Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Annonces & Divers » « KANGA-BÊ » PAIN FABRIQUÉ A BASE DE LA FARINE DE MAÏS BAPTISÉ :
« KANGA-BÊ » PAIN FABRIQUÉ A BASE DE LA FARINE DE MAÏS BAPTISÉ :

DÉGUSTATION DU PAIN FABRIQUÉ A BASE DE LA FARINE DE MAÏS BAPTISÉ : « KANGA-BÊ » AU MINISTÈRE DE L’ÉCONOMIE, DU PLAN ET DE LA COOPÉRATION.

 

Une séance de dégustation du pain fabriqué à base de la farine de maïs s’est déroulée au sein du Ministère de l’Économie, du Plan et de la Coopération en présence du Ministre Félix MOLOUA, son collègue de la Santé, Docteur Pierre SOMSE, le Recteur de l’Université de Bangui M. SISSA MAGALET, le personnel dudit département et quelques invités.

Cette recherche a été faite par l'université de Bangui pour la fabrication du pain à base de la farine de maïs.

Le Ministre MOLOUA a toujours mis un accent particulier sur la "consommation locale" car selon le Membre du Gouvernement, notre pays est potentiellement riche et qu'il est inconcevable que la population continue de se nourrir avec les produits de l'extérieur.

Il n'a pas manqué de remercier le Recteur de l'Université et le Directeur Général de HUSACA de leur contribution à la fabrication de ce nouveau produit destiné à la consommation des Centrafricains.

 

1 commentaire

N
TRES BONNE IDEE, BRAVO A NOS CHERCHEURS ! MAIS IL FAUT QUE CETTE INVENTION SERVE A QUELQUE CHOSE EN CENTRAFRIQUE; C'EST A DIRE QUE LE PRIX DE CE PAIN A BASE DE MAÏS DOIT ÊTRE BAS ET A LA PORTEE DE TOUS AFIN DE DECOURAGER L'IMPORTATION DES SACS DE BLE TRES COÛTEUX DONT SEULS DETIENNENT LE MONOPOLE DE L'IMPORTATION AGER L'IMPORTATION DES SACS DE BLE TRES COÛTEUX DONT SEULS DETIENNENT LE MONOPOLE DE L'IMPORTATION LES LIBANAIS. PAR AILLEURS, IL FAUT QUE LE GOUVERNEMENT HOMOLOGUE CE TYPE DE PAIN ET IMPOSE SUR LE MARCHE UN PRIX OFFICIEL DE VENTE PAR UNITE. IL FAUT AUSSI QUE LE GOUVERNEMENT ACCOMPAGNE ET MOTIVE LA PRODUCTION DE CE PAIN AFIN QUE CECI S'INTRODUISE DANS LE COMMERCE ET LA CONSOMMATION DES MENAGES CENTRAFRICAINS. IL NE FAUT PAS NON PLUS QUE CE PAIN INVENTE EN CENTRAFRIQUE PUISSE DISPARAÎTRE A JAMAIS COMME LE CAS DE SAMBA-NGANGOU ( LA BIERE A BASE DE MAÏS) BRASSEE DANS UNE PETITE UNITE DE PRODUCTION A KOLONGO -BANGUI. CETTE BIERE FUT TRES PRISEE A L'EPOQUE PAR LES CENTRAFRICAINS. MAIS MALHEUREUSEMENT SA PRODUCTION S'EST RAPIDEMENT ARRÊTER POUR DES RAISONS INCONNUES. IL NE FAUT DONC PAS QUE CE PAIN A BASE DE MAÏS SUBISSE LE MÊME SORT POUR DISPARAÎTRE EN FABRICATION ET EN CONSOMMATION. » lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Les assises du Conseil africain et malgache de l’Enseignement Supérieur (CAMES) auront lieu en juillet à Bangui, a annoncé Pr Bertrand M’BATCHI » ...la suite
Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies en République centrafricaine (RCA) et chef de la MINUSCA, Mankeur Ndiaye, est à » ...la suite
La société de conseil américaine Mercer publie chaque année son classement annuel des 231 villes de la planète en termes de qualité de vie. Bang » ...la suite
Ancien responsable de la mission des Nations Unies en Centrafrique (Minusca), le gabonais Parfait Onanga Anyanga vient d’être nommé envoyé spéci » ...la suite
Un camerounais n'ayant pas encore reçu la nationalité a contourné l'administration en se faisant délivrer des vrais-faux acte de naissance et cert » ...la suite
Le français est une fête. C'est ainsi que se veut la Semaine de la langue française et de la francophonie, dont la 24e édition se tiendra du samed » ...la suite
Après le Pakistan, la Centrafrique est le deuxième pays qui affiche le taux de mortalité néonatale le plus élevé au monde avec un nourrisson sur » ...la suite
Après apurement des arriérées de salaire des gouvernements Djotodia en 2013 et une partie de 2003 du président Patassé, le gouvernement table sur » ...la suite
Représentant spécial du Secrétaire général pour la République centrafricaine et Chef de la Mission multidimensionnelle intégrée pour la stabil » ...la suite
Mardi 5 mars, le pape François a reçu le président de la République centrafricaine, Faustin-Archange Touadéra. Le même jour, celui-ci s’est » ...la suite