Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » Accord de paix de Khartoum: le secrétaire général de la CEEAC en visite en RCA
Accord de paix de Khartoum: le secrétaire général de la CEEAC en visite en RCA

Accord de paix de Khartoum: le secrétaire général de la CEEAC en visite en RCA

 

Par RFI Publié le 03-04-2019 Modifié le 03-04-2019 à 11:43

 

La mise en place de l'accord de paix de Khartoum est en route. Mais des contestations se font encore entendre. Mardi 2 mars, le secrétaire général de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale, Ahmad Allam-Mi, et le représentant spécial des Nations unies pour l’Afrique centrale et chef du bureau régional des Nations unies, François Louncény Fall, sont arrivés à Bangui pour une visite de trois jours en RCA. Une visite importante : la CEEAC est l’un des deux garants de l’accord de Khartoum avec l’Union africaine.

Quelles sont les perspectives de mise en œuvre de l’accord ? Quels sont les défis ? Quelle pourrait être la contribution de la CEEAC pour soutenir le processus ? Voici les questions principales qui guident cette visite alors que de nombreuses revendications se font encore entendre au sujet de cet accord.

« Évidemment, rien n’est parfait. Nous entendons ça et là quelques interrogations, des contestations qui ne sont pas souhaitables. Il faut qu’on fasse en sorte que l’on puisse consolider les acquis de la paix en Centrafrique dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord de Khartoum » dit Ahmad Allam-Mi, le secrétaire général de la CEEAC.

Un déplacement dans le nord-ouest du pays à Paoua est prévu, notamment pour aborder la question de la transhumance. Un sujet essentiel, selon François Louncény Fall, le représentant spécial des Nations unies pour l’Afrique centrale.

« Vous savez que la question de la transhumance est devenue une question importante pour la sous-région pas seulement pour l’Afrique centrale, mais l’Afrique de l’Ouest égalementEt la question de la transhumance est considérée par nous actuellement au niveau des Nations unies comme étant une cause émergente des conflits dans la région. Et au moment où je vous parle, une importante délégation de la commission sous-régionale qui s’occupe des questions de sécurité vient de séjourner en République démocratique du Congo. Et aussi au Tchad. »

Cette visite est le début d’un ballet diplomatique à Bangui. Une réunion du groupe international de soutien à la RCA doit avoir lieu le 17 avril. Une mission tripartite est aussi attendue avec la participation de Jean-Pierre Lacroix, le chef des opérations de paix de l’ONU et des représentants de l’Union africaine et de l’Union européenne.

 

 

Les signataires des accords de Khartoum respectent les engagements pris

 

Les membres des organisations internationales et le gouvernement de la RCA viennent d’évaluer la réalisation des accords de Khartoum. Le chef de la MINUSCA Mankeur Ndiaye, l’ambassadeur de l’Union Européenne en RCA Samuela Isopi, les représentants de la CEEAC, le premier ministre Firmin Ngrébada et le chef de mission de l’Union Africaine Moussa Nebié ont pris part à la discussion.

Lors de la rencontre il a été noté que chaque partie est en train de respecter les engagement pris et cela a une influence positive sur la situation économique et sociale au pays. 

 

Source: https://twitter.com/UN_CAR/status/1112678797504065536

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le chef rebelle centrafricain Abdoulaye Miskine et trois de ses compagnons, qui avaient été arrêtés au Tchad, ont été placés sous mandat de dé » ...la suite
Lorsqu’on parle des événements du 28 mai en République centrafricaine, il me revient à l’esprit deux évènements majeurs tant par leur gravit » ...la suite
Récit Colette Braeckman Lorsqu’un vieil homme courbé par les ans, la voix éteinte, le pas hésitant, comparaîtra bientôt devant la justice » ...la suite
Longtemps critiquée pour la lenteur de sa mise en place, la juridiction créée en 2015 est à l’origine de 18 arrestations au sein de groupes arm » ...la suite
La Cour pénale spéciale, cour hybride lancée officiellement en octobre 2018 pour juger les crimes graves commis sur le territoire centrafricain dep » ...la suite
Dans sa question adressée au Vice-premier ministre, ministre de l'intérieur, sécurité et affaires coutumières Gilbert Kankonde lors de la pléni » ...la suite
Rwanda, l’argent du génocide (1/3). Vingt-cinq ans après les événements, « Le Monde » revient sur le financement du processus génocidaire qui » ...la suite
L’ancien interprète du juge Jean Louis Brugière et proche de Patrick Balkany, Fabien Singaye, dont les réseaux sont puissants en Centrafrique, é » ...la suite
Depuis le déploiement du 1er pont aérien humanitaire entre le France et la République Centrafricaine le 8 mai 2020, de folles rumeurs circulent aut » ...la suite
Alors qu’on lui prédisait un cataclysme sanitaire, le continent africain a pour l’instant été relativement épargné par la pandémie de Covid- » ...la suite