Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » Centrafrique: un nouveau client pour la CPI, Bensouda a du pain sur la planche
Centrafrique: un nouveau client pour la CPI, Bensouda a du pain sur la planche

Lu pour vous 

 

https://beninwebtv.com/  Par Modeste Dossou le 23 Jan 2019 à 20: 27

 

Arrêté en décembre dernier en France, Patrice-Edouard Ngaïssona, ancien leader du mouvement centrafricain d’auto-défense anti- balakas, a été transféré à la Cour pénale internationale pour y répondre des crimes commis.

Dans un communiqué de la CPI, rendu publique mercredi 23 janvier, la cour confirme le transfert de Patrice-Edouard Ngaïssona à la Haye. « Aujourd’hui, le 23 janvier 2019, M. Patrice-Edouard Ngaïssona a été transféré à la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye, aux Pays-Bas, par les autorités de la République française en application d’un mandat d’arrêt de la CPI délivré par la Chambre préliminaire II, pour des crimes contre l’humanité et crimes de guerre présumés qui auraient été commis en République centrafricaine (RCA) »,  indique le document de la CPI.

Les procureurs affirment que Ngaissona étaient le plus haut dirigeant d’une milice chrétienne connue sous le nom d’anti-Balaka en 2014, accusée notamment d’assassinat et de viol de musulmans lors de combats qui avaient éclaté l’année précédente, lorsque des rebelles majoritairement musulmans, les Sélékas, avaient pris le pouvoir en République centrafricaine. Notons qu’après la crise et, il n’y a pas longtemps, Patrice-Edouard Ngaïssona était président de la fédération centrafricaine de football. La CPI a donc de quoi remplacer éventuellement les ivoiriens Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, en cas de leur libération effective.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le verdict est finalement tombé ce vendredi en fin d'après-midi. Les cinq accusés de crimes contre des ressortissants chinois dans la ville de Soss » ...la suite
La Cour pénale internationale a conclu vendredi 12 octobre les audiences visant Patrice-Edouard Ngaïssona et Alfred Yekatom. Les deux ex-miliciens s » ...la suite
Cinq ans après l’assassinat de la photojournaliste Camille Lepage en Centrafrique, sa mère, Maryvonne, continue à faire vivre les engagements de » ...la suite
Les garants et facilitateurs de l'Accord politique pour la paix et la réconciliation du 6 février appellent chaque partie au respect des engagements » ...la suite
Jamais depuis les indépendances, les frontières politiques n’ont été à ce point source d’un repli sur soi même si un accord sur une zone de » ...la suite
Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies, en charge des Opérations de paix, M. Jean-Pierre Lacroix Bonjour et bienvenue à tous. Ap » ...la suite
La mission conjointe UA-UN-UE composée du Commissaire à la Paix et à la Sécurité de l’Union africaine (UA), l’Ambassadeur Smail Chergui, du S » ...la suite
Objet : Dénonciation des violations graves de l’Accord Politique pour la Paix et la Réconciliation en République Centrafricaine (APPR-RCA) signé » ...la suite
Le capitaine El Hadji Moussa Thiam, blessé dans le crash de l’hélicoptère de la mission onusienne en Centrafrique se porte bien. Les assurances s » ...la suite
rente ans après avoir fondé en Ouganda l’Armée de résistance du seigneur, une milice sanguinaire et mystique, son chef demeure insaisissable, na » ...la suite