Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » Qui est Ali Darassa Mahamat ?
Qui est Ali Darassa Mahamat ?

 

 

Ali Darassa Mahamat né le 23 juillet 1965, Peul originaire de la frontière tchado- nigérienne,  le fameux Ali Mahamat Darassa est un jeune bouvier qui traversait plusieurs fois les frontières centrafricano - tchadiennes de son jeune âge pour pâturer le bétail de ses patrons. Il est actuellement  un chef rebelle  peul de l'ex-Seleka contrôlant la zone de Bambari.

 

Bras droit du chef rebelle peul tchadien Baba Laddé jusqu'à l'abandon de la lutte armée par celui-ci en septembre 2012, il intègre avec ses hommes la Séléka et dirige la zone de Bambari à partir de la prise de pouvoir des rebelles en mars 2013.

 

Après la dissolution de la Séléka, il crée le 25 octobre 2014 sa propre milice, l'Unité pour la Paix en Centrafrique (UPC). En 2015 son groupe est fréquemment impliqué dans des accrochages avec des anti-balakas

 

Le 24 Juillet 2015, le chargé d’affaires des États-Unis en Centrafrique, David Brown, demande l’arrestation de Ali Darassa pour les troubles à Bambari, mais le chef de la Minusca, Parfait Onanga-Anyanga, refuse car selon lui Ali Darassa contrôle légalement la zone (il avait été nommé par le régime de Michel Djotodia chef de région militaire de la Ouaka par un décret qui n'a jamais été abrogé ).

 

Les milices de l'UPC commettent actuellement des crimes graves contre l'humanité dans le centre et l'Est de la RCA entre les villes d'Alindao et Bambari, sans être inquiété et ce au vu et au su des casques bleus de la MINUSCA. 

 

Les derniers actes  criminels, "flagrants" et "orgueilleux" ce sont produits entre les 14 et 15 novembre 2018 dans le site des déplacés de l'église catholique et le  le 4 décembre 2018 à Ippy où des hommes de Ali Darassa Mahamat ont une fois de plus attaqué un camp de déplacés situé toujours à l'église catholique Saint François Xavier d'Ippy. 

1 commentaire

N
VOILA CET ETRANGER A LA FOIS TCHADIEN ET NIGERIEN QUI FAIT LA MERDE EN CENTRAFRIQUIE. MÊME SI LE DECRET PRIS A L'EPOQUE PAR DJOTODIA LE NOMMANT CHEF DE REGION MILITAIRE DE LA OUAKA N'A JAMAIS ETE ABROGE, SEULEMENT L'EVICTION DU POUVOIR DE SON ANCIEN PATRON MICHEL DJOTODIA ET L'ACCESSION DE L'ACTUEL PRESIDENT A LA TÊTCTION DU POUVOIR DE SON ANCIEN PATRON MICHEL DJOTODIA ET L'ACCESSION DE L'ACTUEL PRESIDENT A LA TÊTE DU PAYS SUFFIT DE FAçON TACITE A FAIRE CESSER AUTOMATIQUEMENT SES ACTIVITES DE CHEF DE REGION MILITAIRE QU'IL LE VEUILLE OU NON MÊME SANS ABROGATION DU DECRET DE NOMINATION. MALHEUREUSEMENT ON CONSTATE QUE MALGRE TOUT, IL PERSISTE A SE MAINTENIR DANS CETTE FONCTION ET AU DELA EN CHEF DE GUERRE DANS LA OUAKA SEMANT LA TERREUR DANS LA POPULATION AVEC SON GROUPE ARME. IL S'EXHIBE EN GRAND CHEF DE GUERRE ET COMMET DES GAFFES EN CENTRAFRIQUE EN IGNORANT SON ORIGINE D'ETRANGER. IL DOIT ÊTRE ARRÊTE ET TRADUIT A LA CPI POUR CRIME CONTRE L'HUMANITE. » lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Négocié à Khartoum et signé à Bangui le 6 février 2019, le gouvernement inclusif est un engagement des pouvoirs publics. C'est aussi la consé » ...la suite
Le Conseil de sécurité de l’ONU a exhorté mercredi, les parties au conflit en Centrafrique à appliquer «de bonne foi et sans retard» l’accor » ...la suite
En 2018, il y a eu une montée des violences en Centrafrique, selon un rapport de Human Rights Watch publié début février 2019 et dont APA a obtenu » ...la suite
On en sait un peu plus sur l'expulsion du Français Christophe Raineteau de Madagascar, ce consultant spécialisé sur l'Afrique accusé par Bangui d' » ...la suite
Le gouvernement centrafricain a confirmé lundi que l'accord de paix conclu entre le gouvernement et 14 groupes armés, dont la publication serait imm » ...la suite
Le texte, négocié sous l’égide de l’UA, prévoit notamment la levée des barrages synonymes de racket, et une commission Vérité et Réconcili » ...la suite
La ministre de la Défense nationale de la République centrafricaine (RCA), Marie-Noëlle Koyara, a déclaré le 10 janvier qu'une base militaire rus » ...la suite
La République centrafricaine a obtenu un accord de paix entre les factions rebelles et le gouvernement, devant sortir le pays de près de sept année » ...la suite
Un accord de paix entre Bangui et les groupes armés contrôlant 80 % du territoire de la Centrafrique a pour objectif de mettre rapidement fin aux vi » ...la suite
La plus grande inconnue de l’heure reste la question des concessions faites par le Gouvernement de Faustin Archange Touadéra aux groupes armés. Un » ...la suite