Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Point de vue » DES ACCORDS DE KHARTOUM par David KOULAYOM-MASSEYO
DES ACCORDS DE KHARTOUM  par David KOULAYOM-MASSEYO

                                                                    

       Ayant déjà écrit ici même sur l’inutilité d’un autre sommet sur le Centrafrique, je ne peux que me répéter ou me contredire (Seignebos) . Le sommet s’est finalement tenu non pas à Addis Abéba mais à Khartoum ; mais les acteurs étaient sensiblement les mêmes plus les Russes et la très forte délégation centrafricaine dont on se demande si elle est partie faire la claque ou des selfies avec les tueurs du peuple centrafricains !

        On attendra de lire les cent quatre ( 104 ) pages du document final avant de se prononcer sur le fond . Dores et déjà, on peut pointer les ambiguïtés qui ont accompagné le sommet et qui n’ont jamais été levées :

-Aucun moyen coercitif n’est prévu pour contraindre les récalcitrants.  Connaissant la mauvaise foi des rebelles ( taqqiya oblige) d’une part et d’autre part sachant que leur seule force réside dans les armes, on se demande pourquoi ce silence coupable . Ce point est lourd de conséquences .

-Le Président élu Touadéra est mis sur un même pied d’égalité avec des rebelles sans foi ni loi qui ne représentent que leurs intérêts dans un pays qu’ils ont mis en coupe réglée ! Le précédent ivoirien avec les accords de Marcoussis imposant Guillaume Soro comme Premier Ministre du Président élu Gbagbo ne nous a rien appris . Quand l’histoire se répète, elle se répète tragiquement .

-Un flou entoure la question capitale de l’impunité rejetée par tous les Centrafricains cf Forum de Bangui . Là aussi, nous jugerons sur pièce . Rien ne vaut la paix, mais nous ne l’achèterons pas à n’importe quel prix non plus .

-Le Soudan, pays hôte, qui a trouvé là une occasion en or pour redorer le blason de son Président El Béchir qui traîne un mandat d’arrêt international  et une situation sociale tendue, a-t-il pris au moins l’engagement de ne plus armer les séditieux centrafricains ? 

        Le peuple centrafricain martyrisé, soumis à tous les tourments, exilé, animalisé …sera un juge exigeant et intraitable après ce huitième sommet consacré à son pays . Nous l’espérons . VIVEMENT .

 

                                Le 6 Février 2019

                                David KOULAYOM-MASSEYO .

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Mondafrique – Quel bilan faites-vous des dix ans de pouvoir d’Ali Bongo ? JGNA – « Le peuple Gabonais, en se prononçant massivement en » ...la suite
Aux abois, le Président élu des Centrafricains Touadéra semble faire feu de tout bois en ce moment : voyage éclair au nord-est de la RCA, milices » ...la suite
Suite aux graves accusations portées par l’ancien Président de l’Assemblée nationale, Abdou Karim Meckassoua, contre le Président du Conseil d » ...la suite
"La Centrafrique est gouvernée à 80% par les groupes armés" Abdou Karim Meckassoua, Ministre sous la présidence de François Bozizé pendant 6 » ...la suite
Soixante (60) ans après les indépendances et près de trois décennies- toute une génération pour ainsi dire- d’errements, en politique de pilot » ...la suite
Un régime politique qui laisse massacrer sa jeunesse n’a pas d’avenir . Museler l’opposition démocratique n’est pas une solution à la crise » ...la suite
La situation de notre pays avant l’Accord de Paix À la suite du retour à la démocratie et au multipartisme consacré par les élections group » ...la suite
Après avoir fait le constat- plutôt amer- suivi d’un diagnostic sérieux de l’état de délabrement- un état de délabrement marqué par la dé » ...la suite
Après le massacre de civils dans le nord-ouest de la Centrafrique par des membres d’un groupe rebelle, les inquiétudes sur la survie de l’accord » ...la suite
L’échec et la catastrophe annoncés de la politique sans vision ni cap de Touadéra s’étalent jour après jour sous nos yeux , devenus secs à » ...la suite