Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Politique » Centrafrique : l
Centrafrique : l
RFI samedi 04 août 2012

Le calme est revenu après les affrontements du jeudi 1er août à Bangui, entre les forces de l'ordre et des jeunes qui protestaient contre la liste des 600 futurs gendarmes sélectionnés parmi plusieurs milliers de candidats. Les manifestants accusaient le gouvernement d'avoir privilégié les candidats issus de la même ethnie que le président centrafricain. Vrai ou faux, le ministre de la Défense, Jean-Francis Bozizé, fils du chef de l'Etat, accuse de son côté l'opposition de manipuler ces jeunes. Ce que récuse Nicolas Tiangaye, leader d'un parti de l'opposition et coordinateur du Front pour l'annulation et la reprise des élections de 2001.

« Nous avons été surpris par la spontanéité de ces soulèvements »

Nicolas Tiangaye (Coordinateur du Front pour l'annulation et la reprise des élections de 2011)

3 commentaires

F
Que bozize et ses rejetons ne se trompent pas .Leur fin est proche et le peuple ne veut les sentir.Qu'ils essaient de comprendre au lieu d'endurcir leurs coeurs car en tant que marabout ,je puis prédire que leur fin qui est proche serait lamentable.
D
On a testé, on a vu de quoi nous sommes capable! quartier par quartier arrondissement par arrondissement, on s organise ! la prochaine fois ..... la solution à nos souffrance ne tombera pas du ciel, au lieu de creuver comme des chiens. Desormais le peuple est unis et debout !!!!...Trop C'est TROP !
U
Il seront livrés à la séance de lapidation pour tout le mal qu'ils font actuellement aux centrafricains. C'est une famille qui disparaitra en même temps car ils ont tous commis des forfaits individuellement. Je ne vois lequel sortira de la colère du peuple. Préparons nous pour l'assaut final qui s'Je ne vois lequel sortira de la colère du peuple. Préparons nous pour l'assaut final qui s'approche! » lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
La Russie soutient ouvertement depuis 2018 le gouvernement de Touadéra, notamment grâce à un accord bilatéral de défense et de nombreux paramilit » ...la suite
Alors que des discussions ont été engagées entre les émissaires de la CEEAC, la Communauté des États d’Afrique centrale et plusieurs acteurs d » ...la suite
Le Président de la République, Paul BIYA, a reçu en audience dans l’après-midi de mercredi 10 février 2021, la Ministre des Affaires étrangèr » ...la suite
La mise en œuvre de l'accord de paix du 6 février 2019 (APPR-RCA) entre le gouvernement centrafricain et 14 groupes armés devrait créer les condit » ...la suite
Je voudrais avant tout propos, vous inviter à observer avec moi, une minute de silence à la mémoire de l’Imam KOBINE LAYAMA, messager de paix et » ...la suite
Pour la ministre centrafricaine des Affaires étrangères, la réconciliation nationale passe aussi par la reddition des comptes pour mettre un terme » ...la suite
Le dialogue inclusif sollicité par le secrétaire général de l’Organisation des Nations unies, Antonio Guterres, s’intègre dans la mouvance de » ...la suite
Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a exhorté mercredi les autorités centrafricaines "à entamer un véritable dialogue politique i » ...la suite
En plus des attaques des groupes rebelles pour empêcher le déroulement du processus électoral en Centrafrique, le refus par l’opposition de parti » ...la suite
La coalition de l'opposition en Centrafrique a annoncé mardi 2 février se retirer entièrement des élections législatives, dénonçant un « simul » ...la suite