Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » Mise en garde des rebelles centrafricains après la nomination d'un Premier ministre
Mise en garde des rebelles centrafricains après la nomination d'un Premier ministre

Lu pour vous

 

https://www.dw.com 26.02.2019

 

Le Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique de Noureidine Adam dénonce une absence de consultation. Le groupe met en garde contre de telles "erreurs" tout en acceptant le choix porté sur Firmin Ngrebada.

Après la nomination d'un Premier ministre en Centrafrique, le plus influent des groupes armés signataires de l'accord de paix de Khartoum se montre réservé. Le Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique (FPRC) se plaint de ce que la nomination de Firmin Ngrebada, un pro-russe, ne soit précédée d'aucune concertation.

Contacté par la DW, Abakar Sabone, Conseiller politique du président du FPRC souhaite que le président centrafricain Faustin-Archange Touadéra se concerte avec les groupes rebelles signataires de l'accord de paix de Khartoum avant l'exécution des autres points de cet accord.

Des postes ministériels exigés 

Le 21 février 2019, ce groupe dirigé par le général rebelle Noureidine Adam avait introduit une demande dans laquelle il réclame une dizaine de postes dans le futur gouvernement.

D'après le document disponible sur internet et signé par son président, le FPRC exige que ses membres soient nommés à une dizaine de postes ministériels dont ceux de ministre délégué à la défense, aux Affaires étrangères, des transports ou encore des travaux publics. Selon Abakar Sabone, le groupe armé serait flexible et prêt à "discuter de ces revendications" avec le président Touadéra. 

Les relations France-Centrafrique

Interrogé sur le rapprochement avec la Russie dont le nouveau Premier ministre Firmin Ngrebada serait un défenseur, le Conseiller politique de Noureidine Adam se veut clair : "la France et la République centrafricaine c'est comme l'arbre et l'écorce" soutient-il. "S'il y a des amalgames de gauche à droite, ça n'engage que ceux qui le disent", ajoute Abakar Sabone.

Une source proche du gouvernement centrafricain a confié à la DW que le nouveau Premier ministre Firmin Ngrebada mène des consultations en vue de la formation de son gouvernement. La même source souligne qu'en dehors du gouvernement, il y a d'autres postes de responsabilité auxquels certains ex-rebelles pourraient être nommés en fonction des compétences.

3 commentaires

S
« Après la nomination d'un Premier ministre en Centrafrique, le plus influent des groupes armés signataires de l'accord de paix de Khartoum se montre réservé. Le Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique (FPRC) se plaint de ce que la nomination de Firmin Ngrebada, un pro-russe, ne soit précédée d'ue (FPRC) se plaint de ce que la nomination de Firmin Ngrebada, un pro-russe, ne soit précédée d'aucune concertation. » :
Ohhh, vous pensez que vous avez encore une quelconque poids et exigence à formuler, ohhhhhh !!!!! ????
Il fallait être présent autour de la table à Khartoum en janvier 2019 pour discuter, et que l’1 des groupes armés n’a pas hésité à tuer 13 à 14 personnes, pendant la réunion de Khartoum, mais de 2 choses l’une qui est fou les groupes armé ou le gouvernement centrafricain présidé par TOUADERA ? Il faut maintenant donner une bonne réponse, à la question ci-dessus sans se tromper, car cela est important pour la compréhension des bantous ubuntu.

Il y a une chose qu’il faut savoir, c’est l’homme qui fait l’histoire et non l’histoire qui fait l’homme :

1) L’accord de Libreville avec le régime de BOZIZE a été bafoué par votre groupe Séléka avec DJOTODIA. DJOTODIA que vous avez pris par une mise scène d’otage, pour que vous les Séléka vous vous concertiez, avant de venir prendre le pouvoir par coup d’Etat, avec l’appui des étrangers, dont vous vous connaissez, ensuite de commencer votre plan d’anarchiste-terroriste, à partir de la zone imaginaire au niveau de Damara (75 Km de Bangui).

2) Vous étiez ministre d’Etat avec une certaine prérogative, mais quelle a été votre performance dans le département dont vous pilotiez ? Quels sont les résultats significatifs de votre ministère ?

3) L’anarchie et désordre de vos groupuscules porteurs d’armes et munitions qui s’autoproclament des titres militaires pompeux, à partir du moment que l’on a des armes comme RAMBO II et III de l’acteur américain, tout est permis pour être à la fois militaire-juge-exterminateur, tel est le comportement et le reflet de vos hommes venus d’ailleurs, car bon nombre ne sont pas des centrafricains bantous (la morphologie, l’accent, la non-connaissance de la langue sangö, la confusion d’une télécommande comme si c’était 1 téléphone, sur les épaulettes des grades différents qui sont souvent à le subalterne en égalité avec 1officier supérieur commandant ou capitaine, bref des petits détails qui expliquent la méconnaissance de hommes pour des choses basiques etc…Les centrafricains bantous ubuntu étaient dans l’observation).

