Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Le chef rebelle centrafricain Abdoulaye Miskine paralyse le transport entre la RCA et le Cameroun
Le chef rebelle centrafricain Abdoulaye Miskine paralyse le transport entre la RCA et le Cameroun

 

 

https://agencecamerounpresse.com  dimanche, 07 avril 2019 11:43 Ferdinand

 

Le blocus total de l’axe Bouar (RCA) – Garoua-Boulaï (Cameroun) ordonné par Abdoulaye Miskine fait suite à l’attaque par les forces onusiennes des hommes du chef rebelle centrafricain.

 

Abdoulaye Miskine fait la pluie et le beau temps dans la zone centrafricaine sous son influence et ce malgré la présence des troupes onusiennes dans le pays. N’ayant certes pas vocation à s’en prendre aux positions rebelles, les troupes de la Minusca ont le vendredi 5 avril dernier lancé une attaque contre les rebelles centrafricains du Front Démocratique du Peuple Centrafricain (FDPC). De source onusienne, cette attaque a été menée en conformité avec le mandat d’interposition qui est celui de la mission. Pour ce faire, les troupes de l’ONU auraient utilisé les gros moyens. Selon la centrafricaine, c’est avec des chars et autres hélicoptères de combat que la Munisca seraient parvenues à déloger les rebelles  de leurs positions.  

Dans un communiqué publié le 6 avril 2019 par le leader du FDPC, cette attaque aurait fait dans les rangs de ses hommes, trois morts et de nombreux blessés. Y faisant suite, Abdoulaye Miskine a ordonné ce samedi la suspension de toute circulation et de toute activité sur le corridor Douala – Bangui, jusqu’à nouvel ordre.

« Suite aux attaques que subissent les éléments du  Front Démocratique du Peuple Centrafricain (FDPC), je demande à la population de la frontière camerounaise et celle de la Centrafrique de suspendre les déplacements entre la Centrafrique et Garoua-Boulaï », peut-on lire dans le communiqué.

La Force de la Mission multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation en République Centrafricaine (MINUSCA) reconnait avoir mené, le 5 avril 2019, une opération à Zoukombo (RCA), localité située près de Garoua-Boulaï à l’Est du Cameroun.

« Cette localité est depuis le 3 mars 2019, le théâtre d’abus et de violations commis par le FDPC d’Abdoulaye Miskine, pourtant signataire de l’Accord politique pour la paix et la réconciliation en RCA. En plus d’avoir pendant un moment érigé des barricades sur la route nationale 1, essentielle pour l’économie du pays, les éléments du FDPC se sont approprié 11 pick-up appartenant à une compagnie nationale. Face à cette situation et conformément à son mandat, la Force de la MINUSCA a lancé une opération destinée à mettre fin à ces abus et violations par le FDPC, récupérer les véhicules et libérer définitivement cet axe », a annoncé la MINUSCA dans un communiqué publié le même vendredi.

La MINUSCA appelle par ailleurs tous les groupes armés centrafricains à respecter leurs engagements dans le cadre de l’Accord de paix discuté à Khartoum et signé le 6 février 2019 à Bangui, et à cesser tous les abus et violations.

Pour rappel, Abdoulaye Miskine avait été arrêté à Bertoua, à l’est du Cameroun en 2013. Après plus d’un an de détention à Yaoundé, il était libéré, selon certaines sources en échange d’otages camerounais et d’un prêtre polonais alors détenus par ses hommes.

 

 

Cameroun – RCA: Le rebelle centrafricain Abdoualye Miskine du FDPC ordonne le blocus total de l’axe Bouar (RCA) – Garoua-Boulaï (Cameroun)

 

Par Peter KUM | Cameroon-Info.Net  YAOUNDE - 06-Apr-2019 - 23h22

 

Faisant suite à l’attaque de ses hommes par la force l’onusienne, le vendredi 5 avril 2019, le Général Abdoulaye Miskine qui annonce avoir perdu trois de ses éléments, a ordonné ce samedi la suspension de toute circulation et de toute activité sur le corridor Douala - Bangui, jusqu’à nouvel ordre.

