Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Politique » Centrafrique : Les grands défis à relever par le nouveau premier ministre Firmin Ngrebada
Centrafrique : Les grands défis à relever par le nouveau premier ministre Firmin Ngrebada

 



BANGUI, 28 Février 2019 (RIDH) --- Le nouvel homme, locataire de la Primature, Firmin Ngrebada, qui a officiellement pris ses fonctions hier 28 Février 2019 dispose d’un nombre incalculable de défis à relever dont les principaux sont entre autres l’insécurité, le vivre ensemble, le relèvement économique et enfin la rupture prônée par le président Touadera démocratiquement élu en Mars 2016. 

Issu du régime KNK avec l’actuel président de la République Faustin Archange Touadera et Simplice Mathieu Sarandji, l’actuel chef du gouvernement, Firmin Ngrebada  est fait du même moule que son prédécesseur, lequel prédécesseur n’a pas pu en deux ans et demi satisfaire les attentes du peuple centrafricain qui aspirait à un avenir meilleur depuis les élections de mars 2016.

Pour un étudiant en Sociologie à l’Université de Bangui qui s’est exprimé sous l’anonymat «Nous espérons qu’en sa qualité de représentant du gouvernement au dialogue de Khartoum qui a abouti à un accord, le nouveau premier ministre Firmin Ngrebada sera à même de ramener le vivre ensemble entre les parties prenantes dudit dialogue». a-t-il souligné.

Selon plusieurs témoignages recueillis par le RJDH dans la rue «l’insécurité n’est pas le seul défi que le nouveau chef du gouvernement doit relever. Il existe aussi la question de RUPTURE que les autorités du pays brandissaient au début de leur mandat comme ‘’mot d’ordre’’. Trois ans ont passé, la RCA végète toujours dans les pratiques pernicieuses du passé », a confié un fonctionnaire de l’Etat.

Les fonctionnaires d’Etat continuent impunément à marcher sur la ponctualité et l’assiduité au travail. Aucune sanction n’est prononcée pour remettre la pendule à l’heure en punissant les auteurs de ces manquements.
Le premier ministre Firmin Ngrebada a du pain sur la planche pour redresser la barre en cette période où le parjure face aux engagements pris à Khartoum remettrait tout à la case départ. / 

 

Fridolin MAMOCKO 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le secrétaire général du KNK Bertin Béa a dans un conférence de presse accusé le régime de Faustin Archange Touadera de mettre en branle la mac » ...la suite
L’accord de paix entre les groupes armés et l'exécutif, signé en février dernier, était au centre des discussions du Conseil de cabinet, le 7 m » ...la suite
Il lui aura fallu soixante jours pour passer son grand oral devant le Parlement centrafricain. Ce lundi 29 avril, Firmin Ngrebada, le Premier ministre » ...la suite
La Présidence de la république centrafricaine a rappelé que l'accord de paix conclu à Karthoum en février avec les groupes armés était soumis » ...la suite
Les députés ont adopté ce 23 avril avec amendement la loi portant code électoral de la République Centrafricaine. 126 députés sur 140 ont donn » ...la suite
Ce jour 23 Avril 2019, n’est pas comme les autres jours d’activité parlementaire, car aujourd’hui nous sommes en face du destin du peuple centr » ...la suite
Le chef de l’Etat centrafricain boucle ce vendredi un séjour de 5 jours dans la capitale américaine. Faustin Archange Touadéra a rencontré hier » ...la suite
Pendant cette visite aux États-Unis, de dimension politique et économique, le président centrafricain aura des séances de travail avec le Secréta » ...la suite
« Mon ambition est d’user de toutes les stratégies possibles pour faire de la RCA un pays sans armes et qui se tourne résolument vers son dévelo » ...la suite
Le leader centrafricain du Front démocratique du peuple centrafricain (FDPC), Martin Koumtamadi, a renoncé au poste ministériel qui lui a été att » ...la suite