4) Le coup d’Etat de DJOTODIA acté par la mise en place de son gouvernement dont l’inexistence de collaboration professionnelle entre 1 premier ministre Nicolas TIANGAYE et DJOTODIA président intérimaire de transition choisit par le truchement de la CEMAC et les étrangers (non choisit par les centrafricains par les urnes).

5) Maintenant commence méthodiquement la descente aux enfers des centrafricains bantous ubuntu par le pouvoir en place, par des exécutions sommaires des officiers et sous-officiers FACA, par des rites sataniques, qui ne sont dans les us et coutumes des bantou ubuntu qui respectent même la sépulture d’une personne décédée, etc…

6) L’existence du pouvoir par coup d’Etat de DJOTODIA a duré en gros maxi 09 mois à 10 mois, pour mettre par terre l’économie centrafricaine et une recrudescence majeure d’instabilité sécuritaire, car selon votre objectif, c’est de terroriser les centrafricains et installer la charia islamique. Mais vous et vos sponsors qui vous ont choisi comme pions, ont oublié qu’en Centrafrique nous sommes sur une terre de culture bantou ubuntu, dont vous ignorez les us et coutumes. Pensant que les centrafricains sont des personnes joviales qui aiment la vie, mais c’est mal nous connaître. Nous centrafricains bantous ubuntu n’avons pas la prétention de contrôler un autre état tiers, ni de gérer un état tiers et que nous n’avons pas à créer un état tiers pour gérer les ressources de cet état tiers, peu importe les relations avec les autres états, nous avons nos propres problèmes à gérer chez nous en Centrafrique que d’aller s’occuper des autres (le centrafricain bantou ubuntu d’abord).

7) La CEMAC e Afrique Centrale se sent en danger et avait même peur pour la sous-région de l’effet domino, car les sponsors avaient prédit une certaine stratégie, mais n’avait pas le contrôle sur la réaction spontanée des bantous ubuntu, qui a eu le temps d’observer et de dépasser sa limite de patience, avant de transcender pour mettre hors d’état de nuire les Séléka. D’où la prise de décision rapide de la CEMAC de virer, de renvoyer DJOTODIA et son équipe (de 10 mois d’exercice du pouvoir) à cause de l’INCOMPETENCES caractérisées pour manque de discipline des électrons libres. Il faut que les Séléka se souviennent bien sans se mentir à eux-mêmes, qu’ils ont été simplement renvoyés par la CEMAC et cela reste dans les annales historiques de l’Afrique Centrale et aussi une très grande déception des sponsors invisibles de ces Séléka, mais visibles par les armes sophistiquées, dont il faut avoir une source financière pour se procurer des armes de guerre.

8) Jusqu’à là la logique du renvoi des Séléka qui sont responsable de leurs renvois n’incombent que les Séléka pour leurs résultats de travail médiocre et exécrable. Et toutes les promesses des sponsors sont tombées à l’eau, alors il faut s’en prendre à la population civile, sachant que l’armée des FACA subie 1 embargo virtuel bidon, par ceux qui ont mis cet embargo tordu qui n’a pas de sens, mais permet de créer que des morts en R.C.A, vu les connivences des sponsors avec ces ex-Séléka, cherchant comment revenir sur la scène centrafricaine, car errant de brousse en brousse, il n’y a pas d’avenir en vue. Mais vos sponsors ne sont pas des fous, ils cherchent à vous utiliser comme des pions avec des paroles mielleuses, c’est tout, ils n’ont rien à foutre de vous. C’est une réalité que vous devez accepter et commencer à penser autrement dans le bon sens des choses.

