Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Centrafrique: les FACA mettent la main sur quatre recherchés pour déstabilisation du pays
Centrafrique: les FACA mettent la main sur quatre recherchés pour déstabilisation du pays

Centrafrique: les FACA mettent la main sur quatre recherchés pour déstabilisation du pays

 

NEWSROOM (ADV) 2019-01-15 – Quatre chefs rebelles ont été capturés dans les représailles des Forces armées centrafricaines (FACA) dans la ville de Bambari, situe au centre de le République centrafricaine, avant d’être transférés dans la capitale, Bangui.

Ces éléments rebelles sont directement conduits à la Section de recherche et d’investigation (SRI) pour être auditionnés, et seront probablement présentés aux juges, a indiqué la source.

Pour compromettre les festivités marquant la célébration en différé de la Journée mondiale de l’alimentation à Bambari en novembre 2018 et faire échouer les programmes du gouvernement, des éléments rebelles se sont mis à tirer à l’arme lourde et légère dans certains endroits de la ville.

Ces rebelles ont été ensuite pourchassés par les FACA stationnés dans la localité, jusqu’à plus de 60 kilomètres vers l’est, dans la bourgade de Bokolobo.

Après la riposte des forces centrafricaines, une relative accalmie est rétablie à Bambari, où la vie reprend petit à petit.

© Bur-csa – A.H / N.A – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr

 

Centrafrique : quatre hommes de main d'un chef rebelle capturés à Bambari avant être transférés à Bangui

 

French.china.org.cn | Mis à jour le 15-01-2019

 

Quatre chefs rebelles très proches d'Ali Ndarassa, leader du groupe armé centrafricain l'Union pour la paix en Centrafrique (UPC), ont été capturés dans les représailles des forces conjointes de casques bleus et des Forces armées centrafricaines (FACA) dans la ville de Bambari, situe au centre de le République centrafricaine, avant d'être transférés dans la capitale, Bangui, a appris Xinhua ce lundi de sources policières.

Ces éléments rebelles sont directement conduits à la Section de recherche et d'investigation (SRI) pour être auditionnés, et seront probablement présentés aux juges, a indiqué la source.

Pour compromettre les festivités marquant la célébration en différé de la Journée mondiale de l'alimentation à Bambari en novembre 2018 et faire échouer les programmes du gouvernement, des éléments rebelles se sont mis à tirer à l'arme lourde et légère dans certains endroits de la ville.

Ces rebelles ont été ensuite pourchassés par des casques bleus et les militaires des FACA stationnés dans la localité, jusqu'à plus de 60 kilomètres vers l'est, dans la bourgade de Bokolobo.

Après la riposte des forces conjointes, une relative accalmie est rétablie à Bambari, où la vie reprend petit à petit. F

 

1 commentaire

N
NOUREDDINE ADAM, ALI NDARASSA ET ABDOULAYE HISSENE SONT DES ANIMAUX SAUVAGES ET DANGEREUX QU'IL FAUT A TOUT PRIX NEUTRALISER SI NOUS VOULONS QUE LA PAIX REVIENNE REELLEMENT DANS LE PAYS. IL N'Y A PAS 36 MILLES SOLUTIONS. ARRÊTER DES REBELLES TRES PROCHES DU CHEF DE GUERRE NE SUFFIT PAS, CAR ON NE TUE PAS LE SERPENT PA ARRÊTER DES REBELLES TRES PROCHES DU CHEF DE GUERRE NE SUFFIT PAS, CAR ON NE TUE PAS LE SERPENT PAR LA QUEUE. IL FAUT ABSOLUMENT ECRASER SA TÊTE AFIN QUE LE RESTE DE SON CORPS CESSE DEFINITIVEMENT DE BOUGER. » lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Malgré l’accord de paix signé dernièrement dans la capitale Bangui entre gouvernement et groupes armés, la situation sécuritaire en République » ...la suite
Des dizaines d’anciens éléments de l’Armée nationale centrafricaine (Faca), admis à faire valoir leur droit à une pension de retraite depuis » ...la suite
Dans les deux salles du Centre académique de Khartoum, là où se déroulaient les réunions à huis clos entre la délégation gouvernementale et le » ...la suite
Une violente manifestation de militaires fraîchement retraités lundi en plusieurs endroits de la capitale centrafricaine, Bangui, a été critiquée » ...la suite
Plus de 1000 candidats venus des huit arrondissements de Bangui ont composé ce dimanche 10 février 2018 les épreuves écrites de recrutement dans l » ...la suite
Chacun maîtrisant une partie plus ou moins importante du territoire centrafricain, quatorze groupes armés sont parvenus à conclure avec les autorit » ...la suite
Le dialogue de Khartoum entre le gouvernement et les groupes armés est à son 6e jour. Les deux parties ne s'accordent pas encore autour de l'Amnisti » ...la suite
Les habitants de la ville de Ippy sont replongés dans la psychose jeudi aux environs de 21 heures. 13 personnes ont été tuées dans le quartier Dja » ...la suite
Des négociations de paix pour la Centrafrique s'ouvrent ce jeudi 24 janvier à Khartoum au Soudan. Groupes rebelles et gouvernement sont invités aut » ...la suite
Les autorités centrafricaines entament des pourparlers de paix sous l'égide de l'Union africaine avec des groupes armés toujours actifs en RCA. Mai » ...la suite