Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » RCA : Human Rights Watch fustige la montée des violences en 2018
RCA : Human Rights Watch fustige la montée des violences en 2018

 

Publié le 11.02.2019 à 19h18 par APA News

 

En 2018, il y a eu une montée des violences en Centrafrique, selon un rapport de Human Rights Watch publié début février 2019 et dont APA a obtenu copie, lundi. Selon Human Rights Watch qui déplore le fait que les victimes n’aient pas accès à la justice, le pouvoir de Bangui et ses partenaires contrôlent la capitale et le sud-ouest du pays, alors que les groupes armés, eux sont dans les villes clés en dépit de la présence des casques bleus des Nations Unies.

« Les civils ont continué à pâtir des combats dans le centre, le nord-ouest et l’est du pays, où les groupes rebelles principalement la Séléka, les milices anti-balaka, ainsi que d’autres groupes armés sont toujours actifs. Des groupes armés ont tué des centaines de civils, violé et agressé sexuellement des femmes et de petites filles, et incendié des villages. Les personnes ayant survécu à des violences sexuelles sont toujours confrontées à la stigmatisation, au rejet et à d’autres obstacles pour accéder à des services essentiels et à la justice », mentionne le rapport.

Il documente les meurtres d’au moins 249 civils entre mai et septembre 2018 dans 5 régions du pays, avant de faire état l’attaque contre des humanitaires dont les volontaires de la Croix Rouge par les éléments de l’UPC.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
L’audience de confirmation des charges dans l’affaire le procureur contre Alfred Yékatom Rombhot et Patrice Edouard Ngaïssona démarre ce jeudi » ...la suite
L’audience de confirmation des charges dans l’affaire le procureur contre Alfred Yékatom Rombhot et Patrice Edouard Ngaïssona démarre ce jeudi » ...la suite
Un «godobe», enfant des rues en République centrafricaine, raconte ses rapports avec les militaires de l'opération Sangaris. Qu'est-ce que fair » ...la suite
Les affrontements entre groupes armés se poursuivent en Centrafrique. 24 miliciens ont été tués au nord-est de la Centrafrique, dans des combats e » ...la suite
L'assouplissement de l'embargo de l'ONU sur les armes à destination de la Centrafrique est une victoire symbolique pour le régime de Bangui. Mais il » ...la suite
L’Accord de Khartoum, signé le 6 février 2019, semble être sur le point de rejoindre les sept précédents accords de paix qui n’ont jamais pu » ...la suite
Une vingtaine de personnes dont un civil, ont perdu la vie dans les combats entre deux groupes armés dans l’extrême nord-est de la Centrafrique d » ...la suite
(Ecofin Hebdo) vendredi, 13 septembre 2019 10:58 - Chassé du pouvoir en 2013 par les rebelles de la Séléka et abandonné par ses pairs, l’ex-pré » ...la suite
Le chantier de Kolo situé à 25 Km de Mingala dans la Basse-Kotto a été assiégé ce 3 septembre 2019 par des combattants de l’UPC de Ali Darrass » ...la suite
Le président congolais Denis Sassou-Nguesso était reçu mardi 3 septembre à l’Élysée pour un déjeuner de travail avec le président Macron. S » ...la suite