9) Tous les pourparlers sur les accords sont tachés de sang, même les accords de Khartoum. Cela montre visiblement, qu’il y a une très grande incompréhension pour la résolution de paix, c’est cela l’anarchiste. Et avec tout cela vous exigez quoi ??? Il faut arrêter de dire des choses quand on n’a rien à dire. Que l’on soit aussi clair t précis sur certaines bases qui se sont posées par des centrafricains qui ont travaillé pour mettre des structures que vous avez trouvé et dont vos familles ont bénéficié de ces structures en R.C.A et mêmes des pays voisins qui envoient leurs enfants pour faire des études en R.C.A dans nos écoles. Il y a dans les années 1950 par là des centrafricains bantous ubuntu qui ont construit la R.C.A par les périodes de chicottes, d’autres sont partis vers Brazzaville pour la construction du chemin de fer Congo-Océan et qui sont aussi mort. Dans les années 60 autant de Jean BEDEL BOKASSA, qui a fait venir les russes pour une expertise du sous-sol centrafricain, où étiez-vous et qu’est-ce que vous faisiez ? Donc la précision vient pour remettre la pendule historique à l’heure pour faire comprendre à ceux qui ignoraient que les russes étaient en R.C.A depuis les années 60 et qu’ils ne sont pas arrivés en 2017, ni 2018, ni 2019 et cela paraît à certains comme 1 événement d’ingérence russe sur le sol centrafricain, non avant de dire des choses quand il n’ y a rien à dire, il fut faire référence à l’histoire du pays de là où l’on vit, que de donner des réponses ignorantes, ou encore une très mauvaise méconnaissance et interprétation historique de l’objet du sujet. Vous pouvez aller vous renseigner à l’ambassade russe qui a formé des étudiants centrafricains d’autres sont médecins, enseignants, ambassadeurs etc… Et il n’y a aucune ingérence des russes en R.C.A, mais seulement TOUADERA a réactivé la coopération centrafricano-russe négligée, par les autres régimes après Jean BEDEL BOKASSA. Comprendre celui qui veut comprendre. Et il n’y a pas que les russes, commencez à compter les ambassades qui sont en R.C.A cela vous donnera une idée et faites les comparaisons, mais ne vous faites pas avoir comme un pion. Cela est une mise au point pour expliquer à celui qui pense qu’il a un poids et que l’on doit le consulter pour choisir 1 Premier Ministre, on doit le consulter pour choisir le pays avec lequel la R.C.A doit coopérer, et puis quoi encore ? Qu’as-tu fait en tant que ministre d’Etat avec DJOTODIA ? Rien, car en 10 mois d’exercice du pouvoir que les sponsors vous ont télescopé pour vous mettre en orbite, ne vous a pas permis d’exceller, car vous avez failli en banqueroute la gestion du pays, point final. Et si ces propos ne sont pas vrais, à vous d’expliquer cela. Non merci à votre chantage qui est une rhétorique classique lors des négociations de sortie de crise, que l’on connaît, donc 1 non-événement pour les centrafricains bantous ubuntu.

10) Un pro-russe, un pro-français, un pro-américain, un pro-chinois, un pro-japonais, un pro-sud africain, un pro-brésilien, un pro-canadien, un pro-malagache, un pro-ivoirien, un pro-gbagboien, etc…Là n’est pas le problème, le problème c’est le centrafricain d’abord, donc cela passe par une analyse fine de coopération et savoir que gagne 1 centrafricain bantou lambda de la coopération de son pays avec 1 autre pays étranger tiers ? Si maintenant, on dresse une liste des ambassades étrangères en R.C.A et que l’on fasse 1 bilan d’action de coopération gagnante/gagnante, et de les classer, vous allez vite comprendre pas mal des choses. Maintenant c’est l’aspect compétences qui priment avec les intérêts des centrafricains d’abord.

11) En quoi le fait de travailler avec les russes vous gênent ?
» lire la suite
N
MOI, JE VOUS PARLE ICI SANS LANGUE DE BOIS; SUIVEZ CE QUE JE DIS:

N'ETIEZ VOUS PAS ENCORE DANS CE MONDE QUAND JEAN BEDEL BOKASSA A FAIT VENIR LES RUSSES EN CENTRAFRIQUE ? OU ALORS, ÊTES VOUS SIMPLEMENT IGNORANT DE L'HISTOIRE DE NOTRE COOPERATION AVEC LES RUSSES ? JE VOUS RAPPELLE QUE LA RUSSIE, EX URSIGNORANT DE L'HISTOIRE DE NOTRE COOPERATION AVEC LES RUSSES ? JE VOUS RAPPELLE QUE LA RUSSIE, EX URSS DU TEMPS DE BOKASSA ETAIT LE PAYS PRIVILEGIE POUR LES ETUDES DES CENTRAFRICAINS. LA COMPAGNIE AERIENNE AEROFLOT ASSURAIT HEBDOMADAIREMENT LA NAVETTE ENTRE LES DEUX PAYS. AINSI, PAR LA FAVEUR D'UNE BONNE COOPERATION BILATERALE, BON NOMBRE DE CENTRAFRICAINS ONT PROFITE DES ETUDES EN RUSSIE EX URSS. BEAUCOUP Y SONT SORTIS INGENIEURS, MEDECINS, TECHNICIENS ETC. LES HAUTS CADRES POLITIQUES OU DE L'ADMINISTRATION DE NOTRE PAYS DONT CERTAINS SONT AUJOURD'HUI A LA RETRAITE SONT ISSUS DE GRANDES ECOLES DE CE PAYS. MAIS VOUS, MONSIEUR LE CHEF REBELLE, VOUS QUI VOULEZ QU'ON DEMANDE VOTRE AVIS AVANT DE CHOISIR LE PREMIER MINISTRE DE NOTRE PAYS, D'ABORD QUI ÊTES VOUS ? MAIS VOUS PETEZ PLUS HAUT QUE VOTRE DERRIERE EN TOUT CAS. QUAND LES CENTRAFRICAINS PRENAIENT L'AEROFLOT POUR L'URSS, OU ETIEZ VOUS ? NOUS NE VOUS CONNAISSONS PAS. VOUS N'ÊTES QU'UN GRAND REBELLE D'ORIGINE ETRANGERE QUI A SURGI AU GRAND JOUR DANS NOTRE PAYS POUR NOUS EMMERDER. VOUS NE SAVEZ RIEN DE NOTRE COOPERATION AVEC LA RUSSIE. JE ME DEMANDE, QUAND ILS ENSEIGNAIENT DANS NOS LYCEES LA LANGUE RUSSE A PARTIR DE LA CLASSE DE 4ème AINSI QUE D'AUTRES DISCIPLINES ? OU ETIEZ VOUS ? JE VOUS REDIS CE QUE MONSIEUR "S" A DIT DANS SON COMMENTAIRE CI-DESSUS, JE CITE: "IL N'Y A AUCUNE INGERENCE DES RUSSES EN RCA, MAIS SEULEMENT TOUADERA A REACTIVE LA COOPERATION CENTRAFRICANO-RUSSE NEGLIGEE PAR LES AUTRES REGIMES APRES JEAN BEDEL BOKASSA..." ALORS MONSIEUR LE CHEF REBELLE, EN QUOI LE CHOIX DE NOTRE PREMIER MINISTRE VOUS GÊNE MÊME S'IL EST PRO RUSSE ? LE SAVEZ VOUS, VOUS DE LA SELEKA ET VOUS AUTRES REBELLES DE GROUPES ARMES, NOUS CENTRAFRICAINS BANTOU NOUS N'AVONS PAS DU TOUT BESOIN DE VOUS EN CENTRAFRIQUE. VOUS ETIEZ VENUS DE QUELQUE PART ET AVIEZ PRIS LE POUVOIR AVEC VOTRE MOUVEMENT CRIMINEL LA "SELEKA PAR LA FORCE GRÂCE A VOS SPONSORS DE L'OMBRE ET VOUS AVEZ LAMENTABLEMENT ECHOUE A LA TÊTE DU PAYS. VOUS ETIEZ DONC CHASSE DU POUVOIR A CAUSE DE VOTRE INCAPACITE A GERER ET SURTOUT A CAUSE DE VOTRE COMPORTEMENT BARBARE D'UNE EXTRÊME VIOLENCE VIS A VIS DE NOUS CENTRAFRICAINS BANTOU SIMPLEMENT PARCE QUE NOUS SOMMES CHRETIENS. VOUS ETIEZ MOTIVES PAR VOS CROYANCES ABSURDES ET PAR LE SOUTIEN DE VOS MENTORS, VOUS CROYEZ QUE COÛTE QUE COÛTE VOUS DEVRIEZ ARRIVER A VOS FINS C'EST A DIRE NOUS CONVERTIR PAR LE MOYEN DE LA VIOLENCE BASEE SUR LA PRATIQUE SAUVAGE ET BRUTALE DE LA CHARIA. A CAUSE DE CE MAUVAIS COMPORTEMENT, VOUS ET VOTRE CHEF DJOTODIA ETIEZ CONTRAINTS PAR UNE PUISSANCE ETRANGERE A QUITTER EN FRACAS LE POUVOIR DE NOTRE PAYS. VOUS ETIEZ DONC CHASSE COMME DES CHIENS. DANS LA COLERE, VOUS ETIEZ PARTI EN EMPORTANT AVEC VOUS TOUTES LES ARMES DE NOTRE PAYS STOCKEES A LA POUDRIERE DU CAMPS KASSAÏ POUR VOUS ETABLIR MALGRE TOUT DANS NOS PROVINCES. AINSI, VOUS AVEZ PROFITE DE CETTE POSITION POUR NOUS PILLER NOS