Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » Centrafrique: un nouveau client pour la CPI, Bensouda a du pain sur la planche
Centrafrique: un nouveau client pour la CPI, Bensouda a du pain sur la planche

Lu pour vous 

 

https://beninwebtv.com/  Par Modeste Dossou le 23 Jan 2019 à 20: 27

 

Arrêté en décembre dernier en France, Patrice-Edouard Ngaïssona, ancien leader du mouvement centrafricain d’auto-défense anti- balakas, a été transféré à la Cour pénale internationale pour y répondre des crimes commis.

Dans un communiqué de la CPI, rendu publique mercredi 23 janvier, la cour confirme le transfert de Patrice-Edouard Ngaïssona à la Haye. « Aujourd’hui, le 23 janvier 2019, M. Patrice-Edouard Ngaïssona a été transféré à la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye, aux Pays-Bas, par les autorités de la République française en application d’un mandat d’arrêt de la CPI délivré par la Chambre préliminaire II, pour des crimes contre l’humanité et crimes de guerre présumés qui auraient été commis en République centrafricaine (RCA) »,  indique le document de la CPI.

Les procureurs affirment que Ngaissona étaient le plus haut dirigeant d’une milice chrétienne connue sous le nom d’anti-Balaka en 2014, accusée notamment d’assassinat et de viol de musulmans lors de combats qui avaient éclaté l’année précédente, lorsque des rebelles majoritairement musulmans, les Sélékas, avaient pris le pouvoir en République centrafricaine. Notons qu’après la crise et, il n’y a pas longtemps, Patrice-Edouard Ngaïssona était président de la fédération centrafricaine de football. La CPI a donc de quoi remplacer éventuellement les ivoiriens Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, en cas de leur libération effective.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
La justice tchadienne a ouvert une information judiciaire contre le chef rebelle centrafricain d’origine tchadienne, Abdoulaye Miskine, ainsi que tr » ...la suite
Le chef rebelle centrafricain Abdoulaye Miskine et trois de ses compagnons, qui avaient été arrêtés au Tchad, ont été placés sous mandat de dé » ...la suite
Lorsqu’on parle des événements du 28 mai en République centrafricaine, il me revient à l’esprit deux évènements majeurs tant par leur gravit » ...la suite
Récit Colette Braeckman Lorsqu’un vieil homme courbé par les ans, la voix éteinte, le pas hésitant, comparaîtra bientôt devant la justice » ...la suite
Longtemps critiquée pour la lenteur de sa mise en place, la juridiction créée en 2015 est à l’origine de 18 arrestations au sein de groupes arm » ...la suite
La Cour pénale spéciale, cour hybride lancée officiellement en octobre 2018 pour juger les crimes graves commis sur le territoire centrafricain dep » ...la suite
Dans sa question adressée au Vice-premier ministre, ministre de l'intérieur, sécurité et affaires coutumières Gilbert Kankonde lors de la pléni » ...la suite
Rwanda, l’argent du génocide (1/3). Vingt-cinq ans après les événements, « Le Monde » revient sur le financement du processus génocidaire qui » ...la suite
L’ancien interprète du juge Jean Louis Brugière et proche de Patrick Balkany, Fabien Singaye, dont les réseaux sont puissants en Centrafrique, é » ...la suite
Depuis le déploiement du 1er pont aérien humanitaire entre le France et la République Centrafricaine le 8 mai 2020, de folles rumeurs circulent aut » ...la suite