Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Annonces & Divers » Addis Abeba retenue pour le dialogue gouvernement-groupes armés
Addis Abeba retenue pour le dialogue gouvernement-groupes armés

Centrafrique : Addis Abeba retenue pour le dialogue gouvernement-groupes armés initié de l’Union Africaine

 

PAR VIANNEY INGASSO LE 31 DÉCEMBRE 2018

 

BANGUI, 31 décembre 2018 (RJDH)—Dans une lettre envoyée aux acteurs de la crise centrafricaine, engagés dans l’initiative africaine pour la paix en Centrafrique, le président de la commission de l’Union Africaine, le tchadien Moussa Faki a indiqué que le dialogue se tiendra dans la capitale éthiopienne d’ici janvier 2019.

La lettre du président de la commission de l’Union Africaine décline ce qu’il appelle un calendrier indicatif. L’Union Africaine veut, selon les termes du document dont le RJDH a eu copie, un dialogue en deux étapes.

La première étape devrait se tenir à Addis Abeba où les délégués du gouvernement vont discuter avec ceux des groupes armés. Dans cette ville où se trouve le siège de l’Union Africaine aucun document ne devrait être signé même si le fond et la forme de l’accord y seront discutés et retenus. La date de cette rencontre n’est pas clairement signifiée même si entre les lignes, c’est entre mi-février et fin février 2019.

Moussa Faki dans sa lettre, note que la signature de l’accord discuté à Addis Abeba, sera faite à Bangui en février 2019 sans aucune précision. Ces deux principales étapes du dialogue de l’Union Africaine sont inscrites dans un calendrier qui va de janvier à février 2019.

Selon le calendrier indicatif de la commission, une mission sera dépêchée auprès des autorités de Bangui en janvier 2019 pour « discuter des questions de fond ». C’est lors de cette mission, selon des informations RJDH que le calendrier indicatif de l’Union Africaine sera discuté aux fins d’être retenu. Cette mission sera suivie par l’organisation dans un pays voisin de la RCA, d’une réunion avec les groupes armés pour « approfondir avec eux les questions soulevées » lors des échanges qu’ils ont eus avec les facilitateurs de l’UA. Cette réunion, selon des sources concordantes, serait en train d’être préparée à Brazzaville.

Les leaders politiques et ceux de la société civile prendront part aussi à une rencontre début février à Bangui où dans un autre pays voisin pour, selon la lettre de Moussa Faki, une réunion consultative et de sensibilisation dans le but d’avoir leur adhésion au processus.

Les points de vue et les positions enregistrés, seront harmonisés lors d’un sommet prévu pour février 2019, dernière rencontre avant les deux principales étapes de ce dialogue attendu depuis plus de quinze mois. Le calendrier du président de la commission de l’Union Africaine est considéré comme une proposition par des proches du chef de l’Etat que le RJDH a pu joindre après l’obtention du document. Pris sous cet angle, le calendrier de l’UA a le mérite de bousculer la stratégie du silence que le pouvoir de Bangui a adopté sur ce dossier afin de gagner du temps.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le programme de désarmement, démobilisation, réintégration et rapatriement des ex-combattants de la République centrafricaine s'étendra dans les » ...la suite
Un incendie dont on ignore les origines a touché 4 boutiques au marché Sica 2 dans le 2ème arrondissement de Bangui, occasionnant la perte de plus » ...la suite
Le ministre soudanais de la Défense et général de l’armée, Ahmed Awad Ibn Auf, a déclaré jeudi dans un discours à la télévision que le pré » ...la suite
Le retour progressif de l’autorité de l’Etat dans la préfecture de Bangassou (Sud-Ouest) a été salué par les autorités locales mercredi lors » ...la suite
Le Gouvernement réaffirme son engagement à entreprendre des réformes du secteur de justice, notamment la justice militaire en République Centrafri » ...la suite
Du 2 au 5 avril, le Secrétaire général de la CEEAC la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), M. Ahmad Allam-Mi, et le R » ...la suite
Pour avoir glissé un piment dans le vagin de sa fille de 14 ans, une mère de famille a été condamnée à trois de prison avec sursis. Effrayant » ...la suite
L’ancien Maire du 3e arrondissement de Bangui Moussa Fadoul et son complice Abdel Nasser sont tombés dans les filets de la police dans la nuit du s » ...la suite
Presse parlementaire : Depuis ce matin vous avez conduit des visites de courtoisie dans le cadre de la mission conjointe CEEAC/UNOCA. Que peut-on rete » ...la suite
Le mardi 26 mars 2019, à l’initiative de la Fondation Pierre Fabre, s’est tenue à Paris, la première réunion de travail intitulée « Initiati » ...la suite