DIAMANTS ET OR ET SURTOUT CONTINUER A EMMERDER LE POUVOIR LEGITIME QUE NOUS CENTRAFRICAINS BANTOU AVONS CHOISI. CETTE POSITION D'OCCUPATION ILLEGITME DE NOS PROVINCES PAR VOUS ET VOS REBELLES NE VOUS SUFFIT PAS. VOUS VOULEZ DESORMAIS REVENIR A NOUVEAU DANS NOTRE GOUVERNEMENT AVEC L'AMBITION DE RECONQUERIR LE POUVOIR POUR NOUS FOUTRE LA MERDE COMME PAR LE PASSE. LES CENTRAFRICAINS TOUS UNIS VOUS DISENT QUE LE SCENARIO AU FOND DE VOTRE PENSEE NE MARCHERA PAS. LE CHEF DE L'ETAT TOUADERA LUI SEUL A LA DISCRETION DE CHOISIR SON PREMIER MINISTRE APRES LES ACCORDS DE KHARTOUM, C'EST CHOSE FAITE ET LE PREMIER MINISTRE N'A PAS A CHOISIR SES MINISTRES SOUS L'INFLUENCE DES REBELLES CRIMINELS QUE VOUS ÊTES, MÊME SI VOUS PERSISTEZ A CALCULER TOUJOURS LOIN EN CROYANT A LA FORCE DE VOS ARMES. » lire la suite
N
ABAKAR SABONE, MAIS TU ES PEUT-ÊTRE CENTRAFRICAIN SUR PAPIER ET NON CENTRAFRICAIN BANTOU COMME NOUS. TU AS UN VISAGE TRES DIFFERENT DE CEUX ASSIS A TES COTES. LES BANTOUS C'EST L'ENSEMBLE DES PEUPLES NOIRS ORIGINAIRES DU SUD DE L'EQUATEUR. OR NI VOS PARENTS, NI VOS GRANDS PARENTS NE SONT ORIGINAIRES DU SUD DE L'EQUATEU SUD DE L'EQUATEUR. OR NI VOS PARENTS, NI VOS GRANDS PARENTS NE SONT ORIGINAIRES DU SUD DE L'EQUATEUR ET C'EST VISIBLE PAR VOTRE VISAGE. ALORS, ARRÊTEZ D'USURPER A LA NATIONALITE CENTRAFRICAINE ET DEVENIR IMPOSTEUR DANS NOS AFFAIRES POUR NOUS EMMERDER. MËME CHOSE POUR LES AUTRES CHEFS DE GROUPES ARMES DONT LEURS ORIGINES MONTRENT BIEN QU'ILS NE SONT PAS BANTOUS. » lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
L’audience de confirmation des charges dans l’affaire le procureur contre Alfred Yékatom Rombhot et Patrice Edouard Ngaïssona démarre ce jeudi » ...la suite
L’audience de confirmation des charges dans l’affaire le procureur contre Alfred Yékatom Rombhot et Patrice Edouard Ngaïssona démarre ce jeudi » ...la suite
Un «godobe», enfant des rues en République centrafricaine, raconte ses rapports avec les militaires de l'opération Sangaris. Qu'est-ce que fair » ...la suite
Les affrontements entre groupes armés se poursuivent en Centrafrique. 24 miliciens ont été tués au nord-est de la Centrafrique, dans des combats e » ...la suite
L'assouplissement de l'embargo de l'ONU sur les armes à destination de la Centrafrique est une victoire symbolique pour le régime de Bangui. Mais il » ...la suite
L’Accord de Khartoum, signé le 6 février 2019, semble être sur le point de rejoindre les sept précédents accords de paix qui n’ont jamais pu » ...la suite
Une vingtaine de personnes dont un civil, ont perdu la vie dans les combats entre deux groupes armés dans l’extrême nord-est de la Centrafrique d » ...la suite
(Ecofin Hebdo) vendredi, 13 septembre 2019 10:58 - Chassé du pouvoir en 2013 par les rebelles de la Séléka et abandonné par ses pairs, l’ex-pré » ...la suite
Le chantier de Kolo situé à 25 Km de Mingala dans la Basse-Kotto a été assiégé ce 3 septembre 2019 par des combattants de l’UPC de Ali Darrass » ...la suite
Le président congolais Denis Sassou-Nguesso était reçu mardi 3 septembre à l’Élysée pour un déjeuner de travail avec le président Macron. S » ...la suite