« Suite aux attaques que subissent les éléments du  Front Démocratique du Peuple Centrafricain (FDPC), je demande à la population de la frontière camerounaise et celle de la Centrafrique de suspendre les déplacements entre la Centrafrique et Garoua-Boulaï », a annoncé dans un communiqué publié le 6 avril 2019 par le leader du FRDPC, le Général Abdoulaye Miskine.

Dans un précèdent communiqué, le Général Abdoulaye Miskine rapporte que trois de ses éléments ont été tué et plusieurs autres blessés quand la force l’onusienne a attaqué, vendredi 5 avril 2019, les positions du FDPC. « Avec des chars et des hélicoptères de combat », les hommes d’Abdoulaye Miskine ont été délogés selon la presse centrafricaine.

La Force de la Mission multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation en République Centrafricaine (MINUSCA) reconnait avoir mené, le 5 avril 2019, une opération à Zoukombo (RCA), localité située près de Garoua-Boulaï à l’Est du Cameroun.

« Cette localité est depuis le 3 mars 2019, le théâtre d’abus et de violations commis par le FDPC d’Abdoulaye Miskine, pourtant signataire de l’Accord politique pour la paix et la réconciliation en RCA. En plus d’avoir pendant un moment érigé des barricades sur la route nationale 1, essentielle pour l’économie du pays, les éléments du FDPC se sont approprié 11 pick-up appartenant à une compagnie nationale. Face à cette situation et conformément à son mandat, la Force de la MINUSCA a lancé une opération destinée à mettre fin à ces abus et violations par le FDPC, récupérer les véhicules et libérer définitivement cet axe », a annoncé la MINUSCA dans un communiqué publié le 5 avril 2019.

La MINUSCA appelle par ailleurs tous les groupes armés centrafricains à respecter leurs engagements dans le cadre de l’Accord de paix discuté à Khartoum et signé le 6 février 2019 à Bangui, et à cesser tous les abus et violations.

