Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » France-Centrafrique : Paris réitère son soutien à Faustin-Archange Touadera
France-Centrafrique : Paris réitère son soutien à Faustin-Archange Touadera

 

 

http://adiac-congo.com  Mardi 26 Février 2019 - 15:55

 

Le représentant permanent de la France auprès des Nations unies, l'ambassadeur François Delattre, a salué la signature de l'accord pour la paix entre le gouvernement centrafricain et les quatorze groupes armés qui a eu lieu à Bangui, après les négociations de Khartoum.

"Cet accord peut et doit marquer un nouveau départ pour la RCA ", a déclaré François Delattre, qui a  salué l'engagement des parties centrafricaines dans les négociations, et le ''rôle décisif joué par l'Union africaine et les Nations unies''.

L'ambassadeur français a cité trois priorités immédiates : l'arrêt des violences commises par les groupes armés contre la population civile, les personnels humanitaires et la Minusca; la mise en oeuvre de l'accord pour répondre aux aspirations du peuple centrafricain à l'occasion du Forum de Bangui de mai 2015, notamment les exigences de justice, d'inclusivité et de réconciliation nationale; enfin, le rôle décisif de la communauté internationale pour soutenir la mise en oeuvre de cet accord sur le plan politique, financier et technique.

Dans ce contexte, François Delattre a réitéré le soutien de la France au président Faustin-Archange Touadéra, indiquant que son pays '' restera pleinement engagée aux côtés de la RCA pour soutenir la mise en oeuvre de l'accord".

Pour ce faire, la France va augmenter sa contribution à l'aide bilatérale à la RCA (République centrafricaine). Elle invite les pays de la région à soutenir et accompagner la mise en oeuvre de cet accord de paix, et que l'ensemble des partenaires de la RCA ''coordonnent leurs actions sur le terrain et agissent de façon transparente afin de contribuer au succès de la paix et à son enracinement et le plein soutien de la France à la Minusca, qui opère dans un environnement difficile''.

 

Noël Ndong

1 commentaire

N
POUR METTRE FIN A L'INSTABILITE POLITICO-ECONOMIQUE DE L'AFRIQUE NOIRE FRANCOPHONE, QUE NOS CHEFS D'ETAT UNANIMEMENT ET SANS PEUR METTENT SUR TABLE LE DEBAT SUR LA SUPPRESSION DU FRANC CFA ET LA CREATION DE LA NOUVELLE MONNAIE AFRICAINE AUX 15 PAYS DE LA ZONE FRANC (14 EN AFRIQUE NOIRE + 1 :LES COMORES).

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Onze des quatorze groupes armés signataires de l'accord de paix centrafricain ont exigé la démission du premier ministre Firmin Ngrebada et souhait » ...la suite
Placé sous contrôle judiciaire depuis novembre 2018, le député de Mongoumba Thierry Georges Vackat est provisoirement suspendu de ses fonctions de » ...la suite
Les parties prenantes aux pourparlers de Khartoum sont déjà arrivées à Addis-Abeba conformément à l'article 34 dudit accord. Les représentant » ...la suite
Ce lundi s'ouvre à Addis-Abeba, en Ethiopie, une réunion de suivi de l'accord de paix centrafricain signé à Khartoum le 6 février 2018. Les 14 gr » ...la suite
Une politique dictée par les pays du Golfe · En intervenant pour défendre le régime tchadien et en soutenant l'offensive récente du maréchal Kha » ...la suite
Des avocats accrédités par la CPI auditionnent depuis samedi des victimes de la guerre en RCA. Des auditions initiées par la CPI suite aux plaintes » ...la suite
(B2) La signature de l'accord de paix en République centrafricaine ne doit pas faire oublier que la situation reste grave dans le pays. C'est le mess » ...la suite
En Centrafrique, le nouveau gouvernement nommé dimanche ne fait pas l’unanimité. Les démissions s’enchaînent et déjà certains groupes armés » ...la suite
L'Union africaine (UA) a appelé au "calme et à la retenue" en Centrafrique après la formation d'un nouveau gouvernement à la suite de l'accord de » ...la suite
Conformément aux engagements pris le 6 février par les autorités de Centrafrique et les principaux groupes rebelles, le président Faustin Archange » ...la suite