Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » RCA : Les victimes exigent un Centrafrique sans violence d'ici 2019
RCA : Les victimes exigent un Centrafrique sans violence d'ici 2019

 

https://www.radiondekeluka.org  vendredi 7 décembre 2018 13:00

 

Les associations des victimes et certaines organisations de la société civile ont plaidé pour un Centrafrique sans violence d'ici 2019. Face à la presse à Bangui ce vendredi 7 novembre, elles ont déploré les tueries de masse qui se perpétuent dans certaines régions du pays depuis 2013.

Au cours de cette rencontre avec la presse, les responsables des associations des victimes et des organisations de la société civile ont exigé du gouvernement la mise en application de leur vœu.

"Nous voulons interpeller les autorités nationales, la communauté internationale à porter plus d'intérêt pour la protection des victimes. Nous demandons aussi à la Minusca de beaucoup collaborer avec les autorités nationales", a lancé Hervé Sévérin Lidamon, président de l'Association des Victimes des Evènements de 2012-2014 (AVED), l'une des victimes. Il a estimé que là où les casques bleus ne sont "pas en mesure de protéger la population, qu'elle laisse les forces de défense et de sécurité faire le travail".

Hervé Sévérin Lidamon a clairement montré que la situation sécuritaire évolue en dent de scie. "Nous avons constaté que la paix est en train de revenir, et brusquement nous sommes encore repartis à la case de départ avec la montée des violences", s'est-il indigné. Pour lui, "les victimes se sont mobilisées pour dire non. Il faut que nous mettions fin à ces histoires".  

En septembre dernier, ce réseau a interpelé les autorités sur le droit à la paix. Un appel qui, selon l'organisation, n'a pas été entendu. Le message des associations des victimes et des organisations de la société civile est lancé en prélude à la journée du 10 décembre commémorant, le 70ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme.

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
L’hôpital pédiatrique du Bambino Gesù veut s’engager davantage en République centrafricaine. À l’occasion de l’inauguration du centre de » ...la suite
"Il est devenu rare d'entendre des détonations d'armes": A Bambari, ville du centre de la Centrafrique où des combats ont éclaté en janvier entre » ...la suite
Portrait (Histoire) – Elisabeth Domitien fut la première femme nommée au poste de Premier ministre. Une décision historique en Centrafrique, mais » ...la suite
Onze des quatorze groupes armés présents à Addis Abeba, ont posé le départ du Premier Ministre comme une de leurs conditions. Ils l’ont fait sa » ...la suite
Onze des quatorze groupes armés présents à Addis Abeba, ont posé le départ du Premier Ministre comme une de leurs conditions. Ils l’ont fait sa » ...la suite
La réunion de suivi de l’Accord de paix entre le gouvernement et les groupes armés a démarré ce 18 mars à Addis Abeba en Ethiopie au siège de » ...la suite
Pour une grande partie des habitants de Bangui, la capitale de la République Centrafricaine, la journée commence de très bonne heure. Certains d » ...la suite
Le commandant de Brigade de la ville d’Obo tué hier vers 19h30 à son domicile par des hommes armés encore non identifiés. Selon les informati » ...la suite
Alors que le gouvernement et les quatorze groupes armés viennent de ratifier l’accord de paix, le mercredi 6 février 2019 à Bangui la capitale ce » ...la suite
Des experts et les Directeurs Généraux des Douanes ont démarré hier matin à Bangui la 22èmeRéunion des experts et la 24ème conférence des Dir » ...la suite