2 commentaires

N
IL N'Y A PAS D'AUTRES SOLUTIONS QUE DE FRAPPER LES ELEMENTS DES GROUPES ARMES RECALCITRANTS QUI REFUSENT DE RESPECTER L'ACCORD DE PAIX DE KHARTOUM. MAIS A QUEL TITRE ABDOULAYE MISKINE ET SES HOMMES SE PERMETTENT T'ILS DE BLOQUER LA CIRCULATION ENTRE CENTRAFRIQUE ET GAROUA-BOULAÏ ? NOUS APPLAUDISSONS LA MINUSCA POUR LE BLOQUER LA CIRCULATION ENTRE CENTRAFRIQUE ET GAROUA-BOULAÏ ? NOUS APPLAUDISSONS LA MINUSCA POUR LES REPRESAILLES MENEES CONTRE LE GROUPE REBELLE FDPC QUI DOIVENT SERVIR D'EXEMPLE AUX AUTRES. » lire la suite
N
JE DEPLORE CETTE PAUVRETE IDIOTE QUI IMPACTE DUREMENT AU SYSTEME DE SOINS EN REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE. JE DIS BIEN: PAUVRETE IDIOTE PARCE QUE JE SUIS EN COLERE DE VOIR QUE LE PEUPLE SOUFFRE MALGRE SA RICHESSE. PARCE QUE LE PAYS DISPOSE DE TOUTES LES RESSOURCES NATURELLES QUI AURAIT PU LUI PERMETTRE D'ÊTRE A LA TÊTE LE PAYS DISPOSE DE TOUTES LES RESSOURCES NATURELLES QUI AURAIT PU LUI PERMETTRE D'ÊTRE A LA TÊTE DES PAYS LES PLUS DEVELOPPES AU MONDE. MAIS QU'EST CE QUI SE PASSE QUE MALGRE TOUT CET ENORME POTENTIEL, LE PAYS RESTE PARMI LES DERNIERS DE LA PLANETE ET QUE LE PEUPLE SOUFFRE ? JE VEUX BIEN COMPRENDRE CELA. CELUI QUI A LA BONNE REPONSE EST PRIE DE BIEN VOULOIR LA DONNER ICI. SI NOS RICHESSES NATURELLES NE PROFITENT QU'AUX ETRANGERS, ALORS POURQUOI AVIONS NOUS MIS EN PLACE UN GOUVERNEMENT ? POUR FAIRE QUOI ET POUR GERER QUELLES RESSOURCES ? POUR GERER DES PRÊTS FINANCIERS IMPRODUCTIFS DU FMI OU DE LA BANQUE MONDIALE ? PAYER LES SALAIRES AVEC CES FONDS VENUS D'AILLEURS OU GERER LES TAXES PRELEVEES SUR LES PAUVRES COMMERçANTS ET LES RARES ENTREPRISES ? DANS CES CONDITIONS, CROYEZ VOUS QUE LE PAYS POURRAIT SE DEVELOPPER POUR DONNER LE BIEN ÊTRE ET LA DIGNITE AUX CENTRAFRICAINS ? LA QUESTION EST DE SAVOIR: NOS DIRIGEANTS DOIVENT T'ILS TOUJOURS SE TOURNER VERS CES BANQUES QUI PRÊTENT A USURE ET SE CONTENTER A DES TAXES PRELEVEES SUR DES CONTRIBUABLES TOUJOURS EN DIFFICULTES DE PAIEMENT ? POURTANT, IL Y A A PROFUSION DANS LE PAYS DES RESSOURCES NATURELLES POUR LESQUELLES, SI NOUS MONOPOLISONS LEUR EXPLOITATION AVEC DES VENTES OU EXPORTATIONS AUX PRIX GAGNANTS, NOUS SERIONS UN PAYS TRES DEVELOPPE AVEC DES CAPITAUX PERMETTANT D'ENRAYER TOUTES FORMES DE PAUVRETE. VOICI CE QUE JE PROPOSE POUR NOUS ORIENTER VERS UNE EMERGENCE ECONOMIQUE A PARTIR DE NOS RESSOURCES NATURELLES.
1° IL FAUT QU'ON ARRÊTE DE TENDRE LA MAIN DE MENDIANT; ARRÊTONS SYSTEMATIQUEMENT AVEC LES PRÊTS MORTELS DE LA BANQUE MONDIALE ET DU FMI.
2° METTONS TOUT DE SUITE EN PLACE UN PLAN MARSHALL DE RECONSTRUCTION DU PAYS ET DE L'AMELIORATION DE LA QUALITE DE VIE. CE PLAN CONSISTE A FAIRE ERXPLOITER DESORMAIS LE DIAMANT ET OR PAR L'ETAT ET POUR LES CAISSES DE L'ETAT. PLUS BESOIN DE BUREAUX D'ACHAT DE DIAMANT ET OR EN CENTRAFRIQUE. L'ETAT SEUL DETIENT LE MONOPOLE DE TOUTE EXPLOITATION. EVIDEMMENT; LES EXPLOITANTS ARTISANAUX TRADITIONNELS AURONT DU MAL A COMPRENDRE CE CHANGEMENT. EN REVANCHE POUR COMPENSER, TOUS LES EXPLOITANTS