Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Ouham Péndé : Les FACA de retour à Bocaranga
Ouham Péndé : Les FACA de retour à Bocaranga

 

 

https://www.radiondekeluka.org  mercredi 9 janvier 2019 04:35

 

Les FACA sont de retour depuis ce 7 janvier à Bocaranga dans l'Ouham Pendé où elles ont été contraintes de quitter en décembre 2018 suite à ce que le gouvernement a qualifié d'une incompréhension entre les éléments  la mission de prospection militaire déployée dans la ville.

Rentrer sur Bouar avec l'aval du haut commandement à Bangui, ces éléments de retour ce 7 janvier ont été accueillis avec des chants et danses dans cette partie du pays où les 3R ont le contrôle et y règnent en maître.

Ce retour sans heurt avec les groupes armés de la région survient dans un contexte de pacification du nord-ouest de la RCA à travers le programme grand DDRR lancé le 17 décembre 2018 à Paoua.

C'est un retour rassurant pour la population qui n'a pas caché sa satisfaction en voyant son armée. Un retour fait alors que le gouvernement et les groupes armés sont sur le point de dialogue en vue d'aller vers la paix.

Un habitant de Bocaranga joint par Radio Ndeke Luka s'est dit soulagé par cette présence. "Nous sommes plus que satisfait du retour des FACA, car cela a duré que nous ne sommes pas protéger. Vous pouvez comprendre aisément la joie que la population peut ressentir après ces longs moment d'absence" s'est-il réjouit.

Les FACA déjà à Paoua non loin de Bocaranga ont dissuadé les groupes armés par leur présence. Cet élan reste l'espoir des habitants de Bocaranga, Ngaoundaye, Koui, Niem-Yelewa et Ndim jusque-là contrôlés par les éléments des 3R.     

Longtemps entrainées par l'EUTM et les instructeurs russes après la crise, les FACA sont de retour sur le théâtre des opérations, alors que les yeux sont tournés vers le Comité de sanction de l'ONU où devra tomber les le verdict de la levée ou non de l'embargo sur les armes à destination de la RCA. 

1 commentaire

N
LA RCA AURAIT PU AVOIR NATURELLEMENT UNE ARMEE NATIONALE BIEN EQUIPEE ET OPERATIONNELLE SUR TOUTE L'ETENDUE DU TERRITOIRE POUR PROTEGER SA POPULATION. MALHEUREUSEMENT L'EMBARGO A PERMIS DE METTRE A GENOUX LE PAYS DEVANT 14 GRANDS GROUPES DE VOYOUS PUISSAMMENT ARMES. CEUX-CI POUR MIEUX PILLER DIAMANTS ET OR, INFLIGENT 14 GRANDS GROUPES DE VOYOUS PUISSAMMENT ARMES. CEUX-CI POUR MIEUX PILLER DIAMANTS ET OR, INFLIGENT PAR CONSEQUENT DES EXACTIONS D'UNE EXTRÊME VIOLENCE AU PEUPLE CENTRAFRICAIN. » lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Des casques bleus portugais et népalais de la Mission des Nations Unies en République centrafricaine (MINUSCA) ont de nouveau lancé ce jeudi une co » ...la suite
Quatre chefs rebelles très proches d'Ali Ndarassa, leader du groupe armé centrafricain l'Union pour la paix en Centrafrique (UPC), ont été captur » ...la suite
Un commerçant fait usage de sa grenade au cours d’une discussion faisant un mort et trois blessées au milieu d’une foule qui assistait à des di » ...la suite
Malgré la détérioration de la sécurité suite aux combats survenus la semaine dernière dans la ville de Bambari, l’organisation médicale Méde » ...la suite
Bruno Konga, président de la Fédération Centrafricaine d’Athlétisme (FCAT) est monté au créneau ce dimanche 13 janvier 2019 pour demander la d » ...la suite
Le FPRC et l'analphabète Abdoulaye Issene lancent un ultimatum aux autorités de Bangui » ...la suite
La Centrafrique sombre dans le chaos. Le pays connaît une crise humanitaire de grande ampleur, et les attaques de sites de réfugiés, notamment ceux » ...la suite
L’armée centrafricaine devient de plus en plus puissante et reprend le contrôle de plusieurs villes autrefois occupées par des rebelles. La ville » ...la suite
Des combats opposent des groupes armés et l'armée depuis lundi à Bakouma, ville minière du sud-est de la Centrafrique aux importants gisements d'u » ...la suite
Des combats opposent des groupes armés et l'armée depuis lundi à Bakouma, ville minière du sud-est de la Centrafrique aux importants gisements d'u » ...la suite