Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Annonces & Divers » Des rebelles centrafricains achètent des armes à des trafiquants soudanais: rapport de l'ONU
Des rebelles centrafricains achètent des armes à des trafiquants soudanais: rapport de l'ONU

 

 

JEUDI 3 JANVIER 2019

 

https://www.nation.co.ke/news/africa/CAR-rebels-buy-weapons-from-Sudan-traffickers--UN-report/1066-4919332-dnh9n6z/index.html

 

Les rebelles musulmans qui ont brièvement pris le pouvoir en République centrafricaine en 2013 ont reçu de nouvelles armes en provenance des trafiquants au Soudan, alors même qu'ils participaient à des pourparlers de paix, selon un panel d'experts de l'ONU.

 

Le groupe chargé de surveiller l'application des sanctions à l'encontre de la République centrafricaine a indiqué dans un rapport que les dirigeants de l'ancienne alliance de la Séléka étaient en train de se réarmer pour contrer le déploiement de troupes gouvernementales nouvellement entraînées dans leurs zones d'influence.

 

"L'afflux d'armes en provenance du Soudan, noté depuis janvier 2018, a eu pour conséquence que les combattants de l'UPC et du FPRC sont de plus en plus souvent vus avec des pistolets et des fusils d'assaut de type AK, ainsi que des lance-grenades et des mitraillettes montés sur leurs véhicules", a déclaré le rapport au Conseil de sécurité.

 

SELEKA REBELLES

 

L'Union pour la paix en RCA (UPC) et le Front populaire pour la renaissance de la RCA (FPRC) sont deux groupes renommés de l'alliance des rebelles de la Séléka qui ont détenu le pouvoir à Bangui de mars 2013 à janvier 2014.

L'alliance a cédé le pouvoir à un gouvernement de transition après que des milices chrétiennes, connues sous le nom d'Anti-balaka, se soient soulevées contre elle.

 

Le conseil a approuvé des envois d'armes en provenance de la France, de la Russie, de la Chine, des États-Unis et de la Belgique afin de renforcer l'armée mal équipée de la RCA, tandis que des entraîneurs militaires de la Russie et de l'Union européenne ont été envoyés dans ce pays instable.

 

"Afin de renforcer leur position militaire en vue du dialogue à venir et de se préparer à un éventuel affrontement avec les forces de défense et de sécurité nationales, les groupes de l'ancienne Séléka ont continué à acquérir des armes", indique le rapport.

 

ARMES DEAL

 

La faction de l'UPC a reçu une cargaison de fusils d'assaut, de mitraillettes et de munitions en avril et un nouvel accord a été conclu en septembre avec des trafiquants soudanais d'une valeur d'environ 165 000 $.

 

Musa Hilal, un chef de milice arabe au Darfour, est fréquemment cité comme l'un des principaux fournisseurs d'armes du Soudan aux rebelles centrafricains, selon les experts.

 

L'Union africaine est à la tête d'un effort visant à tenir des pourparlers de paix avec tous les groupes armés en RCA, mais ces efforts ont peu progressé.

 

Le rapport final du groupe d'experts a été publié cette semaine avant le vote du Conseil de sécurité sur le renouvellement de l'embargo sur les armes, les interdictions de voyager et le gel des avoirs de la République centrafricaine, prévu vers le 30 janvier.

 

L'embargo sur les armes a été imposé en 2013 après la chute de la République centrafricaine dans l'effusion de sang après l'éviction du dirigeant de longue date, François Bozizé, par la faction majoritairement musulmane de la Séléka.

 

Les Nations Unies ont déployé quelque 13 000 soldats et policiers dans le cadre d'une force de maintien de la paix en RCA, chargée de soutenir le gouvernement du président Faustin-Archange Touadera.

1 commentaire

Z
je m addresse aux vrais centra fricains de l ex seleka vous ete betes est ce que vous vous demandez au moins quel pays vous allez laisser a vos enfants ou alors vous n etes que des animmaux

Mon commentaire

Dans la même catégorie
L'ancien champion de tennis allemand va vendre ses précieux trophées afin de se refaire une santé financière. C'est sa dernière chance de s'en » ...la suite
L'Union européenne (UE) a accordé lundi une aide humanitaire supplémentaire de 18,85 millions d'euros en faveur de la République centrafricaine, s » ...la suite
Par un décret pris par le Chef de l’Etat la semaine dernière, les parlementaires centrafricains sont convoqués à une session extraordinaire du 2 » ...la suite
C’est l’information qui a été rapportée, à la rédaction, par de gentilles indiscrétions émanant de sources proches de l’assemblée nation » ...la suite
Le chef d’état-major des armées, le général d'armée François Lecointre reçoit, à Paris, son homologue centrafricain le général Zéphirin M » ...la suite
Le président de la République centrafricaine, Faustin Archange Touadera, a convoqué une session parlementaire extraordinaire, du 26 juin au 10 juil » ...la suite
La République Centrafricaine a abrité, du 13 au 14 juin 2019 à Bangui, la 74ème session de l’Union parlementaire africaine (UPA), sous la direct » ...la suite
A quelques mois des élections groupées de décembre 2020, un nouveau parti politique vient de naitre. Il s'agit du parti "La Renaissance" fondé par » ...la suite
Deux journalistes français ont été brutalement interpellés samedi 15 juin lors de la dispersion d'une manifestation interdite à Bangui. Les force » ...la suite
La République Centrafricaine a abrité ce jeudi 13 juin les travaux de la 74eme session de l’Union Parlementaire Africaine (UPA). 48 heures durant, » ...la suite