ET OUVRIERS CREUSEURS DES MINES QUI AIMERAIENT RESTER DANS LEURS ACTIVITES DOIVENT CHANGER DE STATUT. ILS DEVIENNENT OUVRIERS SALARIES DE L'ETAT. ILS TRAVAILLERONT DESORMAIS POUR L'ETAT ET NON POUR EUX OU POUR DES PATRONS. L'ETAT SE CHARGE DONC DE LEUR RECRUTEMENT ET DE LEUR MISE EN SERVICE DANS LES CHANTIERS APRES UNE COURTE FORMATION. DANS CETTE NOUVELLE DYNAMIQUE, PLUS BESOINS D'ENTREPRISES INTERMEDIAIRES ENTRE LES SITES D'EXPLOITATION ET L'ETAT. PAS QUESTION DE SOUS-TRAITANTS. L'ETAT DOIT METTRE EN PLACE LA STRUCTURE DU PERSONNEL ET L'ORGANISATION DE TRAVAIL SELON UN MODELE BIEN DEFINI CONFORMEMENT A LA LEGISLATION DU TRAVAIL EN REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE AFIN D'EVITER TOUT ABUS. UNE BONNE REFLEXION DOIT ÊTRE MENEE POUR UNE CONCEPTION PLUS ADAPTEE D'UNE BRIGADE MINIERE A LA HAUTEUR DE CE NOUVEAU PLAN MARSHALL DES MINES. AUCUNE ENTITE EXTERIEURE NE DOIT INFLUENCER LE POUVOIR ET L'AUTORITE DE L'ETAT DANS L'EXECUTION DE CE PLAN MARSHALL RELATIF A D'EXPLOITATION DE DIAMANT ET OR. CETTE NOUVELLE EXPERIENCE DEVRA S'APPLIQUER TRES RAPIDEMENT DANS UN PREMIER TEMPS SUR L'EXPLOITATION DE DIAMANT ET OR ET S'ETENDRA DANS UN SECOND TEMPS AUX AUTRES RESSOURCES MINIERES DU PAYS. C'EST AU REGARD DE LA SOUFFRANCE DU PEUPLE CENTRAFRICAIN MEURTRI PAR UNE PAUVRETE EXTRÊME ET INTERMINABLE DUE PAR LE PILLAGE SYSTEMATIQUE DE NOS RESSOURCES NATURELLES QUE JE PROPOSE CETTE SOLUTION AU PEUPLE ET SURTOUT A NOS DIRIGEANTS POUR UNE PRISE EN COMPTE DANS DES DEBATS CITOYENS OU GRAND DEBAT NATIONAL.
» lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Les quatre sociétés chinoises suspendues par décisions du ministre des Mines, Léopold Mboli-Fatran, doivent reprendre leurs activités d'exploitat » ...la suite
Une perte d’environ 5milliards est enregistrée la semaine dernière par l’Etat centrafricain suite à l’insécurité provoquée sur l’axe Bo » ...la suite
Une perte d’environ 5milliards est enregistrée la semaine dernière par l’Etat centrafricain suite à l’insécurité provoquée sur l’axe Bo » ...la suite
Dans son message de Pâques en date du 16 avril 2019, intitulé « En route avec le Christ », Mgr Nestor Désiré Nongo Aziagbia, sma, évêque de Bo » ...la suite
Plusieurs associations des victimes centrafricaines ne partagent pas entièrement le contenu de l’accord de paix de Khartoum signé à Bangui le 06 » ...la suite
Les éléments du FDPC de Martin Koumatamadji alias Abdoulaye Miskine ont brulé lundi 22 avril aux environs de 18 heures au village Boré deux gros v » ...la suite
Reporters Sans Frontières a actualisé ce jeudi 18 avril 2019 son classement 2019 sur la liberté de la presse dans le monde. Sur 189 pays, la Répub » ...la suite
Reporters Sans Frontières a actualisé ce jeudi 18 avril 2019 son classement 2019 sur la liberté de la presse dans le monde. Sur 189 pays, la Répub » ...la suite
Ali Darassa, chef de l'un des groupes armés de Centrafrique, vient d'être investi par l'ONU et Bangui comme autorité militaire à Bambari, ville st » ...la suite