRAITEMENT FINI: 1° ROUISSAGE (MISE A L'EAU DES TUBERCULES DE MANIOC EN BASSINS EN VUE DE LEUR RAMOLLISSEMENT ET SURTOUT DE L'ELIMINATION DU CYANURE D'HYDROGENE OU ACIDE CYANHYDRIQUE'; UNE MOLECULE POTENTIELLEMENT TOXIQUE. 2° SECHAGE DANS UN PARC AU SOLEIL OU MIEUX ENCORE DANS UN SÊCHOIR (UNE CHAMBRE BETONNEE AMENAGEE ET CHAUFFEE ELECTRIQUEMENT PAR RADIATEUR). 3° BROYAGE ET EMBALLAGE (REDUCTION EN FARINE ET MISE EN SACS); DES OPERATIONS QUI PEUVENT SE FAIRE DANS UN MÊME LOCAL. PAR AILLEURS LA MISE EN SACS EST AUTOMATIQUE ET NON MANUELLE. AU FINAL CHEZ LES VENDEURS, LES SACS DE MANIOC SORTIS DE CETTE FILIERE DE PRODUCTION DOIVENT ÊTRE ESTAMPILLES PAR DES INDICATIONS PRECISANT LEUR TRAçABILITE AFIN D'ÊTRE AUSSI EXPORTES A L'ETRANGER. AUTRES QUESTIONS IMPORTANTES C'EST DE SAVOIR: POURQUOI NE PAS SORTIR DU SYSTEME ARTISANAL DE PRODUCTION QUI MAINTIENT LA POPULATION DANS LA PAUVRETE ALIMENTAIRE ? POURQUOI NE PAS ALLER VERS UNE CULTURE INDUSTIELLE DONT LES PRODUITS SONT ACHEMINER POUR TRAITEMENT AU SEIN D'UNE UNITE DE PRODUCTION ?
» lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
En Centrafrique, le ministre des mines annonce une chute considérable de la production du diamant dans le pays depuis la reprise des exportations en » ...la suite
Le ministre des Mines et de la Géologie, Léopold Mboli Fatrane, a pris, lundi 4 février 2019 à Bangui, un arrêté portant saisie conservatoire de » ...la suite
Soucieux du développement rural en République Centrafrique, le Représentant de l’Organisation des Nations-Unies pour l’Alimentation et l’Agri » ...la suite
Je voudrais tout d’abord remercier très sincèrement le Commissaire Paix et Sécurité de l’Union africaine, Monsieur Chergui et Monsieur le Secr » ...la suite
Un groupe d’expert onusien révèle que la principale source de financement des groupes armés en Centrafrique est le trafic de diamant. C’es » ...la suite
En Centrafrique, le trafic de diamants continue de financer les groupes armés. C'est une des conclusions du rapport du groupe d'experts des Nations u » ...la suite
La production de diamants bruts en République centrafricaine a connu une lourde baisse cette année. D'après, le ministère en charge du secteur min » ...la suite
Plus qu’une surprise, le port de Douala vient de recevoir à Paris l’Oscar du leadership et de l’innovation . Cette infrastructure qui a per » ...la suite
La Banque africaine d'import-export (Afreximbank) a une nouvelle recrue : la Centrafrique. Le pays de Faustin-Archange Touadéra a officialisé son ad » ...la suite
Trente-huit millions d’euros pour la reconstruction de l’Etat seront décaissés sur quatre ans par l’Union européenne en Centrafrique, un pays » ...la suite