Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Point de vue » RCA : Interview du Ministre des Finances Henri Marie DONDRA
RCA : Interview du Ministre des Finances Henri Marie DONDRA

 

lafrique.info  13 JANVIER 2019

 

L’AFRIQUE : Bonjour Monsieur le ministre, merci pour les dix minutes accordées de votre temps. L’année 2018 s’est achevée par une croissance en hausse de plus de 4%, dans un pays où l’économie est bloquée par les crises,  mais quel est votre secret?

Dondra : Je vous remercie pour cette interview, avant tout, je vais d’abord féliciter et remercier tous mes collaborateurs,  car ce résultat est le  leur. Je remercie aussi le Président de la République, son excellence le Pr Faustin-Archange Touadéra et le Premier ministre,  chef du gouvernement son excellence Pr Simplice Mathieu Sarandji, qui m’ont fait confiance en me confiant ce gros ministère qui est le nerf de la République. J’avoue que les choses n’ont pas été faciles, vu le challenge à relever, mais avec l’aide de Dieu,  mon équipe et moi produisons des résultats qui sont appréciés par toutes les institutions financières internationales. Il est vrai qu’il reste encore beaucoup à faire.

L’AFRIQUE : Monsieur le ministre ou l’homme des situations compliquées,  pour faire allusion à votre passage en tant que Directeur général du Fond Africain de Garantie et Coopération Économique  (FAGACE) vous avez en une année, redressez cette institution qui était sur le point de fermer et cela a fait de vous le super patron. Quel sont vos relations avec le Président Touadéra et son Premier ministre ?  Des rumeurs font état de ce que vous êtes le futur adversaire aux prochaines élections du Président.

DONDRA : Rire, alors je vais vous aider à répondre aux rumeurs.  Aujourd’hui, j’ai la confiance du Président de la République et le Premier ministre,  ce sont mes employeurs et je suis à leurs dispositions.  Mes patrons ont confiance en moi et ils ne font que me confier des responsabilités au sein du gouvernement comme dans le parti Coeurs unis. Les seules ambitions que j’ai sont de travailler honnêtement avec l’aide de Dieu,  afin de relever les défis des missions qui me sont confiées.  Mes résultats feront partie du bilan présidentiel pour la réélection du Président de la République son excellence Pr Faustin-Archange Touadéra en 2021. Comme on le dit laissez les parler, nous, on avance.

L’AFRIQUE : Monsieur le ministre, nous sommes à quelques semaines de la réunion du conseil de sécurité sur la levée de l’embargo dans votre pays, pensez-vous que l’embargo sera levé?

DONDRA : Écoutez, la question ne se pose même pas, il est clair que le conseil de sécurité doit faire la levée totale de l’embargo sur les armes.  A notre niveau nous avons réuni toutes les conditions favorables,  sur quoi le conseil va se baser pour empêcher la levée totale de l’embargo?  Regardez comment nos populations sont massacrées par les groupes armés,  est-ce normal?  D’où viennent toutes ces armes que possèdent les groupes armés ? Le Président de la République est un homme de paix,  un homme du vivre ensemble et de la cohésion sociale.  Il a tendu la main à tout le monde, ça va être injuste de la part du conseil de sécurité de nous priver de quoi protéger nos populations. Espérant que vous les hommes de médias continuerez à nous soutenir, je ne saurai quoi dire de plus mais merci pour cette interview et que Dieu protège le peuple centrafricain.

Graciéla Verenic

 

1 commentaire

S
L'ONU sait très bien que les groupes armés n'ont pas d'embargo sur les armes par rapport aux FACA, alors ces groupes se frottent les mains pour piller les richesses de la R.C.A, qui sont en fait l'économie de la R.C.A.

S'il n'y a pas de levée d'embargo, alors la R.C.A doit prendre ses dispositions et.

S'il n'y a pas de levée d'embargo, alors la R.C.A doit prendre ses dispositions et responsabilités pour protéger les centrafricaines et centrafricains et l'économie centrafricaine, d'une manière ou d'une autre.

Pour qu'il n'y ait pas de pillage des ressources minières par tous, (aussi bien les groupes armés, les internationaux en R.C.A qui se reconnaissent d'avoir mis la main dans le sac et partir avec des butins à l'étranger), les forces de défense, la douane, la police, les FACA doivent avoir les armes d'attaquent et d'assauts pour contraintes tous ces voleurs.
Il y a eu 1 exemple flagrant de renversement de véhicule international remplit de Cobalt au RDC( Kinshasa). Tout cela doit s'arrêter.
Il y a une rétribution de la loi du sang, pour ceux qui s'enrichissent sur la vie perdue d'1 humain, les choses n'ont pas changé depuis Caïn et Abel.

L'embargo bidon virtuel sur les armes des FACA doit être levé. A moins que ceux qui ont mis l'embargo n'ont pas encore le seuil maximum à atteindre des morts en R.C.A, alors ?

Mais la correction divine sur votre sort sera à la hauteur de tous les blocages que vous avez mis en place pour que les FACA ne puissent pas répondre aux attaques des pilleurs de tous genres.
» lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
À quelques mois d’une élection présidentielle à haut risque, prévue pour décembre 2020, la Centrafrique est toujours en proie aux exactions de » ...la suite
Alors La résilience de l’Afrique face au Covid-19 continue de susciter les interrogations de bon nombre d’observateurs. L’une des toutes derni » ...la suite
Depuis sa signature le 6 février 2019 à Khartoum, il est de bon ton à Bangui de se féliciter de l’« Accord politique pour la paix et la réconc » ...la suite
Le débat qui agite les milieux politiques centrafricains sur la proposition des lois tendant à modifier les dispositions des articles 35 et 68 de la » ...la suite
En quelque 120 jours, l’épidémie du Covid-19 s’est étendue au monde entier où elle a contaminé à ce jour près de 3,2 millions de personnes » ...la suite
François Bozizé, l’ex-président du pays, qui a pris le pouvoir à la faveur d’un putsch en 2003 et a été renversé en 2013 par la coalition d » ...la suite
Décidément, le virus couronné ( coronavirus ) a le don de révéler les tares, les faiblesses et les pensées profondes des dirigeants du monde : » ...la suite
Pour limiter la propagation de la pandémie du coronavirus en Centrafrique, la réaction des autorités de ce pays ne s’est pas fait entendre. Très » ...la suite
A quelques mois des élections groupées en Centrafrique et surtout avec la survenance de la pandémie du coronavirus qui fait en ce moment ravage dan » ...la suite
Sur le plan géopolitique, l'épidémie de coronavirus constitue un triple accélérateur de l'histoire, écrit Dominique Moïsi. Elle confirme la mon » ...la suite