Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Afrique Centrale & la CEMAC » Cameroun : le port de Kribi ravit à celui de Douala les exportations de bois sciés et en grumes de la République centrafricaine
Cameroun : le port de Kribi ravit à celui de Douala les exportations de bois sciés et en grumes de la République centrafricaine

 

 

https://www.investiraucameroun.com  18 février 2019 –

 

(Investir au Cameroun) - Depuis le début de cette année 2019, les conditions d’exportation du bois au port de Douala, la capitale économique camerounaise, vont en s’améliorant.

Mais, cette embellie, que l’Organisation internationale des bois tropicaux (OIBT) met sur le compte du ralentissement de la demande chinoise (la Chine est l’une des principales destinations du bois camerounais avec l’Union européenne), ne semble pas avoir empêché certains exportateurs de bois d’aller voir du côté du port en eau profonde de Kribi, mis en service en mars 2018 dans la région du Sud du pays.

En effet, selon la note de conjoncture de l’OIBT sur le marché international du bois, pour la période allant du 1er février au 15 février 2019, en dépit de la situation d’amélioration au port de Douala, « les expéditeurs de sciages et de grumes en République centrafricaine ont détourné leurs exportations vers le port de Kribi ».

« C’est tout à fait normal qu’une partie du trafic du port de Douala soit déviée au port de Kribi. Ce qui permettra à Douala de respirer un peu », avait déjà confié Patrice Melom, le directeur général du port autonome de Kribi (PAK), au sortir d’un séminaire organisé les 19 et 20 avril 2018 avec les opérateurs de la filière bois, qui avaient à cette occasion été invités à s’intéresser à la plateforme portuaire de Kribi, dans le cadre de leurs activités d’exportation.

Cet appel du directeur général du PAK a visiblement été bien attendu par les exploitants forestiers en activité en Centrafrique, dont certains préfèrent désormais la plateforme de Kribi pour leurs exportations de bois.

Celles-ci sont assurées par Kribi Conteneurs Terminal (KCT), entreprise contrôlée par le consortium franco-chinois Bolloré-CHEC-CMA CGM, qui s’est notamment alliée à l’armateur chinois Cosco, pour les exportations de bois à partir du port en eau profonde de Kribi.  

Brice R. Mbodiam

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le président Faustin-Archange Touadéra de la Centrafrique est attendu à Kinshasa, ce lundi 18 mars, pour un tête-à-tête avec son homologue congo » ...la suite
Des centaines de camions bloqués dans l’est du Cameroun par des rebelles centrafricains dans la ville de Garoua-Boulaï à l’Est du Cameroun, dep » ...la suite
Au Tchad, la localité de Goré, au sud du pays, a reçu il y a quelques jours la visite d’une délégation centrafricaine. Une visite qui fait suit » ...la suite
Le groupe français Véolia qui détenait un monopole de fait de distribution de l’eau et de l’électricité au Gabon depuis 1997, va finalement q » ...la suite
Les frappes de l'armée française au Tchad contre l'UFR contredisent la volonté affichée par le président Emmanuel Macron, de mettre fin à la Fra » ...la suite
L'orchestration par l'état-major Français des frappes contre une colonne de pickups au Nord du Tchad a surpris plus d'un Africain, à commencer par » ...la suite
L’intervention de la France pour porter secours d’Idriss Déby, attaqué par les rebelles armés du Nord du pays, révèle la fragilité du régim » ...la suite
Beaucoup a été dit et écrit sur l’écrasante responsabilité, la propension et la manière dont le président tchadien Idriss DEBY ITNO a coutum » ...la suite
L’ONG SWISSAID vient de publier un rapport où elle s'intéresse de près au secteur tchadien du pétrole, notamment aux activités de la multinatio » ...la suite
Les avions de chasse français auraient conduit une « vingtaine de frappes » et détruit autant de véhicules, au risque de faire apparaître Paris » ...la suite