Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Nouvelles nationales sur ADV
Nouvelles nationales sur ADV

Centrafrique : l’armée reprend peu à peu ses dispositions d’avant la crise

 

https://africandailyvoice.com  2019-01-09

 

Bangui, Centrafrique (ADV) – L’armée centrafricaine devient de plus en plus puissante et reprend le contrôle de plusieurs villes autrefois occupées par des rebelles. La ville de Bocaranga au Nord-Eest reprise sans combat le 7 janvier 2019.

Les Forces Armées Centrafricaines (FACA), disloquées depuis la prise de pouvoir de la rébellion Séléka en 2013, ont commencé à se restructurer avec l’appui de la mission européenne EUTM-RCA mais surtout celui des instructeurs russes, qui les forment en maniement d’armes et techniques de combats.

Même si plusieurs villes restent encore contrôler par des rebelles, qui continuent malgré l’embargo de l’ONU sur les armes à se réarmer, l’armée nationale, qui a lancé la reconquête des villes avance dans son projet, un souhait le plus argent de la population, déjà meurtrie par la crise.

La ville de Bocaranga, une sous-préfecture de l’Ouham Pendé au Nord, jadis occupée par les rebelles de 3R de Sidiki Abbas, revient sous le contrôle de l’armée, après une première tentative en décembre dernier. Selon les informations d’ADV, le chef de guerre Sidiki s’est retranché à 40 Km de la ville. Pris de colère, ses éléments ont attaqué, pillée et dépouillé certains habitants proches de Bouar dans la préfecture de la Nana-Mambéré.

« La population est dans la liesse d’accueillir son armée, après six ans d’absence dans la ville. Mais nous ne voulons pas une opération conjointe avec la Minusca », a déclaré un habitant joint par ADV.

Après Paoua, Bangassou, Sibut, Bambari, Bouar Amdafok, Obo, Mobaye, Alindao, Ippy…il ne reste que trois villes sensibles à savoir Bria, Kaga-Bandoro et Ndélé, contrôlées par les Séléka, pour que l’armée restaure sa suprématie.

Des observateurs des questions sécuritaires, ont alors confié à ADV que la tâche est difficile mais pas impossible. « Il y’a trop de manipulations des groupes rebelles, qui se battent pour contrôler les ressources naturelles au bénéfice de certaines puissances étrangères, comme l’a dénoncé dans son discours à la nation, le président centrafricain, à l’occasion du Nouvel an. La RCA reste souverain et triomphera », a confié cet observateur.

L’armée centrafricaine, attend plus de 4.000 armes de la Russie, plusieurs milliers d’autres et équipements de la Chine, de la Belgique mais reste cependant sous l’embargo imposé par le Conseil de sécurité de l’ONU alors que des rebelles, continuent de s’armer sous l’œil impuissant de l’ONU qui ne fait que dénoncer dans les rapports.

© Bur-csa – A.H – N.W / De notre correspondant régional Fridolin Ngoulou – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr

 

Centrafrique : la ville de Khartoum retenue pour le dialogue entre le gouvernement et les groupes armés

 

https://africandailyvoice.com  2019-01-09

 

Bangui, Centrafrique (ADV) – La ville de Khartoum a été finalement retenue pour abriter le dialogue entre le gouvernement et les groupes armés, initié par l’Union africaine. C’est à l’issue d’une visite de haut niveau ONU-UA-CEEAC que cette décision est prise ce 9 janvier 2019 à Bangui.

Pressentie pour abriter ce dialogue, après une première rencontre en août dernier, initiée par la Fédération de la Russie et le Soudan, la ville de Khartoum est retenue. Annonce faite par le président Faustin Archange Touadera, lors d’un point de presse à la présidence, en présence des représentants de haut niveau.

La mission en terre centrafricaine des personnalités notamment le secrétaire général adjoint de l’ONU en charge des opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix, le commissaire à la paix et à la sécurité de l’UA, Smaïl Chergui, et les ministres des Affaires étrangères des pays voisins avait pour but d’harmoniser les points de vue sur la tenue de ce dialogue qui traîne les pas depuis plus d’un an.

Ces derniers jours, plusieurs voix se sont levées notamment celle du groupe des forces vives de la nation pour réclamer la tenue de ce dialogue à Khartoum afin de reconnaître l’effort consenti par la Russie et le Soudan pour la réussite de ces pourparlers.

 

© Bur-csa – A.H – N.W / De notre correspondant régional Fridolin Ngoulou – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
La Coordination des Affaires Humanitaires de l'ONU s'est inquiétée ce 19 août 2019 de la situation humanitaire en RCA. Si le thème retenu pour la » ...la suite
Les leaders des groupes armés signataires de l’Accord Politique pour la Paix et la Réconciliation (APPR) sont conviés le 23 aout à Bangui pour l » ...la suite
La Cour des comptes centrafricaine a rendu son rapport concernant la vérification des comptes et de la gestion de l’Assemblée nationale pour la p » ...la suite
La deuxième tranche de livraison d’armes russes à la Centrafrique a finalement été effectuée mercredi 14 Août, à Bangui. Cette nouvelle dotat » ...la suite
La classe politique d’opposition est peu rassurée par rapport à l’indépendance de la cour constitutionnelle. Pour elle, la cour n’est plus au » ...la suite
Dans un rapport publié le 30 juillet 2019, le Conseil de Sécurité des Nations Unies a dressé un tableau sombre de la situation sécuritaire, ces d » ...la suite
Le mois d’août est la période de l’année la plus difficile. Selon le PAM, plus de 40% de la population est actuellement en situation d’inséc » ...la suite
Six mois après la signature de l’Accord de Khartoum par quatorze groupes armés, les attaques contre la population civile, les affrontements entre » ...la suite
Le Groupe de Travail de la Société Civile (GTSC) somme de nouveau le gouvernement de Firmin Ngrébada. L'organisation a exigé ce 1er août 2019 dan » ...la suite