Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Economie » Centrafrique : Quel plan pour relancer la filière diamant ?
Centrafrique : Quel plan pour relancer la filière diamant ?

 

 

https://www.radiondekeluka.org  mardi 19 février 2019 12:34

 

L'exportation du diamant brut a connu une chute vertigineuse en 2018. Ce qui n'est pas une bonne nouvelle pour la Centrafrique pays exportateur qui en a besoin pour relancer son économie après la crise. La question a été au centre d'échange entre le ministre Léopold Mboli Fatrane et les responsables des bureaux d'achats la semaine dernière à Bangui. 


Face à cette situation la première mesure est celle d'exiger des bureaux d'achats de diamant et or la performance trimestrielle de 3 millions de dollar américain. Outre ces mesures, les bureaux d'achat doivent disposer au moins de deux bureaux secondaires dans les zones certifiées conformes pour éviter la fraude et la vente de la pierre précieuse. 

"J'ai pris de mesures pour qu'au cours de ce trimestre, chaque bureau d'achat puisse donner une performance de plus d'environ 3 millions  de dollar américain. Nous avons aussi discuté du rapatriement de fonds, de transfert et nous allons nous rapprocher de la Banque Centrale pour sortir de l'argent facilement" a indiqué Léopold Mboli Fatrane ministre centrafricain des Mines.

  
Le contexte ne sied pas pour les bureaux d'achat qui demandent au gouvernement une suspension provisoire de la mesure. Ils appellent à la lutte contre la fraude. Oumarou Mahamat,  directeur général du bureau d'achat Sud-Azur. 

"La baisse de production se justifie par un manque de financement des artisans et des coopératives et bien sûre, il ne faut pas se cacher le visage, il y a la fraude. Qu'est ce qu'il faut faire pour que le circuit de la fraude soit contrôlé ? Tous les bureaux d'achat sont appelés à être des gendarmes du département pour que le fléau de fraude qui gangrène le secteur soit réduit à néant" a-t-il souhaité.

2 commentaires

N
LORSQUE NOS PIERRES PRECIEUSES SONT VENDUES, LES VRAIES GAGNANTS ET PROFITEURS SONT LES ENTREPRISES ETRANGERES QUI LES REVENDENT ENSUITE PLUS CHERES A L'ETRANGER. DANS CE PROCESSUS, L'ETAT NE SE CONTENTE QUE DES TAXES VERSEES. DEPUIS L'INDEPENDANCE, CETTE MÊME PROCEDURE EST APPLIQUEE SUR TOUTES NOS MATIERES PREMIERES RSEES. DEPUIS L'INDEPENDANCE, CETTE MÊME PROCEDURE EST APPLIQUEE SUR TOUTES NOS MATIERES PREMIERES EXPLOITEES. QUEL GÂCHIS ? LORSQUE LA QUASI TOTALITE DES RECETTES DE L'ETAT NE PROVIENNE QUE DE LA PERCEPTION DES TAXES, AVEC QUEL ARGENT PUISSONS NOUS URBANISER NOS VILLES, CONSTRUIRE DES USINES, ASSURER LA BONNE QUALITE DE VIE ET REALISER LES GRANDS PROJETS DE DEVELOPPEMENT ? IL FAUT QUE LE SYSTEME CHANGE SI NOUS VOULONS SORTIR DE L'IMMOBILISME. » lire la suite
N
NOTRE OR SE TROUVE EN GRANDE QUANTITE (DES TONNES) DANS LES COFFRES FORTS D'UN AUTRE PAYS. CELA VEUT DIRE CET OR N'EST PLUS A NOUS. MAIS NOUS MÊMES PRODUCTEURS ET EXPORTATEURS, COMBIEN DE KILOS D'OR POUR NE PAS DIRE TONNES AVIONS NOUS EN STOCK DANS LES COFFRES FORTS DE NOTRE TRESOR PUBLIC ? PAR AILLEURS NOUS SOMMES ANNES AVIONS NOUS EN STOCK DANS LES COFFRES FORTS DE NOTRE TRESOR PUBLIC ? PAR AILLEURS NOUS SOMMES AUSSI GRANDS EXPORTATEURS DE DIAMANT; CELA VEUT DIRE LOGIQUEMENT AVEC TANT DE RESSOURCES NATURELLES TELLEEMENT CONVOITEES ET QUE NOUS EXPORTONS REGULIEREMENT DEPUIS L'INDEPENDANCE, ON AURAIT PU RIEN QU'AVEC CELA ÊTRE PARMI LES PAYS LES PLUS DEVELOPPES DU MONDE. MAIS COMMENT EXPLIQUER QUE MALGRE TOUT NOUS SOMMES PARMI LES PLUS PAUVRES DE LA PLANETE ? CE SONT DES SITUATIONS BIZARRES AUXQUELLES NOUS CENTRAFRICAINS NOUS AIMERIONS AVOIR DES REPONSES. MERCI- » lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Importations illégales des euros et dollars, ouvertures frauduleuses des comptes en devises, fonctionnement à découvert chez les correspondants…s » ...la suite
“Désastre écologique”, “fleuve pollué”, “santé publique menacée” : une commission d’enquête parlementaire en Centrafrique recomman » ...la suite
Des camionneurs camerounais, exaspérés des frais d’escorte qu’ils paient sur les convois Bangui-Garoua Boulaï, demandent la levée de ces charg » ...la suite
C’est l’un des préoccupations qui était au centre des échanges ce 1 juillet au cours de la rencontre entre Président de la République, Fausti » ...la suite
La République centrafricaine bénéficiera d’un nouveau financement de 31,7 millions $ de la part du FMI pour financer son programme réformes. C » ...la suite
La capitale centrafricaine est frappée par une pénurie de produits pétroliers depuis une semaine aujourd’hui. A Bangui, la plupart des station » ...la suite
Le ministre centrafricain de l’Energie Herbert Gontran Djono Ahaba a réagi à travers un communiqué ce samedi soir, face à la rareté des hydroca » ...la suite
[Africa Diligence] C’est un lieu commun de dire que la République centrafricaine est riche en ressources forestières. 15 % de son territoire est c » ...la suite
C’est l’un des secteurs ciblés par les financements promis à la République centrafricaine, dans le cadre de la visite effectuée par le présid » ...la suite
Le docteur Akinwumi Adessina, Président de la banque africaine de développement (BAD) a effectué une visite officielle ce samedi et dimanche 12 ma » ...la suite