Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Nouvelles nationales sur ADV
Nouvelles nationales sur ADV

Centrafrique : l’armée reprend peu à peu ses dispositions d’avant la crise

 

https://africandailyvoice.com  2019-01-09

 

Bangui, Centrafrique (ADV) – L’armée centrafricaine devient de plus en plus puissante et reprend le contrôle de plusieurs villes autrefois occupées par des rebelles. La ville de Bocaranga au Nord-Eest reprise sans combat le 7 janvier 2019.

Les Forces Armées Centrafricaines (FACA), disloquées depuis la prise de pouvoir de la rébellion Séléka en 2013, ont commencé à se restructurer avec l’appui de la mission européenne EUTM-RCA mais surtout celui des instructeurs russes, qui les forment en maniement d’armes et techniques de combats.

Même si plusieurs villes restent encore contrôler par des rebelles, qui continuent malgré l’embargo de l’ONU sur les armes à se réarmer, l’armée nationale, qui a lancé la reconquête des villes avance dans son projet, un souhait le plus argent de la population, déjà meurtrie par la crise.

La ville de Bocaranga, une sous-préfecture de l’Ouham Pendé au Nord, jadis occupée par les rebelles de 3R de Sidiki Abbas, revient sous le contrôle de l’armée, après une première tentative en décembre dernier. Selon les informations d’ADV, le chef de guerre Sidiki s’est retranché à 40 Km de la ville. Pris de colère, ses éléments ont attaqué, pillée et dépouillé certains habitants proches de Bouar dans la préfecture de la Nana-Mambéré.

« La population est dans la liesse d’accueillir son armée, après six ans d’absence dans la ville. Mais nous ne voulons pas une opération conjointe avec la Minusca », a déclaré un habitant joint par ADV.

Après Paoua, Bangassou, Sibut, Bambari, Bouar Amdafok, Obo, Mobaye, Alindao, Ippy…il ne reste que trois villes sensibles à savoir Bria, Kaga-Bandoro et Ndélé, contrôlées par les Séléka, pour que l’armée restaure sa suprématie.

Des observateurs des questions sécuritaires, ont alors confié à ADV que la tâche est difficile mais pas impossible. « Il y’a trop de manipulations des groupes rebelles, qui se battent pour contrôler les ressources naturelles au bénéfice de certaines puissances étrangères, comme l’a dénoncé dans son discours à la nation, le président centrafricain, à l’occasion du Nouvel an. La RCA reste souverain et triomphera », a confié cet observateur.

L’armée centrafricaine, attend plus de 4.000 armes de la Russie, plusieurs milliers d’autres et équipements de la Chine, de la Belgique mais reste cependant sous l’embargo imposé par le Conseil de sécurité de l’ONU alors que des rebelles, continuent de s’armer sous l’œil impuissant de l’ONU qui ne fait que dénoncer dans les rapports.

© Bur-csa – A.H – N.W / De notre correspondant régional Fridolin Ngoulou – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr

 

Centrafrique : la ville de Khartoum retenue pour le dialogue entre le gouvernement et les groupes armés

 

https://africandailyvoice.com  2019-01-09

 

Bangui, Centrafrique (ADV) – La ville de Khartoum a été finalement retenue pour abriter le dialogue entre le gouvernement et les groupes armés, initié par l’Union africaine. C’est à l’issue d’une visite de haut niveau ONU-UA-CEEAC que cette décision est prise ce 9 janvier 2019 à Bangui.

Pressentie pour abriter ce dialogue, après une première rencontre en août dernier, initiée par la Fédération de la Russie et le Soudan, la ville de Khartoum est retenue. Annonce faite par le président Faustin Archange Touadera, lors d’un point de presse à la présidence, en présence des représentants de haut niveau.

La mission en terre centrafricaine des personnalités notamment le secrétaire général adjoint de l’ONU en charge des opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix, le commissaire à la paix et à la sécurité de l’UA, Smaïl Chergui, et les ministres des Affaires étrangères des pays voisins avait pour but d’harmoniser les points de vue sur la tenue de ce dialogue qui traîne les pas depuis plus d’un an.

Ces derniers jours, plusieurs voix se sont levées notamment celle du groupe des forces vives de la nation pour réclamer la tenue de ce dialogue à Khartoum afin de reconnaître l’effort consenti par la Russie et le Soudan pour la réussite de ces pourparlers.

 

© Bur-csa – A.H – N.W / De notre correspondant régional Fridolin Ngoulou – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
A l'arrivée du convoi humanitaire chargé de vaccins, une clameur jaillit de la foule réunie sur la place de l'église évangélique, à Mingala, un » ...la suite
Le Conseil des administrateurs de la Banque mondiale a approuvé, ce 17 mai dernier, un don de l’Association Internationale de Développement (IDA) » ...la suite
Une forte section de militaires des Forces armées centrafricaine (FACA), composée d'une centaine d'hommes, est arrivée samedi dans la ville centraf » ...la suite
Dirigeants et habitants s’en remettent à la religion dans ce pays en proie à la misère et où une guerre confessionnelle a explosé il y a six an » ...la suite
Le parti Kwa na kwa de l’ancien président, François Bozizé monte au créneau pour dénoncer le harcèlement du régime actuel par rapport à la p » ...la suite
32 femmes, toutes membres de 16 associations féminines, se rendront, à partir du 13 mai 2019, dans les 16 préfectures du pays. Leur objectif : sens » ...la suite
La Chambre préliminaire II de la Cour Pénale Internationale (CPI) a décidé ce 15 Mai 2019 de reporter le début de l'audience de confirmation des » ...la suite
Les greffiers centrafricains ne décolèrent pas et continuent d'exiger du gouvernement le payement de leurs indemnités de salaire de 7 mois. Ces gre » ...la suite
24h après le communiqué du Conseil national de défense et de sécurité (CNDS) du FPRC de Abdoulaye Issene s’opposant au déploiement des FACA » ...la suite
Les usagers du tronçon Pétévo-Bimbo se plaignent de la dégradation très avancée de cette route. Cette avenue devient de plus en plus impraticabl » ...la suite