Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Annonces & Divers » RCA : L'UE accorde un financement de 4 millions d'euros pour appuyer la démocratie
RCA : L'UE accorde un financement de 4 millions d'euros pour appuyer la démocratie

Centrafrique : le président Touadéra attendu à Bruxelles pour une visite de travail

 

Bruxelles, Belgique 2019-03-06 (ADV) — Le président Faustin Archange Touadéra est attendu du 6 au 8 mars 2019 à Bruxelles en Belgique, pour une visite de travail au siège de l’Union européenne.

Cette visite s’inscrit dans le cadre du partenariat Union européenne-Centrafrique, alors que le pays entame la mise en œuvre de l’accord de paix, signé à Bangui le 6 février entre le gouvernement et les 14 groupes armés, et salué par cette institution européenne.

Le programme de cette visite prévoit une rencontre entre le président Touadéra et le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, une autre avec la Haute représentante vice-présidente, Federica Mogherini. Le président Touadéra rencontrera aussi le président du Parlement européen, Antonio Tajani.

Il aura également une réunion de travail avec le directeur général du développement et de la coopération internationale, Stefano Manservisi, et une rencontre avec les ambassadeurs des 28 Etats-membres auprès du Comité politique et de sécurité de l’Union européenne, présidé par l’ambassadrice Sofie Fromm-Emmersberger.

Au cours de cette visite, la Convention de financement du programme d’appui à la démocratie à hauteur de 4 millions d’euros sera signée par le ministre Moloua et le directeur général Manservisi, en présence du président de la République.

La ministre de la Défense, Marie-Noëlle Koyara, interviendra ce mercredi au Comité militaire de l’UE, organe composé des représentants des chefs d’Etat-major des 28 Etats-membres de l’Union, présidé par le général de division Claudio Graziano.

Le programme s’achèvera avec une conférence-débat autour du thème “Accord de paix: défis pour la République centrafricaine”.

Le président Touadéra est accompagné d’une forte délégation ministérielle, composée du ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Felix Moloua, du ministre des Finances et du Budget, Henri-Marie Dondra, de la ministre de la Défense nationale, Marie-Noëlle Koyara, du ministre de la Justice, Garde des sceaux Flavien Mbata, de la ministre des Affaires étrangères et des Centrafricains à l’étranger, Sylvie Baipo-Temon.

Cette délégation aura un dense programme de réunions de travail, visant à renforcer davantage le partenariat entre l’Union européenne et la RCA dans le cadre de l’appui de l’UE à l’accord politique de paix et réconciliation, signé à Bangui le 6 février.

L’Union européenne appuie plusieurs projets en Centrafrique à travers le Fonds Békou et le Plan de Relèvement et de la consolidation de la paix en Centrafrique (RCPCA).

 

© Bur-csa – A.H / N.W – De notre correspondant régional Fridolin Ngoulou – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr

 

 

RCA : L'UE accorde un financement de 4 millions d'euros pour appuyer la démocratie

 

https://www.radiondekeluka.org mercredi 6 mars 2019 12:42

 

L'Union Européenne (UE) accorde une enveloppe de 4 millions d'euros à la République Centrafricaine à travers le fonds de l’accord politique de paix et de réconciliation. Le Chef de l'Etat Faustin Archange Touadéra, est en visite à Bruxelles en Belgique et a rencontré mardi 5 février les hauts responsables européens.

A l'agenda de cette mission, la signature de la convention de financement du programme d'appui à la démocratie à hauteur de 4 millions d'euros. Le document va être paraphé par le ministre de l'Economie, Félix Moloua et le directeur général du développement et de la coopération internationale, Stéfano Manservici en présence du président Faustin Archange Touadéra.

La ministre de la Défense nationale centrafricaine, Marie-Noëlle Koyara intervient ce 6 février devant le Comité Militaire de l'Union Européenne, organe composé des représentants des chefs d'état-major des 28 Etats membres de l'Union.

La délégation va également rencontrer les ambassadeurs des 28 Etats membres après du comité politique et de sécurité de l'Union Européenne. La visite prendra fin avec une conférence-débat sur l'accord de paix de Khartoum et les défis pour la République Centrafricaine.

Cette visite de haut niveau, la toute première depuis la signature de l'accord de paix de Khartoum, va permettre au Chef de l'Etat centrafricain, Faustin Archange Touadéra de rencontrer le président de la Commission de l'Union Européenne Jean-Claude Juncker, la Haute représentante Vice-présidente, Federica Mogherini et le Président du Parlement européen, Antonio Tajani.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
La résistance aux médicaments contre le paludisme va-t-elle s'étendre à l'Afrique ? C'est la question que posent des scientifiques africains, regr » ...la suite
Pendant l'été, certaines églises françaises reçoivent le renfort de prêtres étrangers pour pouvoir animer les messes quotidiennes. Le diocèse » ...la suite
La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) se réjouit de la tenue d’ » ...la suite
Après une période trêve, les CNS ont mis la barre haute. Ils ont déguerpi mardi 20 août 2019, les commerçants qui occupent la voie publique au m » ...la suite
La population de ces mammifères a diminué de quelque 40% entre 1985 et 2015. Beaucoup craignent une "extinction silencieuse" des girafes en Afri » ...la suite
Fils de l’ex-empereur de Centrafrique, Jean-Serge Bokassa est revenu au château de Villemorant à Neung-sur-Beuvron pour la première fois. C’ » ...la suite
Le premier congrès du Réseau des Femmes Elues Locales d’Afrique de Centrafrique (REFELA) a ouvert ses travaux mercredi 14 août 2019 à Bangui. Du » ...la suite
C’est désormais chose faite ! La deuxième phase de livraison d’armes promises par la Fédération de Russie à la République Centrafricaine est » ...la suite
Les 183 parties à la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) se préparent » ...la suite
Après de houleux débats, le code électoral, rejeté une première fois par la Cour constitutionnelle et renvoyé pour modification devant le Parlem » ...la suite