Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Point de vue » DES ACCORDS DE KHARTOUM par David KOULAYOM-MASSEYO
DES ACCORDS DE KHARTOUM  par David KOULAYOM-MASSEYO

                                                                    

       Ayant déjà écrit ici même sur l’inutilité d’un autre sommet sur le Centrafrique, je ne peux que me répéter ou me contredire (Seignebos) . Le sommet s’est finalement tenu non pas à Addis Abéba mais à Khartoum ; mais les acteurs étaient sensiblement les mêmes plus les Russes et la très forte délégation centrafricaine dont on se demande si elle est partie faire la claque ou des selfies avec les tueurs du peuple centrafricains !

        On attendra de lire les cent quatre ( 104 ) pages du document final avant de se prononcer sur le fond . Dores et déjà, on peut pointer les ambiguïtés qui ont accompagné le sommet et qui n’ont jamais été levées :

-Aucun moyen coercitif n’est prévu pour contraindre les récalcitrants.  Connaissant la mauvaise foi des rebelles ( taqqiya oblige) d’une part et d’autre part sachant que leur seule force réside dans les armes, on se demande pourquoi ce silence coupable . Ce point est lourd de conséquences .

-Le Président élu Touadéra est mis sur un même pied d’égalité avec des rebelles sans foi ni loi qui ne représentent que leurs intérêts dans un pays qu’ils ont mis en coupe réglée ! Le précédent ivoirien avec les accords de Marcoussis imposant Guillaume Soro comme Premier Ministre du Président élu Gbagbo ne nous a rien appris . Quand l’histoire se répète, elle se répète tragiquement .

-Un flou entoure la question capitale de l’impunité rejetée par tous les Centrafricains cf Forum de Bangui . Là aussi, nous jugerons sur pièce . Rien ne vaut la paix, mais nous ne l’achèterons pas à n’importe quel prix non plus .

-Le Soudan, pays hôte, qui a trouvé là une occasion en or pour redorer le blason de son Président El Béchir qui traîne un mandat d’arrêt international  et une situation sociale tendue, a-t-il pris au moins l’engagement de ne plus armer les séditieux centrafricains ? 

        Le peuple centrafricain martyrisé, soumis à tous les tourments, exilé, animalisé …sera un juge exigeant et intraitable après ce huitième sommet consacré à son pays . Nous l’espérons . VIVEMENT .

 

                                Le 6 Février 2019

                                David KOULAYOM-MASSEYO .

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Mon cher ami Traoré, Dans ton dernier courrier tu me faisais remarquer la très grande similitude politique entre nos deux pays, curieusement » ...la suite
Le pardon officiel du président Macron aux harkis et l’annonce de l’adoption prochaine d’une loi de réparation marquent une étape importante » ...la suite
Trump, l'homme que les blancs américains ont envoyé par racisme à la maison blanche après le Président Obama et par détestation d'Hilary Clinto » ...la suite
Le sommet France-Afrique avec quelques jeunes africains triés sur le volet, cornaqués par un "nègre de maison"au service de la communication du Pr » ...la suite
Alors que le Mali se tourne vers les mercenaires russes du groupe Wagner pour assurer une partie de sa défense, le chef du gouvernement de Républiqu » ...la suite
Interview avec le cardinal Nzapalainga, archevêque de Bangui, et l’imam Abdoulaye Ouasselegue, secrétaire général du Conseil supérieur islamiqu » ...la suite
Ces derniers jours, la tension entre Paris et Bangui inquiète. La question de la gestion de la crise sécuritaire, la suspension de l’aide budgéta » ...la suite
Trump, l'homme que les blancs américains ont envoyé par racisme à la maison blanche après le Président Obama et par détestation d'Hilary Clinto » ...la suite
Monsieur Vos dernières sorties tapageuses et outrancières, votre omniprésence sur RFI et France 24 me font sortir de mes gonds pour vos pose » ...la suite
Trump, l'homme que les blancs américains ont envoyé par racisme à la maison blanche après le Président Obama et par détestation d'Hilary Clin » ...la suite