Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Nouvelles nationales sur ADV
Nouvelles nationales sur ADV

Centrafrique : lancement de plusieurs projets à Paoua avec l’appui de la Banque mondiale

 

Bangui, Centrafrique 2019-03-01 (ADV) – Le président centrafricain Faustin Archange Touadéra et le vice-président de la Banque mondiale Hafez Ghanem ont lancé hier à Paoua au Nord du pays plusieurs projets au bénéfice de la population de cette ville, qui se relève après les violences dans la région.

Presque deux mois après le lancement du programme de désarmement, la ville de Paoua accueille à nouveau le lancement de plusieurs projets. Cette ville modèle de la résilience a été affectée par des violences en 2017 et amorce à ce jour le développement.

Le projet du Renforcement du Système de Santé (SENI) est le premier à être lancé. D’un montant de 53 millions USD, soit 30 milliards de FCFA, il facilitera l’accès aux soins de qualité et garantira la gratuité des soins pour les femmes enceintes, les enfants et les victimes de violences faites aux femmes.

Un autre est le projet d’Appui aux Communautés Affectées par les Déplacements (PACAD). Il s’agit des transferts monétaires réalisés au bénéfice des déplacés internes. D’un montant de 8 millions USD, soit 4 milliards de FCFA, ce projet aide 4.400 ménages à Paoua et 1000 ménages dans deux autres villes à accéder à de meilleurs services de santé, à renvoyer leurs enfants à l’école et à investir dans les activités génératrices de revenus.

Le troisième est le projet d’Urgence de Soutien à l’Éducation de Base(PUSEB). Financé toujours par la Banque mondiale à hauteur de 25 millions USD, soit 14 milliards de FCFA, il permettra d’augmenter le taux d’accès des enfants à une éducation de base de qualité et renforcera les capacités du personnel dans la gestion du secteur éducatif.

Le quatrième projet concerne la Connectivité rurale. D’un montant de 45 millions USD, soit 26 milliards de FCFA, il permettra la reconnexion de Paoua aux localités voisines par la réhabilitation de 1.250 Km de routes rurales sécurisées, pour donner à la population l’accès aux marchés.

Le projet Londo, d’un montant initial de 20 millions USD, soit 11 milliards de FCFA, et 30 milliards USd supplémentaires, soit 17 milliards de FCFA, vise à utiliser au moins 500 jeunes de Paoua qui vont se rajouter aux 29.500 bénéficiaires, dont 36% des femmes, dans l’ensemble du pays, pour entretenir des routes et rétablir le contrat social.

La Banque mondiale accompagne le gouvernement centrafricain dans la mise en œuvre de son Plan de Relèvement et de Consolidation de la Paix (RCPCA) 2017-2021, à travers des projets de stabilisation et de développement, et un programme de réformes économiques.

Le portefeuille des projets financés par la Banque mondiale en République centrafricaine comprend douze (12) projets bénéficiant des fonds de l’Association internationale de Développement (IDA) pour un montant global de 520 millions de dollars. Cet engagement va se poursuivre pour atteindre 700 millions de dollars d’ici la fin du cycle de l’IDA18 en juin 2020, soit 40% de plus.

Ce vaste programme de développement intervient au lendemain de la signature de l’accord de paix du 6 janvier 2019 obtenu à Khartoum entre le gouvernement et les groupes armés.

© Bur-csa – A.H – N.W / De notre correspondant régional Fridolin Ngoulou – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr

 

 

Le groupe camerounais de transport “Touristique Express” s’implante bientôt en Centrafrique

 

Bangui, Centrafrique2019-03-01 (ADV) – La société de transport Touristique Express, de droit camerounais va élargir sa couverte en Centrafrique. Une annonce faite jeudi 28 février à l’issue de l’audience accordée par le chef de l’Etat centrafricain Faustin Archange Touadéra au président directeur général Ibrahima Yaya et sa délégation en présence de l’ambassadeur du Cameroun en Centrafrique.

Le retour à la normalité dans le pays attire de plus en plus des investisseurs vers la Centrafrique, autrefois présentée comme l’enfer et pays où il est impossible de faire des affaires. Le secteur des transports reste fertile, raison pour laquelle Touristique Express a choisi de desservir ce pays à fort potentiel commercial et qui s’ouvre vers le Cameroun pour s’approvisionner.

Le président de la République, Faustin Archange a reçu en audience une délégation des transporteurs camerounais conduite par l’ambassadeur du Cameroun en RCA Nicolas Nzoyoum. Invitée par le commissionnaire national, la délégation du groupe Touristique Express-AFRETRANS a été conduite par le président directeur général Ibrahima YAYA.

L’implémentation du groupe Touristique Express en République centrafricaine dans le secteur du transport des biens et des personnes était au centre de cette rencontre mais aussi la paix qui revient après la signature de l’accord de paix. « Cette occasion nous a permis d’exprimer au président Touadéra notre satisfaction au sujet de la signature de l’accord de paix entre le gouvernement centrafricain et les groupes armés car sans la paix, le développement du secteur de transport ne pourrait être florissant », a confié Ibrahima Yaya.

Touristique Express a une expérience de 20 ans dans le secteur de transport des biens et des personnes au Cameroun. Ce groupe compte déployer en Centrafrique un système de transport sécurité et de confort.

La Centrafrique attend l’arrivée imminente à Bangui des bus du groupe Touristique Express. Ces moyens de transport, permettront de desservir le pays. L’axe Bangui-Béloko qui relie la RCA au Cameroun sera le premier à être desservi.

Toutes les sociétés de transport en Centrafrique sont tombées en faillite suite aux crises que le pays a connues. Quelques entreprises privées continuent à desservir la capitale et l’axe Bangui-Béloko, très économique pour le pays.

 

© Bur-csa – A.H – N.W / De notre correspondant régional Fridolin Ngoulou – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
L’hôpital pédiatrique du Bambino Gesù veut s’engager davantage en République centrafricaine. À l’occasion de l’inauguration du centre de » ...la suite
"Il est devenu rare d'entendre des détonations d'armes": A Bambari, ville du centre de la Centrafrique où des combats ont éclaté en janvier entre » ...la suite
Portrait (Histoire) – Elisabeth Domitien fut la première femme nommée au poste de Premier ministre. Une décision historique en Centrafrique, mais » ...la suite
Onze des quatorze groupes armés présents à Addis Abeba, ont posé le départ du Premier Ministre comme une de leurs conditions. Ils l’ont fait sa » ...la suite
Onze des quatorze groupes armés présents à Addis Abeba, ont posé le départ du Premier Ministre comme une de leurs conditions. Ils l’ont fait sa » ...la suite
La réunion de suivi de l’Accord de paix entre le gouvernement et les groupes armés a démarré ce 18 mars à Addis Abeba en Ethiopie au siège de » ...la suite
Pour une grande partie des habitants de Bangui, la capitale de la République Centrafricaine, la journée commence de très bonne heure. Certains d » ...la suite
Le commandant de Brigade de la ville d’Obo tué hier vers 19h30 à son domicile par des hommes armés encore non identifiés. Selon les informati » ...la suite
Alors que le gouvernement et les quatorze groupes armés viennent de ratifier l’accord de paix, le mercredi 6 février 2019 à Bangui la capitale ce » ...la suite
Des experts et les Directeurs Généraux des Douanes ont démarré hier matin à Bangui la 22èmeRéunion des experts et la 24ème conférence des Dir » ...la suite