Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Politique » Centrafrique : la présidence entame les concertations avec les forces vives de la nation en prélude au dialogue de l’UA
Centrafrique : la présidence entame les concertations avec les forces vives de la nation en prélude au dialogue de l’UA

 

 

Bangui, Centrafrique 2019-01-05 (ADV) — Le président centrafricain a entamé depuis le 3 janvier les concertations avec les forces vives de la nation à fin d’harmoniser leurs points de vue pour le dialogue initié par l’Union africaine pour la sortie de la paix en Centrafrique.

« Cette occasion permet au président Touadera de faire le point avec les forces vives de la nation sur les actions entreprises en faveur du retour de la paix dans le pays ainsi que l’évolution des préparatifs du dialogue entre le gouvernement et les groupes armés », mentionne un communiqué de la présidence de la République y relatif.

Le président a reçu vendredi les associations des victimes des crises centrafricaines avant de rencontrer les représentants des confessions religieuses.

La salle de cinéma du Palais de la Renaissance accueille ce samedi les partis politiques reconnus et les organisations de la société civile.

Le dialogue initié par l’Union africaine est en préparation depuis deux ans entre les leaders des groupes armés et le gouvernement pour la sortie de la crise en Centrafrique. Malheureusement, la lenteur dans cette organisation impatiente les groupes armés qui continuent à se livrer dans les violences. Ce dialogue devrait préparer le pays au désarmement des groupes armés.

Selon un nouveau calendrier présenté par l’UA, les concertations avec les forces vives de la nation doivent aboutir ce mois de janvier à la tenue de ce dialogue tant attendu à Addis Abeba. La signature de l’accord définitif de paix entre les groupes armés et le gouvernement est prévue à Bangui début février.

Plusieurs leaders politiques, religieux et d’autres organisations de la société civile ont vivement critiqué la lenteur et la méthodologie adoptée par l’Union africaine, visant à écarter les forces vives de la nation de cette rencontre.

© Bur-csa – N.W / De notre correspondant régional Fridolin Ngoulou – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le leader centrafricain du Front démocratique du peuple centrafricain (FDPC), Martin Koumtamadi, a renoncé au poste ministériel qui lui a été att » ...la suite
Les autorités et les quatorze groupes rebelles signataires de l’accord de paix en Centrafrique se sont mis d’accord, le 20 mars à Addis Abeba, e » ...la suite
«Je suis heureux d'annoncer qu'aujourd'hui au siège de l'Union africaine, les signataires ont trouvé un accord sur un gouvernement inclusif en Cent » ...la suite
Son avenir politique se joue peut-être au cours des négociations qui se sont ouvertes à Addis-Abeba pour tenter de sauver l’Accord de paix signé » ...la suite
Les Présidents Félix Antoine Tshilombo et Faustin-Archange Touadera se sont entretenus en tête-à-tête lundi, à la Cité de l’Union africaine. » ...la suite
Le 8 mars 2019, la CRPS de Me Nicolas TIANGAYE, le RPR de Ferdinand Alexandre NGUENDET et le MDREC de Joseph BENDOUNGA avait rendu publique une "Déc » ...la suite
L’Assemblée nationale centrafricaine a ouvert sa session ordinaire 2019 le 1er mars 2019. Cette session devra tabler sur des textes favorisant la m » ...la suite
La route d’approvisionnement du Cameroun était toujours coupée samedi par le groupe armé FDPC en contestation. Au cours de cette semaine, une diz » ...la suite
Le Groupe de Travail de la Société Civile (GTSC) a dénoncé dans une conférence de presse ce 5 février à Bangui, le caractère non inclusif du G » ...la suite
Le gouvernement dirigé par Firmin Ngrébada continue d'être critiqué par les parties signataires de l'accord de paix promulgué le 6 février à Ba » ...la suite