Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Politique » RCA: le ministre des Affaires étrangères Doubane limogé du gouvernement
RCA: le ministre des Affaires étrangères Doubane limogé du gouvernement

 

Par RFI Publié le 15-12-2018 Modifié le 15-12-2018 à 03:57

 

Il était sur un siège éjectable depuis des semaines. C'est chose faite. En Centrafrique, le ministre des Affaires étrangères a été limogé du gouvernement. Charles Armel Doubane est remercié par le président Touadéra. Et c'est tout sauf une surprise.

 

Leurs relations étaient exécrables depuis des semaines si ce n'est des mois. Ce n’était un secret pour personne, la confiance était rompue depuis longtemps entre les deux hommes. Charles Armel Doubane était jugé trop proche des Occidentaux et des Français. Celui qui fut également ancien ambassadeur de la République centrafricaine à l'ONU n'était plus en odeur de sainteté depuis que les Russes montaient en puissance du côté de Bangui depuis un an.

Dans son entourage, on n’exclut pas d'ailleurs des pressions de Moscou dans un jeu subtil pour affaiblir le poids de la France en Centrafrique. Charles Armel Doubane ne cachait pas ses désaccords sur le rapprochement de la présidence Touadéra avec la Russie.

Voilà donc pour le passif. Il ne manquait plus que le coup de grâce. Le 1er décembre dernier, il est le seul ministre à bouder les célébrations de la fête nationale. Il emboîte ainsi le pas à l'Eglise catholique et l'opposition qui décident de boycotter les festivités en hommage aux victimes des tueries d'Alindao.

Ce jour-là, Charles Armel Doubane signe son arrêt de mort politique au sein du gouvernement.

Il est aujourd’hui remplacé par une inconnue, Sylvie Baipo Temon, débauchée de la BNP Paribas. Elle n'a jamais été ministre, ni diplomate, mais elle est réputée proche de Moscou.

 

2 commentaires

Z
voila des centrafricains betes et corromus.il faut etre aveugle pour ne pas voir toues les betises que ce minable pays de gangster je veux dire la france a commises dans notre pays.il na qua retourner en france lecher le . qu de ledrian touadera tiens bon avec les russes continues dans cette voie ignore les francais c . qu de ledrian touadera tiens bon avec les russes continues dans cette voie ignore les francais c est ton seul salut .vas a karthuom fais ce que tu juge bon pour la centrafriquecar le pramme de l union africaine est biaise au par les francais depart » lire la suite
S
C'est aux centrafricains de prendre leurs décisions pour choisir leurs partenaires gagnant/gagnant avec qui travailler.
Car depuis bien avant les années 1960 pas un iota d'avancement avec les partenaires classiques, sinon les maxi organisations des coups d'Etat à répétition tous les 10 ans, c'est fini, mêmues, sinon les maxi organisations des coups d'Etat à répétition tous les 10 ans, c'est fini, même si, certains ont trouvé le moyen de passer par les groupes armés qui sont des pions manipulés de l'extérieur, bref…

il faut tourner la page de Wait and See. La R.C.A doit travailler sur un autre modèle économique, sur un autre modèle de coopération gagnante/gagnante, sur un autre modèle économique qui marche en Afrique en s'inspirant du modèle de Rwanda, de l'Ethiopie, de s'inspirer du modèle économique chinois pour comprendre sur quelle base, la Chine a pu développer son boom économique, sachant que dans les années 1970 l'Afrique et la Chine avait pratiquement le même niveau de résultat économique.
Il faut avoir et voir plus le côté pragmatique sur le terrain de développement que de faire de la théorie.
Nous centrafricains ouvrons nos yeux.

Exemple créer une banque centrafricaine d'Etat de réserve d'or, de diamants, ayant un bâtiment sécurisé, avec plusieurs niveaux de contrôle d'accessibilité avec une traçabilité d'enregistrement physique d'empreinte concordant sur 3 points de reconnaissance d'individus, préalablement enregistrés, avant d'avoir accès à l'enceint de réserve. Ceci n'est pas de l'utopie, c'est une exigence qui fonctionne dans d'autres pays et faisable en R.C.A.

Revisitez le niveau de la R.C.A en 1970 par rapport à 2018, ensuite faites votre propre analyse…..
» lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Les autorités et les quatorze groupes rebelles signataires de l’accord de paix en Centrafrique se sont mis d’accord, le 20 mars à Addis Abeba, e » ...la suite
«Je suis heureux d'annoncer qu'aujourd'hui au siège de l'Union africaine, les signataires ont trouvé un accord sur un gouvernement inclusif en Cent » ...la suite
Son avenir politique se joue peut-être au cours des négociations qui se sont ouvertes à Addis-Abeba pour tenter de sauver l’Accord de paix signé » ...la suite
Les Présidents Félix Antoine Tshilombo et Faustin-Archange Touadera se sont entretenus en tête-à-tête lundi, à la Cité de l’Union africaine. » ...la suite
Le 8 mars 2019, la CRPS de Me Nicolas TIANGAYE, le RPR de Ferdinand Alexandre NGUENDET et le MDREC de Joseph BENDOUNGA avait rendu publique une "Déc » ...la suite
L’Assemblée nationale centrafricaine a ouvert sa session ordinaire 2019 le 1er mars 2019. Cette session devra tabler sur des textes favorisant la m » ...la suite
La route d’approvisionnement du Cameroun était toujours coupée samedi par le groupe armé FDPC en contestation. Au cours de cette semaine, une diz » ...la suite
Le Groupe de Travail de la Société Civile (GTSC) a dénoncé dans une conférence de presse ce 5 février à Bangui, le caractère non inclusif du G » ...la suite
Le gouvernement dirigé par Firmin Ngrébada continue d'être critiqué par les parties signataires de l'accord de paix promulgué le 6 février à Ba » ...la suite
Après le remaniement ministériel, censé symboliser la mise en œuvre de l'accord de Khartoum conclu le mois dernier entre groupes rebelles et autor » ...la suite